Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Un référendum crucial aux Pays -Bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un référendum crucial aux Pays -Bas

Message par peeters le 2016-03-29, 3:02 pm


Sur la carte de l'Europe il y a un pays – l’Ukraine, qui n’est pas encore perçue par les Pays-Bas comme un pays souverain et indépendant, et ce qui est même plus important comme un pays européen. Bien que le territoire de l'Ukraine est le centre géographique de l'Europe (près de la ville de Rakhiv, qui se trouve dans les Carpates ukrainiennes), beaucoup d'entre nous l’associent avec un pays sauvage et pauvre sur la périphérie de l'Europe la population duquel est agressive et méchante. Cela est expliquée par le manque banale de l'information, parce que l’Ukraine est en effet un pays avec plus de mille ans d'histoire, une culture riche, l'un des fondateurs des Nations Unies, ayant aujourd'hui l'économie la plus attractive en Europe, qui ne s’est pas encore épanoui, mais avec d'énormes possibilités pour les entreprises. Plusieurs générations d'Ukrainiens sont tombées victimes dans la lutte pour l'indépendance et la liberté de leur pays. Ils ont effectué une Révolution de la dignité en 2014, ont obtenu le droit de suivre la voie européenne, en acceptant et soutenant les valeurs de la civilisation européenne au prix de la vie des centaines de ses meilleurs représentants.

Le choix du peuple ukrainien est contrépar tous les moyens de son voisin du Nord - la Russie, cherchant à garder l'Ukraine dans sa sphère d'influence impériale et imposer la mode de vie que l'on appelle "monde russe"à la société. Pour y parvenir, la Russie utilise tous les moyens à sa disposition de l'intervention militaire à l’activitésde propagandeagressive.

Les Pays-Bas et leurs citoyens sont les objets préférés des attaques de propagande contre la réalisation du choix européen de l'Ukraine. Cen'est pas par hasardle Kremlin a choisi les Pays-Bas comme une pierre d'achoppement de l'intégration européenne de l'Ukraine, étantdonnéque6 Avril un référendum à propos de soutien de la décision parlamentairenéerlandaissur la ratification de l’accord sur l’association entre l'UE et l’Ukraine et de lazonede libre-échangeaura lieu dans ce pays. Les Pays-Bas est un pays qui a le plus souffert dans l’accidentde l’avion civil malaisien sur le Donbas et au niveau subliminal cela provoque le rapport très prudente parmis ses citoyens envers ce coin de l'Europe.

Dans ce contexte, les propagandistes de Moscou et leurs agents payéscommencentd'une manière intense le travail sur la formation de l'opinion publique négative envers l'Ukraine, en utilisant les occasions d'information fabriqués. Par exemple,le scandale artificiel avec une collection de tableaux volés dans un musée néerlandais qui seraientémergésdans le territoire de l'Ukraine dans l'un des bataillons de volontaires qui d’après la propagande russesont des nationalistes ukrainiens ultra-radicaux. Ou vidéo fake sur YouTube, dont certains hommes armés vêtus d'uniformes avec des visages couverts et avec le drapeau ukrainien qui au nom du régiment de la Garde nationale en Ukraine menacent les citoyens des Pays-Bas, avec toutes sortes de problèmes en cas de résultat négatif du référendum et brûle le drapeau des Pays-Bas.

De plus, les Néerlandais ont peur d'une vague d'immigrants illégaux en provenance d'Ukraine, remplacemant la notion de l'accord de la libération des visas pas l’accord sur l'association et de libre-échange. On met en circulation des mensonges que l'Union européenne, et donc, dans une certaine mesure, les Pays-Bas, devra payer une somme énorme environ 200 milliards Euro pour l'association avec l'Ukraine. C’est un mensonge parce que les Pays-Bas bénéficiera financièrement par une augmentation des exportations de la production versl’Ukraine sur laquelle les droits de douane seront abolis.

Mais non seulement l'Ukraine est l'objet d'efforts pour obtenir le résultat négatif du référendum. Comme prévu par les organisateurs le référendum est orienté sur le déroulement des sentimentseurosceptiques aux Pays-Bas, qui est facilitée par les circonstances liées à la menace de l'extrémisme islamique, le problème des migrants et la faible croissance économique de la zone euro, ce qui ralentit le développement des pays membres. Parmis les autres objectifs des initiateurs du référendum – la provocation des émotionsde colère et de la peur, qui se noie raison de faire revivre les démons européens du populisme et de la xénophobie, de scinder l'unité des pays de l'Union européenne.


Il y a un autre aspect. C’est la coïncidence "extraordinaire" d'un référendum avec l'adoption de la loi sur le référendum consultatif. Le projet de la loi actuel a été soumis au Parlement néerlandais en 2005, mais a voté seulement en 2014, et il est entré en vigueur le 1er Juillet 2015. Pour la tenue d’un telréférendum, seulement 300 000 signatures sontnécessaires. Il y a 11 ans, lorsque cette loi a été élaborée, personne ne pouvait imaginer qu’unecampagne de collecte de signatures de 300000 voix ne sera pas difficile à l'époque des réseaux sociaux. Il n’est donc pas surprenant que l'idée anti-européen et anti-ukrainienne populiste d'un référendum a été promue rapidement et avec succès par une édition satirique internet GeenStijl, un groupe BurgercomiteEU et une équipe de réflexion eurosceptique"Forum pour la démocratie", qui au cours de la campagne d'information presque un à un répétent les thèsesde propagande russe,moyennant l’argent de Moscou. Et il était tellement évident que certains députés ont même demandé au Ministère des Affaires Etrangères pour enquêter sur les circonstances de l'influence de la Russie sur les partis politiques et les organisations publiques des Pays-Bas. En outre, cela semble étrange, que c’est la question ukrainienne qui approve l'outil "démocratie directe" tant désiré - un référendum sur des solutions législatives. N’est-ce pas?

Les résultats du référendum auront des conséquences non seulement pour l'accord UE-Ukraine sur l'association, mais aussi pour l'outil de référendum lui-même non seulement aux Pays-Bas mais aussi dans les autres Etats membres de l'UE. Le résultat négatif pour l'Ukraine pourrait devenir un précédent dangereux pour les États membres de l'UE, étant donné les sentiments eurosceptiques dans les différents pays de l’Union. Il est probable que la propagation de l'idée du référendum fasse l'UE incapable en général d’assurerles accords avec d'autres pays. Telle situation est à la main au seul joueur sur euroscène- Russie, qui dans le cas d'un résultat négatif pour l'Ukraine du référendum néerlandais faitd'unepierrepas deuxmais plusieurs coups.

peeters
Touriste
Touriste

Messages : 3
Date d'inscription : 29/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum