Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coran

Message par ganem le 2016-04-03, 1:29 pm

Livre fondateur de l'islam, le Coran est vénéré par un milliard de fidèles. Recueil de la parole de Dieu, révélée à Mahomet à La Mecque et à Médine entre 610 et 632 de l'ère chrétienne, il compte quelque 6 000 versets et 114 sourates (chapitres). Pour les musulmans, il demeure inchangé depuis quatorze siècles. Pourtant, des découvertes récentes de manuscrits coraniques, analysés par des scientifiques comme datant des environs de l'an 680 - les plus anciens connus au monde - montrent que le Coran aurait une histoire. Durant le premier siècle de l'islam, et avant que ne s'impose la version canonique du khalife Uthman, le livre aurait connu des versions concurrentes, une organisation différente des sourates, des interprétations variables dues à une écriture, à ses débuts, très rudimentaire...

Regards croisés

Scientifiques européens et érudits musulmans s'efforcent aujourd'hui de retracer l'histoire du Coran, en croisant leurs regards et leurs savoirs. De la mosquée de Kairouan en Tunisie à celle des Omeyyades à Damas, en passant par Al-Azhar au Caire, le film invite à un passionnant voyage au cœur des origines du livre et de l'Antiquité tardive. Manuscrits découverts dans des circonstances dignes d'Indiana Jones, chercheur inspiré tout droit sorti d'un album de Tintin, jeune imam à la curiosité rafraîchissante : à travers ce film, le documentariste Bruno Ulmer, lui-même converti à l'islam, montre comment foi et raison peuvent se rejoindre, dans une approche complémentaire et porteuse de dialogue.

https://www.youtube.com/watch?v=4_oEZsZxpEE&feature=player_detailpage




ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-04-04, 11:37 am

Témoignage : quand les élus locaux flirtent avec l'islam radical



FIGAROVOX/ENTRETIEN - Isabelle Kersimon a recueilli le témoignage de Laurence Marchand-Taillade (PRG). La présidente de l'observatoire de la laïcité du Val d'Oise, dénonce l'ambiguïté des élus de la région envers les islamistes.


LuisaviaromaAccessoirisez vos tenues avec Luisaviaroma
DÉCOUVREZ

Isabelle Kersimon est journaliste. Elle a coécrit, avec Jean-Christophe Moreau, Islamophobie: la contre-enquête (Plein Jour, 288p, 19€, octobre 2014).

Ancienne vice-présidente du MoDem Val-d'Oise, Laurence Marchand-Taillade est secrétaire nationale du PRG en charge des libertés individuelles et des droits nouveaux et présidente de l'Observatoire de la Laïcité du Val d'Oise.

Isabelle KERSIMON. - Jaurès écrivait dans son Discours à la jeunesse que le courage «c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho (…) aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques». Constatant que votre département a été le plus touché, en Île-de-France, par les perquisitions, les arrestations et les mises sous contrôle judiciaire, vous vous êtes décidée à parler. Revenons d'abord sur l'affaire du Salon musulman de Pontoise.

Laurence MARCHAND-TAILLADE. - L'affaire commence avec la parution de votre article le 10 septembre. C'est en le découvrant que j'ai appris la tenue de ce salon et découvert la liste des invités. L'Observatoire n'intervient que lorsqu'il est saisi par des personnes locales, élus ou habitants. Personne n'était venu nous signaler le problème. Dans la nuit, j'ai consulté les membres du bureau. Le lendemain matin, nous avons saisi le préfet pour interdire la tribune aux imams salafistes. Pas de réponse. Les pouvoirs publics avaient néanmoins conscience du danger, car ils ont dépêché un agent des renseignements généraux pour assurer ma protection. Je suis allée dès le samedi au salon.

   J'étais la seule femme à n'être pas voilée et j'ai provoqué un mini-scandale en m'asseyant du côté des hommes dans la salle, ce qui m'a valu des remontrances de la part des responsables de l'événement.

J'étais la seule femme à n'être pas voilée et j'ai provoqué un mini-scandale en m'asseyant du côté des hommes dans la salle, ce qui m'a valu des remontrances de la part des responsables de l'événement. Nous avions organisé une manifestation pour le second jour, le dimanche, à l'heure où intervenait l'imam qui nous semblait le plus dangereux. J'avais alerté la presse. J'avais aussi alerté plusieurs élus locaux qui ont préféré participer, à quelques kilomètres de là, à des fêtes communales. C'est assez révélateur de ce que les politiques, de gauche comme de droite, pensent des questions de sectarisme, de communautarisation. Il y a un réel problème de priorisation des enjeux.

Pour notre observatoire, cette affaire ne s'arrête pas à une simple dénonciation des imams salafistes sur les réseaux sociaux. J'ai interpellé le Premier ministre, l'Intérieur, l'Observatoire national de la laïcité et la Mivilude. Bernard Cazeneuve a saisi le juge des libertés. Nous savons que, suite aux attentats, la mosquée et le domicile de «l'imam Google» ont été perquisitionnés, qu'il s'est excusé et qu'il a supprimé des vidéos contenant des prêches inadmissibles. Mais Jean-Louis Bianco, dans la réponse qu'il nous a faite, avait estimé que ces propos sur les femmes, par exemple, n'étaient pas condamnables. Or le sexisme est condamnable lorsqu'il est exprimé publiquement, d'autant quand il atteint les scores d'écoute de M. Houdeyfa et consorts! J'ai donc mis en ligne une pétition le 26 novembre dans laquelle notre observatoire reprend les propos condamnables des trois imams du Salon. Nous estimons qu'en application de la loi de 1905, de l'aliéna 7 de la loi du 29 juillet 1981 sur la liberté de la presse et de la Convention européenne des Droits de l'homme, des condamnations doivent être prononcées. On ne peut pas faire un deux poids, deux mesures, par rapport à Dieudonné, par exemple. Un seul élu a soutenu, relayé et signé cette pétition. Il est UDI.

L'autre action que nous menons concerne la poursuite des organisateurs de ce salon. En septembre, nous avions dénoncé l'association Barakacity, qui a aussi été perquisitionnée suite aux attentats. Mais aucun élu du Val-d'Oise ne nous avait soutenus dans cette démarche.

Jean-Louis Bianco connaît quelques revers avec ses collègues de l'Observatoire national de la laïcité. Il semble plus affectionner de travailler avec quelqu'un comme Tariq Ramadan ou avec des associations affiliées aux Frères musulmans qu'avec d'authentiques républicains laïques. Quels sont vos rapports avec cette institution?

Étant PRG, je peux parler en toute quiétude, et j'en ai besoin. Si tant de Français sont dégoutés de la politique, c'est à cause des mensonges et des compromissions de leurs élus. J'ai créé l'Observatoire de la laïcité du Val-d'Oise en 2010 et j'en ai parrainé trois autres (Essonne, Haute-Garonne, Vendée). En 2011, j'ai été sollicitée pour créer un observatoire régional, organe officiel qui aurait été une instance consultative pour assurer une veille sur la laïcité et les dérives communautaires. Le projet a été voté. Sur le principe, tout le monde était d'accord. Mais on n'a jamais débloqué les fonds nécessaires et jamais constitué l'instance sur le plan humain. On a tout laissé dans les cartons pour ne pas gêner les élus sur le terrain dans leurs arrangements. Personne n'avait intérêt à ce que cela existe. Le groupe PRG s'est battu seul. Ni à gauche ni à droite, les élus n'ont bougé, même ceux qui prétendent aujourd'hui avoir toujours oeuvré pour défendre la laïcité et les valeurs républicaines dans la région.

   Nicolas Sarkozy n'a pas cessé de briser la laïcité et, contrairement à ce que l'on pouvait penser, le PS n'a rien fait pour la restaurer.

L'idée de départ était la création d'un observatoire national. Nous en appelions à la mise sur pied d'une autorité indépendante et compétente, qui, de ce fait, ne devait pas se placer sous l'autorité du Premier ministre. Cette demande a été faite sous l'égide de l'observatoire international de la laïcité et portée auprès des Premiers ministres qui se sont succédé depuis 2010. Elle n'a jamais abouti. Celui que préside aujourd'hui Jean-Louis Bianco est donc notre idée mise en application en 2012. Nicolas Sarkozy n'a pas cessé de briser la laïcité et, contrairement à ce que l'on pouvait penser, le PS n'a rien fait pour la restaurer.

En juillet dernier, M. Bianco m'a demandé de débaptiser l'observatoire de la laïcité du Val d'Oise, prétextant que ce dernier avait des prises de position différentes des siennes (itw radio France bleu du 22/07) et que cela entraînait une confusion. En effet, nos conceptions de la laïcité ne sont pas les mêmes! Par exemple, les propositions de l'Observatoire national de la laïcité suite aux attentats de janvier ne sont pas du tout en cohérence avec la loi de 1905. Pour les mettre en application, il faudrait retoquer cette loi et donc mettre la laïcité en danger. Au sein de cette instance, J.-L. Bianco est isolé, et soutenu uniquement par Nicolas Cadène, qu'il a recruté.

Incessamment, gauche comme droite tentent de retoquer la loi pour avoir plus de latitude et répondre aux demandes des communautés religieuses dont ils espèrent tirer profit.

Vous êtes dans l'action, sur le terrain depuis dix ans, au long cours. Vous dénoncez avec précision ces connivences entre certains élus et un électorat confessionnel. C'est courageux. Vous vous battez aussi du côté d'Argenteuil.

Lors de ma participation à l'enquête d'Envoyé Spécial diffusée en mai dernier sur France 2, j'ai longuement expliqué de quelle manière les filières salafistes ont été installées et pérénisées à Argenteuil par l'ancien maire de la ville, Philippe Doucet (PS). J'ai travaillé trois mois avec la journaliste. Le reportage est édifiant. M. Doucet est rapporteur sur les questions de laïcité à l'Assemblée nationale. Il est membre du Parti socialiste. En 2012, il a installé un Conseil du culte à Argenteuil, que nous avons fait casser devant le tribunal administratif. Il a donc créé un «Conseil du vivre-ensemble». L'observatoire de la laïcité du Val-d'Oise devait y siéger pour garantir que ce conseil ne se substitue pas aux élus du conseil municipal. Or, nous n'avons jamais été invités. Dans les faits, ce «Conseil du vivre-ensemble» est donc bien un Conseil du culte. Ses réunions sont privées. Ses résultats sont occultes. Nous n'avons pas connaissance de la teneur et de la justification des emplois qui y ont été créés. Le maire actuel d'Argenteuil (LR) a constaté une dette d'un montant de 90 000 euros dus à la ville par l'association cultuelle salafiste…

M. Doucet, qui est également député et président de la communauté d'agglomération, n'a pas non plus - comme M. Bianco - la même conception que nous de la laïcité. Il a fait campagne dans une mosquée, obtenant des votes contre des promesses relatives au culte. Il n'est pas le seul, nous le savons bien. Il a déshabillé la loi Laborde sur les modes de garde pour enfants. Et nous savons pertinemment que, dans le Val-d'Oise, les femmes voilées sont des militantes très actives. Leur voilement est très politique. Ce sont elles qui montent au front pour séduire les élus au nom de l'enfance et des mères. Il organise ce mardi 1er décembre une conférence-débat avec… Jean-Louis Bianco.

Son objectif est d'imposer sa «charte de la laïcité» au détriment de la loi de 1905. Nous avons alerté tous les groupes politiques. Seuls les Radicaux de gauche m'ont répondu qu'ils ne voteraient pas dans son sens. Là encore, du côté de tous les autres élus, silence radio.

Vous êtes très seuls face à cette sectorisation de la «communauté républicaine» en segments électoraux… C'est un peu déprimant.

C'est en effet déprimant et inquiétant, et nous manquons de soutiens. Joël Motyl, élu à Cergy, vice-président de la communauté d'agglomération en charge de la jeunesse, a ainsi déclaré le 20 janvier 2015 à la radio RGB qu'il faut gérer la ville via les associations. Encore une fois, on gomme les élus légitimes pour des associations choisies par le cabinet du maire sur des critères princiers, associations qui seront évidemment financées par l'argent public. La société se délite en communautarisation et racialisation des citoyens, sous l'impulsion de tels agissements. Le conseil municipal de Cergy a ainsi invité Rokhaya Diallo à parler du vivre-ensemble le 14 novembre, avec Pascal Boniface. Cette tribune offerte à deux ennemis déclarés de la laïcité n'a pas eu lieu, étant donné les événements. Mais quand on sait que cette militante a accusé les journalistes de Charlie d'être des islamophobes responsables des problèmes…

Les élus locaux n'ont aucune conscience réelle des dérives sectaires dans le Val-d'Oise, parce qu'ils sont plus occupés à faire campagne, à faire leur promotion, qu'à oeuvrer sur le terrain. Les citoyens doivent reprendre la main sur notre pays, et ne pas se laisser abuser par des déclarations d'intention si nous voulons faire renaître la politique au sens noble.

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-04-04, 5:12 pm

Exégèse du Saint Coran, la Parole d'Allah Puissant et Sage

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par Mckay le 2016-04-04, 7:33 pm

Ganem ne fait que poster de la merde en plus...

Mckay
Disciple
Disciple

Messages : 24
Date d'inscription : 04/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par Kristale le 2016-04-04, 11:41 pm

je ne mets jamais de "G" majuscule à ganem. Napo, t'es un très mauvais imitateur.

Il va sans dire qu le compte Mckay a été usurpé par Napoléon III.
Et comme il faut une preuve et bien il vous suffit de regarder la date d'inscription du compte, elle est au 04 avril 2016 c'est-à-dire aujourd'hui.

Kristale
Habitué
Habitué

Messages : 97
Date d'inscription : 31/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-04-05, 12:43 pm

L’islam est la seule religion qui fait l’apologie de la pédophilie

Voici ce qu’écrivait déjà Al-Bukhari, biographe reconnu de Mahomet, sur le statut légal de la pédophilie dans l’islam toujours en vigueur en Arabie Saoudite, le Yémen et dans de nombreux pays musulmans : « Les pères sont autorisés à donner en mariage leurs filles, même quand elles sont au berceau, mais leurs maris ne peuvent les pénétrer que quand elles sont aptes à cela et aussi quand elles peuvent supporter le poids du mari … » Ca se passe de tout commentaire pu plutôt si. Quel pédophile au monde ne rêverait pas d’une telle aubaine ? Quel pédophile au monde ne rêverait pas du règne de la charria, la meilleure alliée de la pédophilie ? Quel pédophile ne se soumettrait pas à l’islam ? L’islam est l’Eldorado des pédophiles. Grâce à lui, ils pourraient satisfaire leurs pulsions bestiales en toute légalité chariatique.

« L’homme peut avoir le plaisir sexuel avec un enfant aussi jeune qu’un bébé. Cependant, il ne doit pas le pénétrer, mais sodomiser l’enfant. Si l’homme pénètre et cause des dégâts à l’enfant alors il devrait être responsable pour l’existence de cette fille pour toute sa vie. Cette fille, cependant ne compte pas comme une de ses quatre épouses permanentes. Cet homme ne peut pas épouser la soeur de cette fille; » Livre de Khomeiny, Tahrirlvassyleh, 4e vol.

Khomeiny, grand apôtre de la pédophilie, recommande que la fille aient ses premières règles dans la maison de son mari plutôt que de son père comme pour Aïcha. Qu’elle y soit déjà et l’Ayatiollah promet le paradis aux pères qui livrent les corps de leurs filles à leurs futurs maris dès la prépuberté. Allah est miséricordieux avec les géniteurs qui font don de leurs filles aux prédateurs sexuels. La morale sexuelle musulmane a des lois que la raison humaine réprouve.

Tout est question de corpulence et de physique. Ça pourrait commencer à deux ans, l’âge auquel une fillette doit porter le hijab, pour ne pas susciter le désir chez les pervers, proclame un prédicateur musulman. Une fillette développée physiquement peut supporter le poids d’un homme de 75 kgs. Quant à à son âge, il peut être celui de son arrière-arrière grand-père tant que sa virilité n’est pas en berne.

Dans l’islam, la femme dès qu’elle naît est un objet de désir. On ne se pose jamais la question de l’âge mental ni de la maturité psychologique et physiologique. C’est illicite, haram. Mahomet l’a fait, ils ne peuvent pas passer outre sinon ils ne sont plus des ahl sunna. Il faut dire que chiites ou sunnites, ils sont tous sur la même longueur d’ondes.

Sa maturité sexuelle est ainsi déterminée par son aspect physique. De toutes les façons, une femme n’a pas de volonté propre, ni à exprimer son consentement, ni son mot à dire. Son père l’a décidé pour elle dans le respect de la charia.

Elle est la propriété de sa meute qui doit mettre tout en oeuvre pour la sauvegarde et la préservation de son honneur, car la femme est le mal en soi dans la société musulmane traditionnelle qui considère qu’une fille mariée jeune ne risque pas de déshonorer les siens.

Il se peut aussi parfois qu’elle soit promise à son futur mari alors qu’elle est encore dans le ventre de sa mère. « Elle sera pour toi si c’est une fille ».
Il n’y a ni tabous ni interdits sexuels dans l’islam, nulle pudeur dans la religion, c’est pourquoi les savants de l’islam ne sont jamais à court d’artifices pour violer les lois humaines en toute impunité dogmatique. Ils préconisent le plus criminellement du monde, mais pour la charia ça ne l’est pas, qu’en attendant la pénétration un homme peut frotter son sexe entre les cuisses de la fillette jusqu’à l’éjaculation qu’ils appellent la pratique de la mufakhada.

Salem Ben Ammar

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-04-05, 9:13 pm

https://www.youtube.com/watch?v=QS23QDP5FIE



ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-04-06, 11:05 am

Le mensonge des musulmans sur le verset, celui qui ôte la vie à un innocent…

Les musulmans devraient avoir la décence de se taire et de ne pas venir polluer le recueillement des familles des victimes de la barbarie islamique en proclamant l’innocence de l’islam. Nulle part il n’est écrit dans le Coran qu’il faut épargner la vie des non-musulmans, « les pires bêtes auprès d’Allah (S.8.V.55), c’est-à-dire pire encore que les charognards et les prédateurs les plus féroces. Allah, ce grand raciste qui a scellé leur coeur et obstrué leurs neurones. Nul doute qu’il a dû inspirer Hitler dans ses élucubrations haineuses des juifs.


Les musulmans ne tuent pas des humains, ils tuent juste des animaux. On ôte pas la vie à des innocents, on fait la chasse aux animaux. Allah n’a jamais dit directement aux musulmans qu’en faisant couler le sang d’un innocent, c’est le sang de l’humanité tout entière que l’on fait couler, Il ne fait que leur rappeler ce qu’il aurait prescrit aux Enfants d’Israël, mais que les musulmans à la mauvaise indicible se garde toujours de le citer en entier: « C’est pourquoi nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël, que quiconque tuerait une personne non-coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes En effet, Nos messagers sont venus avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur terre »;( S.5.V.32 )
On ne saurait être plus clair et et sans équivoque que le Coran lui-même. Il ne concerne en aucune manière les musulmans qui ont le don de mentir et d’affabuler sur tout.
Ce fameux verset est de surcroît un pur plagiat d’une règle talmudique: » …C’est pour cela que l’homme a été créé seul, pour t’apprendre que celui qui ôte la vie à un fils d’Israël, détruit un monde entier, et celui qui sauve la vie d’un fils d’Israël, sauve un monde entier; ». (Traité Sanherdin, CH.5, Mishna 5).


C’est vrai que l’islam, si l’on souscrit aux élucubrations mythomaniaques des musulmans, est à l’origine de tout car le monde est né avec lui, il a tout fécondé, tout inventé, tout affirmé, tout engendré, tout créé, tout pensé, tout conçu, tout écrit. Il est à l’origine du judaïsme et du christianisme. Et tous les livres saints de ces religions procèdent ainsi du Coran.


En réalité le vrai fils d’Israël est Mahomet, qui était le premier homme sur terre. Il était déjà là avant Adam, fils d’Israël pour le Talmud. Si Mahomet avait été tué, toute l’humanité aurait donc était anéantie.


Si vraiment le Coran avait le respect de la vie, il n’aurait pas appelè ses fidèles à livrer une guerre à mort aux non-musulmans jusqu’à leur extermination finale s’ils ne se soumettent pas à sa loi. Les sourates 2, 4, 5, 8 pour ne pas les citer toutes sont très riches d’enseignements sur les rapports de l’islam à la vie quant elle n’est pas celle des siens. Et quand les Taliban tuent les chrétiens au Pakistan, ils ne font qu’appliquer les préceptes coraniques et n’ont pas fauché des vies humaines, ils ont juste régulé l’écosystème naturel, en éliminant des chiens, des vaches, des chameaux, des singes, des porcs, des chèvres en surnombre.


On ne peut pas respecter la vie humaine quand on a pas de respect pour la personne humaine différente de soi.

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-04-15, 12:36 pm


ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-04-17, 3:59 pm

Le verset de la lapidation a été mangé par une chèvre

AMD décortique la fatiha

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-06-26, 3:16 pm

les 23 contradictions du Coran arabe.


Les erreurs et contradictions alléguées du Coran moderne

Présence de versets sataniques ?
Coran, Sourate 22 AL-HAJJ (Le Pèlerinage)
52. Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n'ait récité (ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n'ait essayé d'intervenir [pour semer le doute dans le coeur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omniscient et Sage.
53. Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont une maladie au coeur et ceux qui ont le coeur dur... Les injustes sont certes dans un schisme profond.

Or lorsqu'un verset est abrogé, il l'est par un autre verset, mais n'est pas effacé du texte. Il se trouve donc dans le texte des "versets sataniques". D'ailleurs, si ils n'étaient pas dans le texte, comment seraient-ils une "tentation" pour "ceux qui ont le coeur dur" ?

Contradiction n°1 :
Sourate 7
"54. Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi “istawa” sur le Trône . Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n'appartiennent qu'à lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l'Univers !"

Donc création en six jours (bien que le mot "jour" soit parfois traduit par "période", mais ça revient au même dans ce cas).

Sourate 41
"9. Dis : “Renierez-vous [l'existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux ? Tel est le Seigneur de l'univers,
10. C'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui t'interrogent.
11. Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : “Venez tous deux, bon gré, mal gré”. Tous deux dirent : “Nous venons obéissants”.
12. Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction . Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient."


Additionnons : deux + quatre + deux = huit.
La Création fut faite en 6 jours et en 8 jours dans le Coran.

Contradiction n°2 : Torah et Évangile non altérés & altérés
Sourate 6-34
"Certes, des messagers avant toi (Muhammad) ont été traités de menteurs. Ils endurèrent alors avec constance d'être traités de menteurs et d'être persécutés, jusqu'à ce que Notre secours leur vînt. Et nul ne peut changer les paroles d'Allah, et il t'est déjà parvenu une partie de l'histoire des Envoyés."

Sourate 6-115 :
"Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l'Audient, l'Omniscient."

Or, il se trouve des contradictions et des erreurs scientifiques au sein de l'Ancien et du Nouveau Testament, et ils contredisent le Coran sur certains points. Donc la Torah et l'Évangile ont bien été altérés non ? D'ailleurs voici d'autres versets :
Sourate Al-Maidah verset 46 :
"Nous avons envoyé, à la suite des prophètes, Aïssa, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Nous lui avons donné l'Évangile où se trouvent une direction et une lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui: un guide et une exhortation pour les pieux".

Donc la Torah de l'époque de Jésus était encore non-altérée, puisque sinon, Jésus aurait "rectifié les falsifications" et non "confirmé".
Sourate 5 verset 48 : "Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre."

De même, le Coran confirme la Torah et l'Évangile, et non "corrige leurs versions altérées". Mais surtout regardons le verset suivant :
Sourate 5 verset 68 : "Dis : "Ô gens des Écritures ! Tant que vous ne vous conformerez pas à la Thora, à l’Évangile et à ce qui vous a été révélé par le Seigneur, vous n’accomplirez rien de valable !" Certes, les révélations que tu as reçues de ton Seigneur ne feront qu’accroître chez beaucoup d’entre eux l’esprit de révolte et d’infidélité. Cesse donc de t’inquiéter d’un peuple aussi pervers."

Donc ici, les chrétiens et les juifs sont invités à se conformer à l'Évangile et à la Torah. Or le NT et l'AT, dès l'époque du Coran, contredisaient celui-ci et se contredisaient eux-mêmes. Donc logiquement, les VERITABLES Torah et Évangile n'étant plus disponibles à l'époque, le Coran n'aurait pas dû inviter à suivre des textes altérés (puisqu'il ne restait que des textes altérés), et seulement le Coran lui-même.

Enfin, voici un verset où les chrétiens sont invités à suivre l'Évangile. Or si il avait été altéré, une fois de plus, le Coran n'inviterait pas à le suivre.
Sourate 5 verset 47 : "Que les gens de l’Évangile jugent les hommes d’après ce que Dieu y a révélé. Les pervers sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé."

Par ailleurs, que viennent faire les "versets sataniques" dans un Livre supposé inaltérable ?

Contradiction n°3 :
Sourate 10-47 : "A chaque communauté un Messager. Et lorsque leur messager vint, tout se décida en équité entre eux et ils ne furent point lésés."
&
Sourate 16-36 : "Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: “Adorez Allah et écartez-vous du Tagut” . Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés a l'égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs."

Chaque peuple a donc eu son Messager (y compris les Arabes logiquement). Les versets suivants montrent qu'Abraham et Ismaël ont construit la Kaaba.

Sourate 2-125 à 128 : "[Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens - Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout - Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : “Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent.
126. Et quand Abraham supplia : “ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier”, le Seigneur dit : “Et quiconque n'y aura pas cru, alors Je lui concéderai une courte jouissance [ici-bas], puis Je le contraindrai au châtiment du Feu [dans l'au-delà]. Et quelle mauvaise destination” !
127. Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison : "Ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part ! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient.
128. Notre Seigneur ! Fais de nous Tes Soumis , et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c'est Toi certes l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux."


Voici maintenant deux autres versets.
Sourate 28-46 : "Et tu n'étais pas au flanc du Mont Tor quand Nous avons appelé. Mais (tu es venu comme) une miséricorde de ton Seigneur, pour avertir un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se souviennent."
mais :
Sourate 32-3 : "Diront-ils qu'il (Muhammad) l'a inventé ? Ceci est, au contraire, la vérité venant de ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se guident."

Alors, les Arabes ont-ils déjà reçu un Messager comme tous les autres, ou non ?

Contradiction n°4
Sourate 88-6 : "Il n'y aura pour eux d'autre nourriture que des plantes épineuses [darii]"
mais
Sourate 69-36 : "ni d'autre nourriture que du pus."

Il faudrait savoir !

Contradiction n°5
Sourate 2-221 : "Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !"

Défense donc d'épouser les associateurs.

Sourate 9-29 à 33 :
"Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies.
30. Les Juifs disent : “Uzayr est fils d'Allah” et les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d'Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ?
31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.
32. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants.
33. C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu'en aient les associateurs."


Les chrétiens et les juifs sont des associateurs, et donc des mécréants.
Pourtant :
Sourate 5-5 : "Vous sont permises, aujourd'hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. (Vous sont permises) les femmes vertueuses d'entre les croyantes, et les femmes vertueuses d'entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur mahr, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d'amantes. Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l'au-delà, du nombre des perdants."

Les musulmans peuvent donc épouser des chrétiennes ou des juives. Mais ne sont-elles pas pourtant des associatrices, interdites ? Quel égarement !

Contradiction n°6 :
Sourate 9-17 : "Il n'appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d'Allah, vu qu'ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les oeuvres sont vaines; et dans le Feu ils demeureront éternellement."

Sourate 68-17 : "Aux hypocrites, hommes et femmes, et aux mécréants, Allah a promis le feu de l'Enfer pour qu'ils y demeurent éternellement. C'est suffisant pour eux. Allah les a maudits. Et pour eux, il y aura un châtiment permanent."

Les associateurs et les hypocrites ne seront donc pas récompensés pour leurs bonnes actions, puisqu'ils seront damnés.

Sourate 99-6 & 7 : "6. Ce jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs oeuvres.
7. Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra."


"Les gens", cela inclut ici les seuls croyants, ou les mécréants et hypocrites également ? La contradiction est évidente.

Contradiction n°7 :
Sourate 56-7 à 9 :
"7. alors vous serez trois catégories :
8. les gens de la droite - que sont les gens de la droite ?
9. Et les gens de la gauche - que sont les gens de la gauche ?"


"Les gens de la droite" et "les gens de la gauche", ça fait deux pourtant. D'ailleurs voici d'autres versets.

Sourate 90-18 & 19 : "18. Ceux-là sont les gens de la droite;
19. alors que ceux qui ne croient pas en Nos versets sont les gens de la gauche."


Cela fait aussi deux groupes. Deux ou trois alors ? Contradiction !

Contradiction n°8 :
Sourate 5-90 : "Ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du Diable. Écartez-vous en, afin que vous réussissiez."

Sourate 47-15 : "Voici la description du Paradis qui a été promis aux pieux : il y aura là des ruisseaux d'une eau jamais malodorante, et des ruisseaux d'un lait au goût inaltérable, et des ruisseaux d'un vin délicieux à boire, ainsi que des ruisseaux d'un miel purifié. Et il y a là, pour eux, des fruits de toutes sortes, ainsi qu'un pardon de la part de leur Seigneur. [Ceux-là] seront-ils pareils à ceux qui s'éternisent dans le Feu et qui sont abreuvés d'une eau bouillante qui leur déchire les entrailles ?"

Le vin, oeuvre du Diable ou non ?

Contradiction n°9 :
Sourate 41-16 :" Nous déchaînâmes contre eux un vent violent et glacial en des jours néfastes, afin de leur faire goûter le châtiment de l'ignominie dans la vie présente. Le châtiment de l'au-delà cependant est plus ignominieux encore, et ils ne seront pas secourus."

Sourate 69- 6 & 7 : "Et quant aux Aad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux qu' [Allah] déchaîna contre eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs; tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées."

Sourate 54-18 & 19 : "18. Les Aad ont traité de menteur (leur Messager). Comment furent Mon châtiment et Mes avertissements ? 19. Nous avons envoyé contre eux un vent violent et glacial, en un jour néfaste et interminable."

UN jour, DES jours, ou HUIT jours (et sept nuits) ?

Contradiction n°10 :
Sourate 40-23 à 25 : "Nous envoyâmes effectivement Moïse avec Nos signes et une preuve évidente, 24. vers Pharaon, Haman et Coré. Mais ils dirent : “Magicien ! Grand menteur ! ” 25. Puis, quand il leur eut apporté la vérité venant de Nous ils dirent : “Tuez les fils de ceux qui ont cru avec lui, et laissez leurs femmes”. Et les ruses des mécréants ne vont qu'en pure perte."

Donc, Moïse avait commencé sa "vie" de Prophète (et adulte) lors du massacre des enfants. Or Moïse fut placé dans le coffret, sur le fleuve, alors qu'il était nourrisson. Il y a contradiction flagrante avec :
Sourate 20-39 : "Mets-le dans le coffret, puis jette celui-ci dans les flots pour qu'ensuite le fleuve le lance sur la rive; un ennemi à Moi et à lui le prendra”. Et J'ai répandu sur toi une affection de Ma part , afin que tu sois élevé sous Mon oeil."

Contradiction n°11 :
Sourate 26-170 & 171 : "170. Nous le sauvâmes alors, lui [Loth] et toute sa famille, 171. sauf une vieille qui fut parmi les exterminés."

Voici un autre verset du Coran arabe moderne :
Sourate 7-83 : "Or, Nous l'avons sauvé, lui et sa famille, sauf sa femme qui fut parmi les exterminés."

Mais alors qui fut épargnée : une vieille, ou la femme de Loth ? Le texte du Coran moderne est à revoir.

Contradiction n°12 :
Sourate 59-9 : "Avant eux, le peuple de Noé avait crié au mensonge. Ils traitèrent Notre serviteur de menteur et dirent : “C'est un possédé ! ” et il fut repoussé."

Noé fut donc chassé. Cependant non, puisque son peuple put se moquer de lui jusqu'au dernier moment (alors qu'il avait été chassé) :
Sourate 59-38 : "Et il construisait l'arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. Il dit : “Si vous vous moquez de nous, eh bien, nous nous moquerons de vous, comme vous vous moquerez [de nous]."

Encore une contradiction, Noé ne pouvait à la fois avoir été chassé de son peuple, et continuer à travailler parmi son peuple !

Contradiction n°13 :
Sourate 16-103 : "Et Nous savons parfaitement qu'ils disent : “Ce n'est qu'un être humain qui lui enseigne (le Coran)”. Or, la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère [non arabe], et celle-ci est une langue arabe bien claire."
&
Sourate 6-114 : "Chercherai-je un autre juge que Dieu ? C'est Lui qui fait descendre sur vous le Livre pleinement explicite."
&
Sourate 16-89 : "... Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu'un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans."
&
Sourate 18-1 : "Louange à Dieu qui a fait descendre sur Son serviteur, le Livre, et n'y a point introduit d'ambiguïté."
&
Sourate 41-3 : ""Un Livre dont les versets sont détaillés et clairement exposés, un Coran arabe pour des gens qui savent."

Partant de là, il n'y a donc pas à chercher d'explications alambiquées, y compris pour les contradictions apparentes, puisque le Coran dit lui-même être clair et explicite.
Sauf que, voyons le verset suivant :
Sourate 3-7 : "C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : “Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur ! ” Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent."

Et en effet, il faut chercher des explications compliquées pour concilier des versets entre eux, c'est tout le travail des exégètes et savants musulmans. Mais que faisons-nous alors des versets présentant le Coran (pas une partie, LE Coran) comme clair et explicite ?

Contradiction n°14 :
Sourate 97-3 & 4 : "Certes, Nous l'avons révélé [le Coran] pendant la nuit du Destin. Et qui te dira ce qu'est la nuit de la Destinée ! la nuit de la Destinée vaut plus que mille mois ! C’est au cours de cette nuit que descendent, avec la permission de leur Seigneur, les anges et l’Esprit pour exécuter l'ordre divin. La paix règne jusqu’au lever de l’aurore."

Le Destin serait donc fixé durant la Nuit du Qadr (ou Destin). Moici un autre verset :
Sourate 57-22 : "Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah."

Le Destin serait donc fixé pour chaque personne (et la terre) avant leur création. Mais alors, avant la création ou lors de la Nuit du Qadr ? Ça ne va pas.

Contradiction n°15 :
Sourate 6-101 : "Créateur de cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne ? C'est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient."

Donc Allah ne peut avoir de fils sans épouse, car il est impossible d'avoir un fils sans épouse. Ce qui est contredit par la suite du Coran :
Sourate 19-20 & 21 : "Elle dit : “Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée ? ” 21. Il dit : “Ainsi sera-t-il ! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée”.

Donc Marie, elle, put avoir un enfant sans compagnon. C'est à n'y plus rien comprendre.

Contradiction n°16 :
Sourate 6-101 : "Créateur de cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne ? C'est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient."

La formulation peut laisser entendre qu'Allah aurait pu avoir une compagne, et que c'est simplement ça qui fait qu'il n'a pas d'enfant. Pourquoi ne pas avoir dit "Allah ne peut avoir d'enfant ni de compagne" tout simplement ?

Et d'ailleurs pourquoi "compagne", et pas "compagnon", Allah n'a pas de sexe, puisqu'Il est au dessus de cela, non ?

Contradiction n°17 :
Sourate 12-109 : "Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes originaires des cités, à qui Nous avons fait des révélations. [Ces gens là] n'ont-ils pas parcouru la terre et considéré quelle fut la fin de ceux qui ont vécu avant eux ? La demeure de l'au-delà est assurément meilleure pour ceux qui craignent [Allah]. Ne raisonnerez-vous donc pas ?"
&
Sourate 21-7 : "Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes à qui Nous faisions des révélations. Demandez donc aux érudits du Livre , si vous ne savez pas."

Les Messagers précédents furent donc des hommes. Mais voici un autre verset qui affirme l'inverse :

Sourate 22-75 : "Allah choisit des messagers parmi les Anges et parmi les hommes. Allah est Audient et Clairvoyant."

Alors les Messagers furent-ils seulement des hommes, ou des Anges et des hommes ? Il y a incohérence du texte.

Contradiction n°18 :
Sourate 23-14 : "Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs !"

Seul problème, Allah n'est donc pas le seul Créateur, mais le meilleur. Par exemple :
Sourate 37-125 : "Invoquerez-vous Baal (une idole) et délaisserez-vous le Meilleur des créateurs ?"

Il y a donc plusieurs créateurs ? Pourtant, de nombreux versets précisent bien qu'Allah est Créateur de toutes choses. Par exemple :
Sourate 39-62 : "Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est Garant."

Allah, Créateur de toute chose, n'est pourtant que le meilleur d'entre les autres Créateurs. C'est à n'y rien comprendre.

Contradiction n°19 :
Sourate 33-4 : "Allah n'a pas placé à l'homme deux cœurs dans sa poitrine. Il n'a point assimilé à vos mères vos épouses [à qui vous dites en les répudiant]: “Tu es [aussi illicite] pour moi que le dos de ma mère ”. Il n'a point fait de vos enfants adoptifs vos propres enfants. Ce sont des propos [qui sortent] de votre bouche. Mais Allah dit la vérité et c'est Lui qui met [l'homme] dans la bonne direction."

Les enfants adoptifs ne sont donc pas les enfants de leurs parents adoptifs ? C'est un oxymore flagrant.

Contradiction n°20 :
Sourate 2-256 : "Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient."

Voici deux autres versets qui affirment exactement le contraire !

Sourate 9-29 : "Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies."
&
Sourate 9-5 : "Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Donc, nulle contrainte en religion, mais les musulmans peuvent et doivent tuer les polythéistes, sauf si ils se convertissent (sous la menace du sabre, ils se convertiront dans la sincérité la plus totale), et forcer les Gens du Livre à se soumettre (ou se convertir). Encore une contradiction incohérente qui égare.

Contradiction n°21 : Présence de versets sataniques ?
Sourate 22-52 & 53 : "52. Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n'ait récité (ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n'ait essayé d'intervenir [pour semer le doute dans le coeur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omniscient et Sage.
53. Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont une maladie au coeur et ceux qui ont le coeur dur... Les injustes sont certes dans un schisme profond."


Or lorsqu'un verset est abrogé, il l'est par un autre verset, mais n'est pas effacé du texte. Il se trouve donc dans le texte des "versets sataniques". D'ailleurs, si ils n'étaient pas dans le texte, comment seraient-ils une "tentation" pour "ceux qui ont le coeur dur" ? L'égarement est total dans une impasse.

Contradiction n°22 : Jésus au ciel ou non ?
Sourate 4-157 & 158 : "157 Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah›... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué.
158 mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage."


Pourtant le Coran annonce que jésus, naquit, mourut, et ressuscitera le jour du jugement (comme tout homme) dans la sourate Miriam 29 à 34 !
Sourate 19, 29 à 34 : "Elle fit alors un signe vers lui (Jésus bébé). Ils dirent : Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ? Mais [Jésus bébé] dit : Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m'a donné le Livre et m'a désigné prophète. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat ; et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi (Jésus) le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant. Tel est Jésus, fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent."

Jésus est monté au ciel à sa mort, mais non, il montera au ciel comme tout homme le jour du jugement : contradiction schizophrénique sans fin !

Contradiction n°23 : Contradiction entre Jean le Baptiste (Yahya) & Jésus (Isa)
Ceci est une contradiction sans remède à la contradiction schizophrénique précédente, et qui l'amplifie de troubles TOC, car à propos de Jean le Baptiste (Yahya), le Coran affirme tout et son contraire !
Sourate 19-12 à 15 : "Ô Jean(Yahya) tiens fermement au Livre (la Torah) ! Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant, ainsi que la tendresse de notre part et la pureté. Il était pieux, et dévoué envers ses père et mère; et ne fut ni violent ni désobéissant.
Que la paix soit sur lui (Yahya) le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour où il sera ressuscité vivant !"


L’histoire et la tradition musulmane reconnaissent que Jean le Baptiste(Yahya) naquit et mourut et il ne subit pas l’ascension.
Mais par la contradiction n°22 qui explique que Jésus naquit, mourra et ressuscitera le jour de jugement, de la même façon de Jean la Baptiste (Yahya) et tout homme.
Alors on ne sait plus qui est qui, ni ce qu'il adviendra. D'où l'obsession névrotique de toujours ajouter des formules d'eulogie de peur de se tromper car on n'en sait rien.

Voici les plus typiques :
==> Toujours après Allah, obligation d'ajouter cette eulogie splendeur de sa majesté", jalla jallālah, جل جلاله..
==> Toujours après Muhammad/Mahomet, obligation d'ajouter cette eulogie "que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui", ṣallā allāh `alayhi wa sallam, صلّى الله عليه و سلّم.
==> Toujours après d'autres personnages, tels des compagnons de Mahomet et les quatre premiers califes, obligation d'ajouter cette eulogie : "que Dieu soit satisfait de lui", raḍī allāh ʿanhu, رضي الله عنه.

Pour cacher les contradictions flagrantes entre Isa dont on ne sait s'il est monté au ciel à sa mort, ou pas, ni si Jean-Baptiste peut être comme Jésus un prophète ou un simple homme, ou plus, les musulmans disent que Jésus naquit, Allah l’éleva vers lui, et il reviendra à la fin des temps, pour combattre l’antéchrist & la Croix. Alors Jésus pourra se marier et mourir.

Malheureusement cette explication est d'une contradiction sans fin avec elle-même et voici bien le summum de l'incohérence où c'est maintenant Jésus, carrément dans le Coran, qui s'emmêle dans un discours fautif :
Sourate 19-33 : "Et que la paix soit sur moi(Jésus) le jour où je naquis, le jour où Dieu m’élevera vers lui, le jour où je reviendrai sur terre, et le jour où je mourrai." (وَ‌السَّلاَمُ عَلَيَّ يَ‍‍وْمَ ‌وُلِ‍‍دْتُ ‌وَيَ‍‍وْمَ ‌أَم‍‍ُ‍وتُ ‌وَيَ‍‍وْمَ ‌أُبْ‍‍عَثُ حَيّاً)

De quelque façon qu'on le prenne pour le lire, le Coran moderne est pétri sans cesse de contradictions et de contresens incohérents.
FIN.

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-07-03, 2:49 pm

La plus grosse erreur du Coran moderne arabe : la sourate 19 Marie

À voir en vidéo : http://youtu.be/9t_Dg-Pgmp0



Sourate 19 : Marie, mère de Jésus ou soeur d'Aaron le frère de Moïse ?
Dans le passage coranique suivant, nous trouvons l'indication étonnante que Marie, mère de Jésus, serait la soeur d'Aaron:
"O sœur d'Aaron ! ton père n'était pas un homme méprisable, ni ta mère une femme suspecte." (Sourate 19-28)

Dans le passage coranique suivant, nous trouvons l'indication étonnante que Marie, mère de Jésus, serait la soeur d'Aaron:
"O sœur d'Aaron ! ton père n'était pas un homme méprisable, ni ta mère une femme suspecte." (Sourate 19-28)

Seulement, ce n'est pas Marie, mère de Jésus qui a pour frère Aaron, mais Marie, soeur de Moïse, (née 1400 ans avant J-C) :

MARIE, la prophétesse, SOEUR D'AARON, prit à la main un tambourin, et toutes les femmes vinrent après elle, avec des tambourins et en dansant. (Exode 15-20)
&
"Le nom de la femme d'Amram était Jokébed, fille de Lévi, laquelle naquit à Lévi, en Égypte; elle enfanta à Amram: Aaron, Moïse, et MARIE, LEUR SOEUR." (Nombres 26-59)



Le Coran a ainsi confondu la situation familiale du personnage de Marie, soeur de Moïse et d'Aaron, avec celle du personnage de Marie, mère de Jésus. Notons qu'Hamidullah, pour tenter d'évacuer cet anachronisme, a traduit le nom arabe "Haroona" par "Aaron" toute les fois que le nom est utilisé dans le Coran (voir Sourate 2-248; 4-163; 6-84; 7-142; 7-150; 10-75; 19-53; 20-30; 20-70; 20-90; 20-92; 20-94; 21-48; 23-45; 25-35; 26-13; 26-48; 28-34; 37-114; 37-120) excepté la seule fois où le nom "Haroun" est employé pour indiqué que Marie, mère de Jésus est la soeur d'Aaron:
"Soeur de HAROUN (Haroon), ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée." (Sourate 19-28)

Ceci illustre, combien les musulmans sont embarrassés par ce problème. En fait, l'anachronisme se trouve renforcé, par une deuxième indication. En effet, en plus d'affirmer que Marie, mère de Jésus est la soeur d'Aaron, le Coran indique que Marie, est la fille d'Imran:
"De même, Marie, la fille d'Imran qui avait préservé sa virginité; Nous y insufflâmes alors de Notre Esprit. Elle avait déclaré véridiques les paroles de son Seigneur ainsi que Ses Livres : elle fut parmi les dévoués." (Sourate 66-12)

Or Imram (Amram en hébreu), n'est pas le père de Marie, mère de Jésus (le père de Marie est Héli), mais est le père de Marie, soeur d'Aaron et de Moïse:

Le nom de la femme d'AMRAM (Imran) était Jokébed, fille de Lévi, laquelle naquit à Lévi, en Égypte; elle enfanta à AMRAM (Imran): Aaron, Moïse, et Marie, leur soeur.

La confusion du Coran au sujet du personnage de Marie, mère de Jésus, et Marie, soeur de Moïse et d'Aaron, est donc totale.

Vous comprenez désormais pourquoi, certains mahométans, dans le but de trouver une issue à l'anachronisme du Coran, ont tenté de faire croire que Marie dans la Bible, est descendante d'Aaron et non de David.

Toutefois, cette tentative indépendamment d'être fausse, n'a pas lieu d'être, puisqu'elle a pour idée que le Coran indique que Marie est descendante d' Aaron. C'est là effectivement ce que voudrait faire croire quelque musulman. Cependant le Coran n'indique pas que Marie, mère de Jésus, est la fille d'Aaron (descendante d'Aaron), mais la soeur d'Aaron.


Ces mahométans confondent "fille de", "fils de" et "frère de", "soeur de". Ces expressions ne sont pas du tout semblable. "Frère de" ou "soeur de" dans le Coran, se rapporte toujours à un contemporain (voir Sourate 7-65,73,85; Sourate 11-50,61,84; Sourate 27:45; Sourate 29:36 etc.), ce qui n'est pas vrai pour "fils de" ou "fille de" qui cette expression se rapporte à un ascendant.


En conséquence le Coran indiquant que Marie est la "soeur d'Aaron" (non la " fille d'Aaron"), signifie que l'auteur du Coran, a cru que Marie, mère de Jésus, était la soeur d'Aaron, un homme qui est mort il y a environ 1400 ans avant que Marie naisse au monde.

L'anachronisme est par ce fait plus que flagrant, et les tentatives incohérentes et désespérées de certains musulmans pour trouver une issue, n'y changeront rien.
Source : https://sites.google.com/site/catholicismedefieislam/coran-anachronisme-marie-mere-de-jesus-ou-soeur-d-aaron


Dernière édition par ganem le 2016-07-03, 3:05 pm, édité 1 fois

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-07-03, 2:52 pm

C'est définitif par les cartographes chinois, la Mecque n'existe pas en tant que village seulement au VII siècle. C'est alors un puits en hauteur, dernier point d'eau en entrée de ce que les romains qui en avaient fait tous les contours précis, appelèrent en premier l'Arabia Deserta dans le sens premier latin.


Donc, laisse tomber la légende dorée, pas de Mecque dans aucun des plus anciens corans, parce que ça n'existe pas encore. Les écritures sont également sans rapport, cette affaire de la pseudo Médine et Mecque sont définitivement discréditées, scientifiquement, en archéologie, en paléographie et documents du VII siècle.

C'est bien Jérusalem dont il est question, cet JSLM que reprendront bien après le XV siècle les premiers courants vers un renouvellement de cette religion avec sa réforme, en ISLM, ISLaM.

Des juifs qui se combattraient au VII siècle ? L'antisémitisme est venu très progressivement d'un déni de ces lectionnaires nestoriens des nabatéens الأنباط  en arabe du nord (et non du sud), autour de Pétra.

Les commerçants juifs & chinois le long de la Route de la soie maîtrisaient parfaitement les présences d'eau et la sécurité de Pétra au II siècle était déjà un rendez-vous de croisements de plusieurs routes caravanières qui reliaient l'Égypte à la Syrie et l'Arabie du Sud à la Méditerranée, chargées principalement de produits de luxe (épices et soie en provenance de Chine). Les premiers Kerygmes, Korans, se sont faits ainsi, bien avant le prétendu VII siècle du Muhammadum, adjectif qui ne peut être en langues sémitiques (hébreu, araméen, syriaque, etc.) un nom propre.

Ces Korans troglodyques sont typiques de Pétra devenu client de Rome sous Pompée en 64 av JC, et le creuset de la route de la soie 絲綢之路, Sichou zhilu, avec les juifs דרך המשי

Quand une légende reste sur un personnage ou un acte historique au cours des siècles, il y a toujours un fond historique relatif. Donc pourquoi pas un proclammateur judéo-chrétien particulier qui frappa en son temps les esprits, mais on en ignore jusqu'au nom, ce qui est anormal parce que les chinois l'auraient noté. C'était donc un 阿Q, un perdant, quelqu'un qui a échoué. Ce qui est confirmé par l'archéologie du Dôme du Rocher, ou Muhammad ne désigne pas en arabe comme dans le Coran moderne, 2 fois le prophète Daniel, et 2 fois le prophète Moïse, mais le Christos יהושע, le "lieutenant de Moïse". Le Mahomet est donc déjà mort quand les armées arabes font le siège de Jérusalem en 637. 632, mort de Mahomet, est un ajout du X siècle dans la construction de la Sîra. Évidemment, avec l'inscription désignant le Christ comme Muhammad, il fallait placer la fin du Mahomet arabe juste avant, pour être cohérent.

Un prophète tardif arabe qualifié de Muhammad, mais juif ou chrétien ? C'est la question fondamentale !

Le langage des plus vieux Corans est tellement chrétien dans leur écriture originelle, avant d'être reécrits en palimpsestes et falsifiés.

&


Le langage originel n'est pas talmudique, la seconde écriture l'est, avec une haine déferlante contre les nazoréens. "Chrétien" ni "Jésus" sont inconnus de tous les corans, même l'actuel devenu incohérent et tellement contradictoire de partout qu'il s'effondre de partout maintenant.

Alors, ce proclammateur en arabe, "Mahomet" : un juif ou un chrétien ?
Jérémie VIII-8 : "Comment pouvez-vous dire : " Nous sommes sages, et la loi du Seigneur est avec nous ", alors que le stylet mensonger des scribes l’a falsifiée ?" (Bible de la Liturgie 2013). Comme il semble juif ! Car il connaît parfaitement la Rorah, ignore quasiment tout du Nouveau Testament, et c'est une grave erreur de croire qu'il prônait que Isa ben Maryam aurait été remplacé (Sourate 4-157 & 158). C'est un refus que ce fut lui, le Messie, nuance ! C'est donc bien un juif messianique, avec ses détracteurs puisqu'au final les premières inscriptions d'un Koran arabe en Jérusalem sont pour le Christos des chrétiens nestoriens, et donc ici apparaît la première division entre juifs orthodoxes et ces mahométans en devenir qui deviendront antisémites.

Raquin, contre Bonnet-Eymard, avait eu la bonne intuition, même s'il se trompe sur nombre d'autres sujets.

VS


Gallez ignore dans sa thèse un prophète arabe, c'est plus efficace, car encore une fois que nous importe un 阿Q, un "looser" ? Il n'a pas su historiquement de son vivant mettre en réussite son Kerygme arabo-polyglotte pour reconstruire un troisième Temple à Jérusalem, ce que promettaient ses proclammations originales pour que le vrai Messie juif revienne enfin. Les mahométans construiront avec des fondations catholiques cubiques typiques la mosquée d'Al Aqsa, donc d'origine chrétienne messianique, par leur savoir faire, et la forme finale montre que le schisme entre juifs orthodoxes, messianiques, nestoriens sabatéens et princes guerriers arabes, s'est réglé dans un conflit sanglant.

De là, cette fois, ces seigneurs arabes dupés, envahissent et s'étendent pour se rembourser, sur les ruines de divers empires à l'agonie, romain, perse, etc. Et leur extension sera impressionnante. Or point d'Empire naissant sans sa religion identitaire. C'est ce qui se passe au X siècle avec l'invention de la Sîra, les millions de hadiths, et un premier canon "othmanien" sans aucun rapport avec les actes de ce 3e calife, puisque cela se commence seulement 150 ans après sa mort.

Mais par ton "islamophobie" avouée, cher yacoub, n'es-tu pas de fait un ancien musulman apostat ? C'est une évidence. Et si tu crois régler tes comptes ici, passe ton chemin, & reste à tout casser de façon stérile dans le forum d'Arlitto. Merci.



Actuellement, en juin 2016 donc, nous sommes en recherche des protos Kerygmes nabatéens (Korans) du III siècle. Cet été j'ai RDV avec un éditeur impatient, ma santé déclinant. De prochains ouvrages sur ce sujet très avancé sont prévus pour l'édition dans 1 an, en 2017, côté francophone.

Cette fois, discrètement, pour qui veut se tenir aux derniers travaux, il y aura matière à étudier. Et qui n'a jamais été d'une seule ligne seulement, écrite dans ce sujet des plus vieux corans & de la construction toujours en cours, et d'un Coran moderne permettant le dialogue avec les démocraties modernes, et la pratique digne d'une religion laïque.

Autrement dit, quitte à en choquer plus d'un ici, il n'y a pas de "guerre" contre le terrorisme, ni d'armée (ce qui serait noble et très évolué) d'un État islamique, mais des groupuscules en désespoir ayant vu leurs pays pillés par les américains et les occidentaux en suivant, et qui appellent par le suicide, à l'impossible dialogue que nous leurs refusons.

Grave erreur de notre part ! Cela confine les musulmans dans l'impasse identitaire de communautarismes, alors qu'il faut leur ouvrir dignement la porte à la table des dialogues.

Ce sont au final les exégètes des plus vieux corans qui tirent le signal d'alarme sur le danger suicidaire et frontal de guerre à tout va, contre les musulmans acculés en résistance, certes contre les plus fous du temps de W.Bush, ayant tout pillé et colonisant des empires en véritables barbares, eux d'abord.[/quote]


Dernière édition par ganem le 2016-07-03, 3:06 pm, édité 1 fois

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-07-03, 2:54 pm

Le Coran mythique est affublé de nombre de qualités qu’aucun esprit objectif ne peut retrouver dans le coran réel

Le Coran mythique se dit lui-même rédigé, ou dicté, en une langue arabe bien claire, sourate 16-103. Mais en fait, l’arabe est bien la toute dernière des langues d’édition du coran dans laquelle l’ouvrage peut sembler clair. Pour comprendre pourquoi, il faut un minimum de contexte.

Les premiers textes coraniques ont été rédigés à l’aide d’une graphie très défective, avec un alphabet qui ne contient pas suffisamment de caractères univoques pour restituer les 28 phonèmes de la langue arabe. Or cela est d’autant plus curieux que les alphabets sud-sémitiques de l’époque, donc utilisés en Arabie, comportaient eux 28 ou 29 signes, l’idéal. Mais la graphie du coran semble venir du nabatéen, une langue centrée sur Pétra : le Coran n’a pris naissance ni à La Mecque, ni à Médine.

Afin d’y remédier, l’arabe écrit est en principe complété par des points diacritiques qui permettent, notamment, de différencier la prononciation de caractères dont la forme écrite est sinon identique. Mais les anciens manuscrits coraniques n’en avaient pas, et omettaient également les voyelles courtes. Pour donner une idée de la clarté de la chose, la phrase suivante avec le verset 2-282 rédigé sous cette forme — 18 phrases sans aucune ponctuation !


Le texte gagne en compacité, mais cette transcription ouvre la porte à plusieurs dizaines d’interprétations possibles par mot. Si le coran est clair, ce n’est donc certainement pas sous sa forme écrite originale. À relever ici que ce type de simplification est resté en vigueur, en partie, dans l’arabe moderne: seuls les textes arabes scientifiques sont dotés de tous les attributs permettant de rendre le sens des mots et des phrases absolument univoque. Mais le niveau de simplification des premiers textes coraniques les rend incompréhensibles même pour l’écrasante majorité des arabophones actuels de niveau universitaire.

Aujourd’hui, le coran est d’ailleurs toujours présenté comme ce Coran d’Othman. Mais il y a de nombreux problèmes avec cette approche.

On trouve plusieurs autres versions de ce type d’opération, censée se dérouler pendant le premier siècle de l’islam, où divers corans ou fragments de coran sont réunis avant que le matériel soit détruit. C’est un thème récurrent. Un cousin d’Othman, Marwan, aurait ainsi détruit des documents pendant le califat de Muʿāwiyah – il se serait même agi des documents ayant servi de base à la rédaction du coran d’Othman. Une autre révision/destruction importante aurait eu lieu sous le califat d’Abd al Malik, qui aurait même, comme Othman, fait distribuer des corans aux villes de garnison, comme si cela n’avait pas déjà été fait.

De fait, le coran ne mentionne Mahomet que quatre fois (les amateurs de numérologie coranique seront sans doute enchantés d’apprendre que le mot «cochon», au singulier, y est également présent quatre fois) et ne dit rien sur sa famille.

Quoi qu’il en soit, à partir du début du Xe siècle, seul un codex, censé être celui d’Othman, restait utilisé dans l’islam, les autres étant interdits. On a alors également déclaré licites sept «lectures» possibles de ce codex (et interdit les autres) et le coran que nous connaissons actuellement a été réalisé, en 1923, en Égypte, sur cette base. À noter ici que ce «Coran d’Othman» ne nous est pas physiquement parvenu. Plusieurs manuscrits anciens ont été présentés comme tels des siècles durant, mais des études modernes ont montré qu’ils provenaient tous de périodes postérieures au califat d’Othman. En fait de manuscrits d’époque, nous n’avons que des fragments épars et qui ne datent pas non plus du temps de la révélation (ou du vivant d’Othman). Nous n’avons d’ailleurs strictement rien datant de la période de la révélation qui confirme d’une quelconque manière la fable musulmane.

Le coran arabe actuel est devenu lisible, quoique difficilement. Il s’agit d’une langue ancienne, figée par le processus de l’écriture, alors que les langues vivantes (parlées) ne cessent d’évoluer. Et surtout, révélation divine oblige, il n’a jamais été soumis à une critique formelle. Il est en effet interdit à un musulman d’établir une édition critique du coran.

De nombreux auteurs musulmans en ont certes abordé les difficultés d’accès, mais systématiquement pour les présenter comme autant de qualités intouchables. Même ses passages incompréhensibles doivent le rester, et être acceptés comme tels, de par la volonté de dieu (le coran le prescrivant lui-même au verset 3-7 !).
On lira avec critique : http://etudecritiqueducoran.wifeo.com/le-coran-decrypte.php
[/quote]


Dernière édition par ganem le 2016-07-03, 3:07 pm, édité 1 fois

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-07-03, 2:56 pm

"Nul n'est censé ignorer Harun Yahya", imposture turque et corruption du Coran moderne


La nouvelle n’aura échappé à personne : Harun Yahya vient de réussir un coup médiatique en envoyant par milliers l’un de ses ouvrages intitulé L’Atlas de la création. L’ouvrage a créé la polémique du fait de l’idéologie créationniste qu’il défend et de son anti-darwinisme virulent. En tant que musulmans, nous avons d’autres griefs contre les conceptions de Harun Yahya en totale contradiction avec l’islam. Il nous a paru à cette occasion intéressant de remettre au goût du jour l’article de Brahim Ouelaa qui démonte et dénonce l’imposture des pseudo-théories de cet auteur, que doit fuir chaque musulman. [NOTA : l’article n’est pas toujours bien rédigé, mais il a le mérite de pointer avec pertinence les problèmes posés par la propagande de Harun Yahya].

Nul n’est censé ignorer Harun Yahya, islamiste turc proche du pouvoir politique en Turquie au double jeu avec DÆCH
(L’article est paru en 2004 dans le numéro 4 de la revue Al Balagh, pp. 25 à 27)

Tout musulman récolter çà et là dans les librairies spécialisées sur les ouvrages islamiques, les nouvelles publications, poussé par la curiosité. C’est ainsi qu’un jour on tombe sur une série de livres (apparemment bien décorés), dont l’un est intitulé Le Mensonge de l’évolution, de Harun Yahya, et dans lequel on découvre, après lecture, une idéologie confuse turque islamiste, contradictoire et salafiste et, somme toute, en contradiction flagrante avec le dogme du Coran moderne arabe.

On aurait été moins étonné si ce livre s’était intitulé tout simplement La Gnostique, car vu de près, le contenu du dit livre traite bien plus de cette philosophie que de l’islam tel qu’il fut enseigné par le prophète arabe Mahomet et ceux qui ont emprunté son chemin avec sincérité et dévotion.

L’idéologie prêchée par l’auteur, qui écrit sous le pseudonyme de Harun Yahya, est étrange à plus d’un titre, car elle ne colle avec aucune théorie scientifique ni une quelconque religion qu’elle soit animiste, bouddhiste, polythéiste ou monothéiste, encore moins l’islam. L’idéologie islamiste de H. Yahya tourne autour de trois concepts : l’intemporalité, l’aspacialité, l’immatérialité du monde.

C’est autour de ces trois concepts que Harun Yahya a développé tous les sujets, étalés sur des dizaines de livres qui peuvent fort bien tenir dans un seul volume et que personnellement je ne conseillerais pas aux musulmans pour les raisons suivantes :

1. Harun Yahya se réfère à des paroles du Prophète Mahomet dans son Coran compilé et s'appuie sur les contradiction du Coran arabe moderne ;


2. Il abonde dans l’interprétation fantaisiste de versets coraniques très pervers et violents.


3. Il ignore sans aucun doute tout des fondements de la langue arabe, de ses règles et de son évolution constante.

4. C’est un adepte de Bertrand Russel et de Barclay. Il y fait souvent référence sans avoir la capacité de discerner Ies divergences fondamentales entre leur philosophie et l’islam.

S’agissant de l’immatérialité du monde et le fait que, selon lui, le monde n’est qu’un ensemble d’images présentées par Dieu, l’âme humaine pour la tester, Harun Yahya, écrit dans son livre Avez-vous déjà réfléchi à !a réalité ?, p. 128 : « En fait, il n’y a aucune différence observable entre la nature du rêve et celle du « vrai monde » – comme nous le nommons » et plus loin, p. 129, il écrit: « D’autre part, le « monde extérieur », tout comme dans notre rêve, sont des images présentées à notre esprit par Allah . En d’autres termes, l’Homme n’est pas dans l’Univers mais l’Univers est en lui. »


II ajoute à la même page : « Le monde extérieur nous semble réel à ce point en raison de la perfection des sens et des images. Notre Créateur a constitué un monde parfait pour nous. Ce qui nous trompe est l’excellence dans la création de ces images. » II ajoute à la page 130 : « Cependant, comme on l’a souligné jusqu’ici, la matière est seulement une perception. Allah ne peut exister en dehors de cette diversité de matière. »

Ainsi Harun Yahya dit qu’il n’y a pas de distinction entre Allah et Sa créature.
Nous sommes entre l'idéologie des Frères Musulmans, de DÆCH et du rêve turc de combattre les démocraties occidentales en s'intégrant de force à l'Europe.
Dieu et l’Univers sont une seule et même chose. Il enseigne qu’il n’y a pas de limite ou de différence entre Allah et Sa créature (qui n’est qu’un ensemble d’images immatérielles.


Et il s’appuie dans son égarement sur les versets du "Voyage Nocturne" verset 60 – Les Femmes verset 126, al-Fussilat verset 54, al-An’am verset 3, al-Baqara verset 115.

Autant de versets qu’il interprète de façon erronée et très fantaisiste parce qu’il ignore tout de la langue arabe d’une part, et de la compréhension de ces versets par le Prophète (saws), ses compagnons ou les savants reconnus qui leur ont succédés d’autre part. Il ajoute, en ce qui concerne l’idéologie de l’immatérialité du monde, en page 133 (du livre) : « En conclusion, le monde extérieur, qui comprend aussi notre corps, est une image projetée à notre esprit par Allah . Par conséquence, il n’a pas une existence de lui-même. L’univers est à l’intérieur de l’homme et ce qui entoure l’homme n’est pas matière mais Allah. » L’auteur confond clairement Dieu (Allah) et Sa créature. Et il explique ici par le verset Al-Qaf verset 16 : « Nous sommes plus près de lui (l’homme) que sa veine jugulaire. » Il cite un grand nombre de versets de façon lamentablement fantaisiste pour prouver, selon lui, que l’univers et tout ce qu’il contient se trouve en Allah . Exemple : « Et ceux qu’ils tronquent en dehors d’Allah ne créent rien, et ils sont eux-mêmes crées » (al-Nahl verset 20). « Est-ce qu’ils assignent comme associés ce qui ne créent rien et ils sont eux-mêmes crées » (al A’raf verset 191).

Pour prouver que Dieu et Sa créature font une seule et même chose selon les errances du Coran moderne,
Harun Yahya recourt à des versets qui le contredisent à son insu, cela prouve à quel point cet homme est étranger à la langue arabe et à la science du Coran. Ainsi Harun Yahya a nié l’existence du corps matériel de l’homme et du monde qu’il pense n’est qu’un ensemble d’images. Et confond Allah avec Sa créature. Ce qui est en contradiction flagrante avec le Coran arabe moderne, très éloigné des plus anciens corans.


Dans son livre, "L’Eternité à déjà commencé", Harun Yahya écrit en page 26 : « Ainsi à titre d’exemple, la distance qui vous sépare du Coran que vous tenez n’est qu’une apparence d’espace formée dans votre cerveau. Les objets qui semblent être éloignés de notre point de vue n’existent que dans le cerveau. Une personne qui observe les étoiles dans le ciel suppose qu’elles sont à des millions d’années-lumière d’elle. Encore que ce qu’elle « voit » ne sont en réalité que les étoiles qui sont en elle, dans son centre de la vision. Pendant un voyage, celui qui regarde une ville d’un avion pense qu’elle est à des kilomètres de lui. Mais en réalité, toute la ville, en longueur et en largeur, est à l’intérieur de son cerveau ainsi que tous ceux qui y vivent » et il ajoute un peu plus loin en page 27 : « Mais, vous devez vous rappeler que même votre corps est une image formée à l’intérieur de votre cerveau ».

Et un peu plus loin en page 35, il nie l’existence matériel du cerveau
disant que : « Le monde se compose d’images, ces images existent seulement dans notre conscience ; et le cerveau est l’une des images ». Et il ajoute: « Par conséquent, puisque le cerveau est une partie du monde externe, il doit exister une volonté pour percevoir toutes ces images. Et cet être est l’âme ». Ainsi pour Harun Yahya, il n’y a pas de monde matériel il n’y a que des âmes qui circulent dans un monde d’images. Toutefois, il parle de rêve et de mort et explique que la mort c’est lorsque l’âme sort de ce corps, qui est une image et va dans un autre corps image.


Le deuxième grand principe de la théorie de Harun Yahya, c’est l’intemporalité (l’inexistence du temps). A ce sujet, il écrit en page 58 du livre "L’Eternité a déjà commencé" : « En résumé, le temps n’existe que comme le résultat de comparaisons établies entre quelques illusions mémorisées dans le cerveau », cerveau dont il dit qu’il n’existe pas ! Après la négation de la matière Harun Yahya nie l’existence de l’espace et du temps, il dit, page 72 : « On pourra comprendre avec quel type d’ordre Allah a crée tout l’univers à partie de rien du tout. C’est tellement vrai qu’en saisissant ce secret les questions du « Quand » et du « Où » ? n’ont plus de sens parce qu’il n’y a pas plus te temps que d’espace. » Il ajoute : « Lorsque l’aspacialité (absence d’espace) sera saisie, il est aisé de comprendre que l’enfer, le Paradis et la Terre sont tous, en réalité, au même endroit. Et lorsque l’intemporalité sera comprise, il sera compris que tout a lieu en un seul moment ; rien n’est en attente, et le temps ne se déroule pas, parce que tout est déjà arrivé et s’est achevé. »

Ainsi pour Harun Yahya, il n’y a pas d’espace et quand Allah dit : « Un paradis dont la largeur est celle des cieux et de la terre », cela ne signifie rien pour lui. Lorsque Dieu dit qu’Il a crée les cieux et la terre en six jours, cela ne signifie rien pour Harun Yahya. Lorsque Dieu dit : « et le jour où… » pour Harun Yahya cela ne veut rien dire aussi, car il écrit en page 81 : « Le Prophète Adam est créé d’argile en ce moment même, les anges se prosternent devant le Prophète Adam en ce moment même. Et en ce moment même, il est envoyé sur terre."
En outre, « le moment » dont nous parlons est « le moment » où vous lisez ces lignes. » Et il ajoute (même s’il évoque la création d’Adam d’argile pour lui tout cela est un ensemble d’images) : « En réalité, à ce moment précis le Prophète Moïse invite le pharaon à accepter la religion de vérité. Et c’est un fait que c’est aussi à ce même moment que le Prophète Moïse reçoit les révélations de Dieu dans la vallée sacrée de Touwa ». C’est aussi à cet instant que le Prophète Moïse fuit, avec son peuple, le pharaon et à ce moment même que la mer rouge ouvre un chemin à la traversée du Prophète Moïse et de son peuple. »

Page 83, on peut lire « Tous les évènements qui se sont produits sur terre jusqu’à maintenant n’ont lieu qu’en un seul moment. » Harun Yahya ne croit pas à la succession des évènements dans la réalité comme le dit le Coran. Pour Harun Yahya il n’y a pas de Ajal (un temps imparti). Et il ajoute dans la même page 83 : « Parmi tous ces gens qui croient sont maintenant au Paradis alors que les incrédules sont en Enfer ». Quand Allah dit, pour Harun Yahya, cela ne veut pas dire que le jour de résurrection n’est pas déjà arrivé, « … Tout le monde vit en réalité en même temps » page 84. Harun Yahya confond ainsi l’étendue de la science des savants musulmans qui englobe le passé le présent et le futur et l’enchaînement des évènements à travers le temps !

Ainsi Harun Yahya nie l’existence du temps, celle du corps matériel de l’homme, de la matière, tout comme il nie l’existence de l’espace.
Il apparaît clairement qu'il cavale seul dans le monde fantasmagorique du Paradis sexuel promis dans le Coran arabe.

Attention sur l’interprétation de Harun Yahya s’agissant des sept cieux et les signes d'Allah envoyés à pharaon et son peuple selon le Coran en contradiction avec l'Histoire et la Bible.
Evoquant les sept cieux, Harun Yahya confond ces derniers avec les couches atmosphériques et, de ce fait, s’adonne à une longue description superficielle, vague, confuse et en contradiction flagrante avec le Saint Coran et le hadith. Ainsi dans son livre Pour les gens doués d’intelligence, il évoque un verset qu’il contredit de façon flagrante : « C’est Allah qui a crée sept cieux et autant de terres » (at-Talaq verset 12), et il ajoute : « A travers tout le Coran, Allah fait mention de l’existence de sept cieux. Lorsque nous examinons la composition de l’atmosphère terrestre, nous nous apercevons qu’elle est composée de sept couches, et que des interfaces séparent deux couches successives » (page 117). Et il cite « la troposphère, la stratosphère, la mésosphère, la thermosphère, l’ionosphère, l’exosphère, la magnétosphère ».

Harun Yahya fait référence à des versets pour expliquer ses fautes. En citant des versets qui lui donne tort ; mais comme il ignore tout de la langue arabe il s’acharne à renforcer sa théorie obscurantiste salafiste, même avec des versets qui se contredisent. Selon le Coran l’atmosphère (voir hadith de l’Ascension) est ce qu'il y a de plus élevé, oubliant qu’aujourd’hui les satellites naviguent au-delà de l’atmosphère. Ils ne sont pas pour autant sortis des cieux selon d'autres versets contradictoires du Coran. Car Allah dit : "Nous avons décoré le ciel le plus proche par la beauté des étoiles, or, les étoiles qui se trouvent dans le ciel le plus proche sont bien au-delà du Soleil lui-même !"

Et il ajoute dans son livre Les Nations disparues » que le déluge de Noé a eu lieu dans la plaine de Mésopotamie en l’an 2900 à 300 avant JC, et que la couleur rouge du Nil est due à des bactéries rouges et des planctons (pages 121-122). Harun Yahya semble avoir oublié que Allah sait faire la différence entre le sang et les dinoflagellés. Il est extrêmement regrettable que les représentants turcs des musulmans de Turquie ignorent ce qui se passe : des livres politiques de la dictature actuelle aux contenus empoisonnés et en contradiction avec le Coran dans ses passages les plus contradictoires.
Source : Brahim Ouelaa – Al Balagh magazine
http://www.icamge.ch/presse-arabe/

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-07-27, 11:54 am


ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-08-02, 2:00 pm

La Vache - Albakara :
Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux [poil aux yeux] [2-106]

"Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas que Dieu est Omnipotent ?"

C'est là le 106ème verset de la première sourate médinoise qui est la 87ème du coran.

Elle dit clairement que tout verset mecquois qui contredit les versets médinois est annulé.

Ainsi l'alcool est interdit dans la sourate 5, la 112ème sur 114 dans l'ordre chronologique alors qu'avant, c'était un "bienfait de dieu."

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par ganem le 2016-08-03, 9:29 pm


ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coran

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:52 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum