Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !
anipassion.com

Nouvelle contre-attaque surprise au Sud D'Alep, les lignes Jihadistes pulvérisées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle contre-attaque surprise au Sud D'Alep, les lignes Jihadistes pulvérisées

Message par Lysliane le 2015-10-20, 9:33 am

http://www.nationspresse.info/informations-internationales/proche-et-moyen-orient/syrie/syrie-nouvelle-contre-attaque-surprise-au-sud-dalep-les-lignes-jihadistes-pulverisees

Nouvelle contre-attaque surprise au Sud D'Alep, les lignes Jihadistes pulvérisées







Vivement que cette engeance soit mise out définitivement

Lysliane
Impétrant
Impétrant

Messages : 687
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle contre-attaque surprise au Sud D'Alep, les lignes Jihadistes pulvérisées

Message par Lysliane le 2015-10-21, 3:08 pm

http://www.nationspresse.info/informations-internationales/proche-et-moyen-orient/syrie/syrie-intenses-affrontements-au-sud-dalep

Intenses affrontements au Sud D'Alep.
Jacques Frère. 20 octobre 2015

Lysliane
Impétrant
Impétrant

Messages : 687
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle contre-attaque surprise au Sud D'Alep, les lignes Jihadistes pulvérisées

Message par ganem le 2015-10-22, 5:28 pm

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/michel-colomes/arretons-de-jouer-les-bons-contre-les-mechants-islamistes-22-10-2015-1975855_55.php?M_BT=246776659573#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20151022

Arrêtons de jouer les "bons" contre les "méchants" islamistes

Américains et Français, depuis l'entrée de la Russie dans la guerre syrienne, fournissent des armes à des islamistes réputés fréquentables. Ils ont la mémoire courte.
Par Michel Colomès

Dans les ruines de la ville d'A'zaz, dans le nord de la Syrie, ici en janvier 2013.

On dit souvent que l'histoire bégaie. Obama et Hollande viennent d'en donner un exemple stupéfiant : pris de court le 30 septembre par la décision de Poutine de bombarder tous les ennemis de Bachar el-Assad, sans distinction d'appartenance, ils ont réagi en envoyant des armes à tous les groupes d'opposition au régime syrien, catalogués ou non comme islamistes. Du moment qu'ils combattent Daesh.

Il y a plus de 25 ans, en juin 1979, le président Carter, inquiet du forcing du dirigeant soviétique Leonid Brejnev en Afghanistan, avait décidé d'autoriser la CIA à faire parvenir aux groupes d'obédience islamiste qui s'opposaient aux ambitions de l'URSS des armes et des munitions. Des livraisons d'une valeur de 40 millions de dollars qui vont parvenir à ceux qu'à l'époque on appelle les moudjahidines. Cette livraison d'armes ne dissuadera pourtant pas Brejnev d'envahir l'Afghanistan six mois plus tard, en décembre 1979. Selon Zbignew Bzrezinski, qui était à l'époque l'un des plus proches conseillers de Carter, l'aide directe apportée aux islamistes a même convaincu le Kremlin qu'il fallait intervenir sans tarder.

Redoutables boomerangs

Certes, par la suite, on a pu brièvement se féliciter de voir des maquisards afghans abattre, grâce notamment aux missiles sol-air Stingers, de nombreux bombardiers russes, et contribuer de ce fait à la défaite soviétique et à son retrait d'Afghanistan. Mais les armes livrées par les Américains se sont avérées être de redoutables boomerangs : elles ont permis aux islamistes les plus extrémistes, les talibans, après avoir chassé les soviétiques, d'écarter les groupes d'opposition modérés du pouvoir. Et de créer, autour des anciens maquis afghans, ce foyer terroriste qui allait concevoir les attentats du 11 Septembre autour de Ben Laden. Pire même, quand l'Otan a décidé de châtier les coupables et d'envoyer un corps expéditionnaire en Afghanistan, ce sont ces mêmes Stingers donnés par les Américains qui ont causé des pertes aux avions de la coalition occidentale.

Il y a une analogie dérangeante entre la guerre d'Afghanistan et la politique décidée par Obama et Hollande en Syrie. D'abord parce qu'il s'agit de conflits où les grandes puissances se font la guerre par procuration. Les Russes en épaulant avant tout l'armée syrienne. Les Occidentaux en armant les opposants au régime de Bachar el-Assad. Ensuite parce que chacun ment sur ses véritables objectifs. Poutine a dit à l'Assemblée générale de l'ONU qu'il proposait une grande coalition pour battre le terrorisme islamique. Sur le terrain, il s'attaque moins à Daesh qu'à tous les groupes islamiques – ou non – qui cherchent à chasser le président syrien. Les Occidentaux viennent de décider d'armer ceux qui s'opposent aux djihadistes de l'État islamique. Mais ce faisant, ils renforcent des groupes dont ils ont commencé par dire qu'ils étaient des rebelles modérés avant de changer de terminologie et de parler aujourd'hui « des moins extrémistes ».

Payer la corde qui nous pendra

Enfin, parmi les armes parachutées à la rébellion soit directement, soit avec l'aide de l'Arabie saoudite et du Qatar, figure le missile américain TOW, qui est, comme tueur de chars, le pendant de ce qu'étaient les Stingers contre les avions pendant la guerre d'Afghanistan. Très simple à utiliser et d'une redoutable efficacité. Les Américains disent que l'utilisation des armes qu'ils fournissent est soigneusement contrôlée. Comme du temps de l'Afghanistan, on peut en douter. D'autant que sur le terrain, il est déjà arrivé que des groupes islamistes issus d'Al-Qaïda, et dont certains viennent de bénéficier de ces parachutages, s'allient ponctuellement aux combattants de Daesh pour la conquête d'une place forte tenue par l'armée syrienne.

Il n'y a pas de bons et de méchants islamistes, des moins et des plus extrémistes. Il n'y a que des fanatiques qui ont dévoyé l'islam, pratiquent une intolérance moyenâgeuse et veulent conquérir le monde et y faire régner la charia. Alors arrêtons, comme disait l'autre, de payer la corde qui nous pendra

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 766
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle contre-attaque surprise au Sud D'Alep, les lignes Jihadistes pulvérisées

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:16 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum