Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la taqiya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Seuls les chiites pratiquent la taqiya les sunnites sont francs comme l'or

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la taqiya

Message par ganem le 2015-10-26, 7:07 pm

http://www.pointsdereperes.com/print/articles/takiyya-art-de-la-duperie

La taqiya ou l'art de la duperie
« Un Occidental averti en vaut deux … »

Points de Repères vous propose quelques réflexions sur le thème de la taqiya à la lumière notamment de l'article « Knowing Four Arabic Words May Save Our Civilization from Islamic Takeover  » de l'excellent site Islam Watch .

Idéalement, le monde humain devrait être un monde de parole et de confiance, un monde où l’on puisse s’appuyer sur une parole donnée.

Malheureusement, l’histoire nous apprend que tout être humain ou toute idéologie n’est pas à la hauteur de cet idéal.

À titre d’exemple, Adolf Hitler savait parler de paix alors qu’il se préparait à la guerre.

L’humanité a payé un fort prix pour avoir refusé de prendre au sérieux le « Mein Kampf » d’Adolf Hitler, ainsi que les nombreux gestes (avant même la Deuxième Guerre mondiale) qu'Hitler posa, qui indiquaient que l’idéologie nazie était beaucoup plus que des mots sans réelle portée.

Or étonnamment, les hadiths (paroles et actions attribuées à Mahomet) rapportent que le prophète désigné de l’islam savait également faire preuve de tromperie pour arriver à ses fins.

De cet « exemple » proposé par le coran est née la doctrine de la taqiya, où la tromperie est justifiée dans le but de faire avancer la cause de l’islam.
L'usage plus que discutable de la parole chez Mahomet

Cité en « exemple » par plusieurs juristes et dirigeants musulmans, Mahomet utilisa le mensonge afin d’arriver à ses fins :

   Selon la tradition islamique, Mahomet appela au meurtre un Juif du nom de Kab bin Arshaf car ce dernier se moquait de lui, mettant ainsi en question sa qualité de prophète.
   Or, un dénommé Muhammad bin Maslama répondit à l’appel de Mahomet afin d’exaucer sa volonté. Muhammad bin Maslama demanda à Mahomet s’il était permis de mentir à Kab bin Arshaf afin de lui tendre un piège. Mahomet donna son accord. De plus, Mahomet félicita bin Maslama quand ce dernier lui apporta la tête de Kab bin Arshaf.
   Pour Mahomet, tromperie et jihad (guerre « sainte » selon l’islam) allaient de pair, soit pour se défendre, soit pour attaquer : le prophète désigné de l’islam étant notamment un guerrier.
   Entre 600 et 900 hommes membres de la tribu Banu Qurayza furent décapités dans le marché de Médine. Toute femme et tout enfant prépubère de cette tribu juive furent pris comme esclave. La tradition rapporte que Mahomet prit pour femme une membre de cette tribu.
   Yasser Arafat cita souvent les tactiques et stratégies de Mahomet afin de justifier son comportement. On apprit que Yasser Arafat coordonnait des actes de terrorisme alors qu’il parlait de paix.

Alors que l'Occident valorise la transparence, la doctrine de la taqiya justifie la tromperie

Dans la foulée de Mahomet, le « prophète » désigné de l’islam, la taqiya est une doctrine qui autorise tout musulman à faire usage de tromperie afin de se défendre ou afin de répandre l’islam.
La taqiya selon des penseurs musulmans

L’Occident qui valorise la transparence et l’ouverture a du mal à se faire à l’idée que la doctrine de la taqiya puisse exister. Et pourtant, les autorités dans l’islam sont nombreuses à en faire la promotion :

   Selon Abu Hamid Ghazali, « Il est permis de mentir si le but à atteindre est louable ». (Ahmad ibn Naqib al-Misri, The Reliance of the Traveller: A Classic Manual of Islamic Sacred Law, trans. Nuh Ha Mim Keller (Beltsville, MD: Amana, 1997), sec. 8.2, p. 745)
   Selon Kdmus al-shanca, la « taqiya est voile pour le croyant, et celui qui n’a pas de taqiya n’a pas de religion. » (Encyclopedia of Islam, 1st ed, s.v. “Taqiya” (Djumayyil, Kdmus al-shanca, pp. xiii, 127-28)).
   Al-Tabari (d. 923), exégète renommé du coran qui fait figure d’autorité dans le monde musulman écrit à propos du coran 3,28 : « Si vous (les musulmans) êtes sous leur autorité (celle des infidèles (ou non-musulmans)), ayant crainte pour vous-mêmes, comportez-vous loyalement, avec votre parole, à leur égard, alors que vous entretenez intérieurement de l’animosité à leur égard ».
   Une autre autorité dans l’islam, Ibn Kathir (1373), toujours à propos de la sourate 3,28 du coran, appelle le musulman à faire preuve de duplicité à l’égard du non-musulman s’il est dans une situation où il doit se protéger : « Sachez sourire à ces personnes (les non-musulmans) alors que votre cœur les maudit. »

La taqiya selon des spécialistes non-musulmans de l'islam

De plus en plus de non-musulmans s'intéressent à l'islam, non pas parce qu'ils trouvent cela particulièrement intéressant, mais afin de faire la lumière sur cette idéologie :

   Le spécialiste de l'islam Raymond Ibrahim l'affirme : « La taqiya est en réalité une tromperie du musulman à l'égard du non-musulman. »
   Robert Spencer explique dans son livre « The Complete Infidel’s Guide To The Koran  » qu’il existe une morale utilitaire dans la théologie islamique qui consiste à ce que « tout ce qui est dans l’intérêt des musulmans et de l’islam est bon, et tout ce qui cause du tort à l’islam et aux musulmans est mauvais. »
   Voilà pourquoi, selon cette perspective, il est permis de mentir pour faire avancer la cause de l’islam.
   Dans son excellent ouvrage intitulé « Battle for our minds  », Michael Widlanski affirme que faire usage de supercherie afin de faire du tort à un ennemi est mentionné dans le coran et les hadiths (les traditions orales à propos de Mahomet).
   Dans son mode offensif, la taqiya consiste à « mentir pour la cause d'Allah ».

Un Occidental averti en vaut deux ...

Quatre mots arabes pourraient amener le monde entier à être soumis à l’islam. L’Occident ne peut se payer le luxe de méconnaître leur signification et leur implication.

Ces mots sont : taqiya (déjà mentionné), tawriya, kitman et muruna.

Chacun de ces mots décrit un style différent de duperie utilisée par des musulmans, et ce, dans la foulée d’une parole attribuée à Mahomet : « La guerre est tromperie » (Bukhari, Vol. 4, Livre 52, No. 268).

Le coran affirme que « la ruse appartient à Allah, en totalité » (Sourate 13,42) et qu’Allah « est le plus habile à nouer un complot » (Sourate 8,30).

Bref… Allah complote, Mahomet complote… il n’est donc pas étonnant que des musulmans inspirés par ces « modèles», complotent à leur tour, et ce, en toute bonne conscience.

De fait, pour certains, la tromperie est devenue une forme d’art et une seconde nature.

Si l’Occident entend combattre efficacement l’agenda des islamistes, il est impératif d’être averti que cet « art du mensonge » existe bel et bien dans l’islam.

Un Occidental averti en vaut deux …
Taqiya (la suite...)

Plus précisément, la taqiya est une forme de dissimulation de l’identité du musulman; une dissimilation au service d’une « autodéfense »; une forme de mensonge afin de protéger soit l’islam, soit le musulman.

   Selon la loi islamique, « Il est admis de mentir si le but poursuivi est admissible. Mentir est obligatoire si le but est obligatoire » (Umdat al-Salik, « La dépendance du voyageur », Para r8.2).
   Selon la sourate 3,28 : « Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d'Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d'eux ».

Tawriya

Tawriya signifie « dissimulation » et pourrait être défini comme étant l’« inventivité dans l’art du mensonge ».

Selon cette doctrine, il est licite de rompre l’intention d’un serment dans la mesure que n’est pas rompu la lettre du serment (« La dépendance du voyageur », sections o19.1 et o19.5).

Qu’est-ce à dire ?

Exemple no 1 :

   Imaginons qu’un musulman nie que la première sourate du coran rabaisse les juifs et les chrétiens pour la raison que c’est une supplication que les musulmans font 17 fois par jour afin de les garder à l’abri de la voie des « égarés qui encourent la colère d’Allah » …

   Ce musulman pourrait répondre que la première sourate ne mentionne jamais, explicitement, les juifs ou les chrétiens. Ce musulman pratiquerait la tawriya, parce que bien que la première sourate du coran ne mentionne pas explicitement les juifs et les chrétiens, ce musulman sait pertinemment que le terme « égaré » dans cette sourate réfère à ceux-ci.

Exemple no 2 :

   Le souhait « Je te souhaite le meilleur » venant de la part d’un musulman à l’intention d’un non-musulman, en réponse à un « Joyeux Noël » ou à un « Joyeuses Fêtes » par exemple, veut dire dans l’esprit de plusieurs musulmans « Je te souhaite que tu te convertisses à l’islam. »

Kitman

Un musulman exerce le kitman quand il ne dit qu’une partie de la vérité, ce qui a pour effet, très souvent, de déformer entièrement la vérité.

Exemple no 1 :

   L’exemple le plus commun consiste à ce qu’un musulman affirme que le terme jihad réfère principalement ou uniquement à une lutte interne, à un combat spirituel contre le mal.

   Or, le coran fait usage du terme jihad et de ses dérivés environ 59 fois. Et sur ces 59 fois, 16 mentions pourraient possiblement faire référence à une lutte interne alors que la majorité des autres mentions font référence à une « guerre sainte », et ce, dans la foulée de ce que le « prophète guerrier » (Mahomet) a exercé selon les hadiths et la sira.

Exemple no 2 :

   Une autre forme très commune de kitman est de citer uniquement les passages pacifiques du coran, sachant bien que ces passages furent abrogés par des versets belliqueux :

   « Nulle contrainte en religion ! » (Sourate 2 :256) (sourate plus ancienne)
   fut abrogée par
   « Désirent-ils une autre religion que celle d'Allah, alors que se soumet à Lui, bon gré, mal gré, tout ce qui existe dans les cieux et sur terre, et que c'est vers Lui qu'ils seront ramenés? » (Sourate 3,83) (sourate plus récente)
   « Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) - parce que vraiment ils sont lésés; et Allah est certes Capable de les secourir » (Sourate 22,39) (sourate plus ancienne)
   fut abrogée par
   « Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » (Sourate 9,5) (sourate plus récente)

Muruna

Muruna signifie « faire usage de flexibilité » afin de se mêler à l’ennemi et à son entourage. C’est l’arme suprême pour l’infiltration.

La justification de ce type de tromperie est la sourate 2,106 : « Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu'Allah est Omnipotent? »

Un musulman peut ainsi passer outre certains commandements du coran dans la mesure où il se livre à la poursuite d’un « meilleur commandement ».

De fait, les musulmans qui travaillent à l’avancement de l’islam peuvent ainsi s’écarter temporairement des lois islamiques afin de ne pas effrayer le non-musulman, et ce, dans le but de l’amadouer et de gagner sa sympathie en vue de sa conversion à l’islam ou encore afin d’infiltrer diverses institutions où les non-musulmans sont majoritaires.

Voici quelques exemples de la pratique de la muruna par un musulman afin de passer inaperçu, afin de se mêler aux non-musulmans en vue de l’infiltration, du jihad et de l’avancement de l’islam :

   Se raser
   Porter des vêtements à l’occidentale
   Boire de l’alcool
   …

Quelques exemples :

   Les musulmans et pirates de l’air de 9/11 visitaient des clubs de danseuses ainsi que des bars alors qu’au même moment ils suivaient des cours de pilotage aux États-Unis en vue d’actes terroristes.
   Marier un non-musulman ou se comporter comme un non-musulman de manière à ce que son véritable agenda passe inaperçu...

   Plusieurs Américains croient que l’aide d’Hillary Clinton, Huma Abedin, épousa le membre du congrès et juif Anthony Weiner en partie afin de promouvoir sa crédibilité en matière de sécurité et ainsi infiltrer les plus hauts niveaux de l’administration américaine.

   Tout récemment, d’autres membres du congrès, dont la républicaine Michele Bachman, ont laissé entendre qu’Huma Abedin pourrait être reliée au groupe radical des Frères Musulmans. De fait, le passé d’Huma Abedin ainsi que ses liens avec des associations islamistes en inquiète plus d’un.

En conclusion

Les implications de ces tactiques de duperie sont énormes pour les sociétés occidentales.

Les musulmans qui pratiquent les diverses formes de tromperie (taqiya, tawriya, kitman ou muruna) sont difficiles à reconnaître, car ils ne montrent aucun signe à l’effet qu’ils nous trompent. De fait, ils croient appliquer ce qu’Allah leur demande afin de contribuer à l’avancement de l’islam (et sa charia) en Occident.

Plus que jamais, la vigilance est de mise pour les Occidentaux ...

Il en va de la survie de la civilisation occidentale et de ses valeurs fondamentales

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la taqiya

Message par ganem le 2015-10-29, 12:34 pm

Le judaïsme et l'islam, c'est kif-kif bourricot, comme dirait notre ami Sami Aldeeb.




ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la taqiya

Message par ganem le 2016-10-01, 4:10 pm

Islamisme : Pourquoi tant d'aveuglement des gens de gauche ?

Lecture haram aux Nobles Musulmans

Spoiler:
Jean Daniel écrivait : " Le défaitisme, et j’ai pu en faire l’expérience toute ma vie, a quelque chose de hideux, comme un affaissement avant la chute. Mais le raisonnement le plus réaliste, le plus modeste, est de toute façon qu’il faut tenir pour sacrée la devise selon laquelle la division c’est la mort. Autrement dit, voulez-vous éviter la mort de la gauche ? Évitez la division, toujours et partout, quoi qu’il en coûte. Simplement parce qu’il n’y a aucun salut sans le rassemblement, sans l’union, sans l’unité. C’est ce qu’écrivait déjà Ibn Khaldoun, philosophe arabe du XIVe siècle ".

Jean Daniel, Albert Camus, comme bien d'autres, ont milité pour une concorde entre les "arabes" et les français d'Algérie. Ils ont cru possible de réconcilier deux peuples qui vivaient côte à côte et se méprisaient mutuellement. Mais De Gaulle en a décidé autrement : et ce fut la fin de leur rêve, comme celui de l'Algérie française, d'autant que l'OAS et le FLN ont rendu tout processus de paix impossible.

L'histoire va leur donner raison, du moins le croient-ils, qu'il est possible de réconcilier les a priori irréconciliables, en la personne de Desmond Tutu en Afrique du Sud. Ce qu'ils semblent ignorer, c'est qu'en Afrique du Sud le problème est racial et non religieux puisque noirs et blancs sont chrétiens, d'une part ; et d'autre part que la réconciliation s'est faite sous condition d'aveux et de repentance publique, de la part de ceux qui ont commis des crimes envers les noirs. Mais savent-ils que l'apartheid s'est transmué en racisme ordinaire et que la situation des noirs n'a guère beaucoup changée ?

Or depuis l'échec des accords d'Evian et le rapatriement des français d'Algérie et son traumatisme, ils ont multiplié de nouveaux concepts du vivre ensemble donnant la priorité au multiculturalisme au risque de remettre en cause la laïcité et ses règles du vivre ensemble ! Ils ont tenté depuis de reproduire l'expérience d'Afrique du Sud ailleurs où des guerres civiles menacent d'éclater pour cause d'affrontement de partis politiques à l'idéologie diamétralement opposée.

Jean Daniel aura tenté auprès de Bourguiba pour lequel il avait beaucoup d'admiration, de lui faire admettre l'opposition et de laisser s'exprimer les partis communistes, les pan-islamiste et autres pan-arabistes ; estimant la jeunesse qu'il a scolarisée et formée, assez mure et apte à assurer sa relève le moment venu. Bourguiba refusait de l'écouter persuadé que c'était prématuré. Il s'en est suivi une fâcherie entre les deux hommes jusqu'à sa mort.

L'argument majeure de Bourguiba que refusait d'entendre Jean Daniel, est que la jeune République qu'il construisait, est encore fragile ; et qu'il craignait que les islamistes tout comme les arabistes, ne la détruisent ; leurs lubies étant la "oumma islamique" pour les uns et le "oumma arabe" pour les autres ; et qu'il en sera fini de la jeune nation tunisienne qu'il était en train d'unifier. Le pire des deux ennemis du nationalisme, étant les Frères musulmans qui affichaient clairement un programme rétrograde et obscurantiste et rêvaient de restaurer le Califat ! L'Histoire lui donne raison : depuis que Ghannouchi et ses Frères sont au pouvoir, ils n'ont eu de cesse de détricoter ce qu'avait fait Bourguiba et de bloquer de l'intérieur les rouages de l'Etat en y plaçant massivement les leurs pour les dédommager d'un prétendu militantisme et non pour leur compétence, compétence qui pour la plus part ne l'ont pas.

Jean Daniel était pour le "dialogue" entre le FIS et le FLN au pouvoir. Dans sa "Lettre au président Zeroual", il était plus hostile à l'armée qu'aux égorgeurs ! Ce qui l'a déterminé à adhérer à la Plate-forme de Rome, c'est son désir de voir l'Algérie retrouver la paix, parceque des gens de sa génération ne peuvent se résoudre à ce que la guerre d'Algérie ait été faite pour rien, dira-t-il à El Wtan, en précisant : " C'est pour cela que dés qu'il y a un signe d'espoir, on y adhère ".
 
Jean Daniel naïvement comme tant d'autres, croient que le parti des Frères musulmans est un parti politique comme les autres, avec lequel il est possible de composer et de négocier.

S'il savait que son fondateur Hassan el Banna, grand père maternel de Tariq Ramadan, était admirateur de Hitler auquel il a piqué quelques idées pour peaufiner son parti ... il changerait de regard sur cette organisation internationale islamiste aux ramifications touchant tous les pays dits "arabo-musulmans", jusqu'en Occident ; et ce, depuis la chute du mur de Berlin !

Seulement voila, le multiculturalisme va virer au communautarisme dans lequel vont s'engouffrer des islamistes multipliant les revendications spécifiques et par la même, les coups de butoir dans la laïcité : les mieux organisés étant les Frères musulmans qui veulent vendre leur model sociétal aux français !

Or depuis le fumeux "Printemps Arabe", ces gens de gauche ont repris leur vieux dada, et pensent pouvoir réconcilier le parti au pouvoir au moment de sa chute, avec ses pires opposants, que sont les Frères musulmans !

Ce qui explique que les partis de gauche en France soutiennent les Frères musulmans et souhaitent les voir partager le pouvoir avec leurs anciens ennemis.

En somme ces intellectuels naïfs, veulent expérimenter une nouvelle forme de démocratie pour "Arabes", où les extrêmes partagent le pouvoir ... ce qu'ils refuseraient chez eux, se voyant mal pactiser avec le FN !

D'où leurs discours qui irritent les progressistes tunisiens, quand les responsables politiques le reprennent en chœur pour vendre les Frères musulmans à des peuples qui n'en veulent pas, leur assurant cyniquement que leur islamisme est light/modéré et compatible avec la démocratie, pour les convaincre de les accepter.

Ce que ces intellectuels refusent de voir c'est que la doctrine qui fonde les Frères musulmans n'est autre que le wahhabisme, qui n'a rien à envier au fascisme totalitaire d'autres doctrines que l'Occident a connues lors de la seconde guerre mondiale : le nazisme et le fascisme. Sauf que le wahhabisme a vocation à l'expansionnisme, et veut convertir par la violence au besoin, tout le monde à cette doctrine !

Et pire encore, c'est que L'internationale socialiste et sa branche française en particulier qui a toujours défendu le "Contrat de Rome", sont tout à fait sur la même longueur d'onde que ces intellectuels. D'ailleurs lors de l'affaire du foulard, Lionel Jospin aurait répondu à Elisabeth Schemla, journaliste du Nouvel Obs : " Et que voulez-vous que ça me fasse que la France s'islamise ?" ! Ce qui en dit long sur l'ignorance du danger face au wahhabisme que ces hommes politiques considèrent comme faisant partie d'un islam ordinaire. Ce qui démontre par ailleurs leur inculture, oubliant que l'islam de France étant celui de ses anciennes colonies, n'a jamais été wahhabite !!

Wahhabisme que subissent les pays du monde "arabo-musulmans" depuis que les Ibn Saoud et leur frère ennemi l'émir du Qatar, riches de leurs pétrodollars, ont mis tout en oeuvre pour diffuser cette doctrine : par voie satellitaire en multipliant les chaines de TV et les émissions "religieuses" ; lors du pèlerinage à la Mecque où tout est organisé sur place pour convertir au wahhabisme les pratiquants qui se chargeront de le diffuser autour d'eux une fois rentrés dans leurs pays ; par le financement des écoles coraniques, des mosquées et des centres "culturels" en fournissant au besoin les imams et autres prédicateurs pour les animer ...

Ces intellectuels n'ont-ils pas vu les dégâts que les Frères musulmans ont produits en Egypte, transformant ce pays phare de la culture "arabe" en pays où la bigoterie le dispute à la misère intellectuelle ? N'ont-ils pas tiré les leçons des années noires de l'Algérie quand le FIS, branche algérienne des Frères musulmans, décimait les intellectuels, ni de la concorde civile, qui n'a abouti qu'à un partage du pouvoir entre les militaires et les islamistes : les premiers conservant la main mise sur l'économie du pays et les seconds sur la société qu'ils islamisent en profondeur remplaçant le malékisme ancestral des algériens par le wahhabisme, avec une chariaa de plus en plus prégnante dans un parlement dominé par les islamistes, réduisant la femme au statut de mineure ? !

Plus prés encore, n'ont-ils pas compris la stratégie du Frère musulman Erdogan pour en finir avec le régime laïc de la Turquie où il veut remplacer la constitution par la chariaa ; tout comme son frère Ghannouchi d'Ennahdha, l'autre branche des Frères musulmans en Tunisie, qui a transformé ce pays pacifique en premier exportateur de terroristes dans le monde et plus particulièrement en France ?

Leur obstination et leur aveuglement, rappellent d'autres : ceux de certains intellectuels qui auront soutenu malgré les évidences, l'empire soviétique ; dont le plus célèbre fut Jean Paul Sartre !

Or depuis la multiplication des attentats terroristes en France, les français découvrent le wahhabisme et l'ampleur de son emprise sur une bonne partie de leur société ... et pourtant ces intellectuels continuent à soutenir les Frères musulmans ! Combien de morts, victimes du terrorisme islamiste, leur faudra-t-il encore, pour cesser leur aveuglement ; puisque les millions de victimes du wahhabisme dans les pays "arabo-musulmans", ne semblent pas les toucher plus que ça ?

Est-ce de l'aveuglement ? De la naïveté ? Si les uns sont sincères, d'autres auraient-ils une raison non avouée de soutenir les Frères musulmans, quand on sait que les pétromonarques sont les alliés des EU et d’Israël et quand on sait le rôle joué par le wahhabisme dans la dislocation de l'Empire Ottoman, ce que les américains réactivent pour redessiner la carte du monde "arabe", dessinée par d'autres puissances que la leur : La France et l'Angleterre ?

Alors à quoi jouent les intellectuels de gauche ?

La France ne peut être en guerre contre le terrorisme si elle ne lutte pas efficacement contre le fléau qui le fonde qu'est le wahhabisme. Ce que les intellectuels doivent intégrer pour faire barrage aux Frères musulmans et au wahhabisme et ne pas se laisser duper par les Ibn Saoud ni par l'émir du Qatar protecteur des Frères musulmans, qui condamnent le terrorisme et prétendent le combattre alors qu'ils l'instrumentalisent en sous-main.
Blog de l'auteur : :
http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.com/2016/09/sequelles-de-la-guerre-dalgerie-chez_19.html

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout, tout, tout, vous saurez tout sur la taqiya

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:32 am


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum