Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Salem BenAmar

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Ven 5 Mai - 15:45

Salem Benammar

Heureuse filiation qui va donner envie aux musulmans de France de voter pour elle.
En effet, selon un généalogiste relaye par l'AFP, Marine le Pen descend de Mahomet par sa mère.
Elle est plus Arabe que moi. Je comprends pourquoi je la sens pas.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mer 10 Mai - 14:09

Sans les perses et tous les autres la civilisation dite arabo-musulmane serait un mirage dans le désert d’Arabie
Image 25/11/2013 Salem Ben Ammar 4 commentaires

Image tirée d'une vidéo fournie par le groupe EI le 26 février 2015 montrant un militant détruisant une effigie de Lamassou, une divinité assyrienne, dans le nord du gouvernorat irakien de Ninive

S’il y a un pays qui a véritablement régné en maître sur le monde de -220 jusqu’au 18 e siècle date de l’avènement de la Révolution industrielle en Angleterre, c’est bien la Chine avec le niveau de vie le plus élevé de la planète. Premier pays de l’histoire à avoir introduit le papier monnaie. Ni la Perse, Ni Byzance, Ni Rome, ni l’Empire Ottoman contemporains à la Chine ne pouvaient rivaliser avec elle et lui faire de l’ombre.

Ce petit rappel est destiné à tous les chantres de la civilisation arabo-musulmane qui prétendent que l’occident lui est redevable de tout surtout de sa Renaissance alors qu’elle n’était pas même capable de féconder l’ombre de civilisation sur ses terres d’Arabie et dont l’expansion s’était faite sur la destruction de la vie humaine et des cultures des peuples. On mythifie toujours ce qui n’existe pas, à les entendre dans leurs délires psychédéliques, elle serait à l’ origine de de toutes les découvertes et innovations scientifiques, techniques, médicales etc. voire catalyseur de la démocratie en Occident alors que le mot lui-même n’existait pas dans la langue arabe où il aurait fait son apparition seulement au début du XX e siècle.

Elle qui n’était qu’un courroie de transmission grâce aux savants perses et mauresques jugés comme hérétiques et aux traductions des prêtres syriaques du savoir philosophique grec, ignorant au passage Rome, Byzance et l’Egypte, qu’elle aurait servi de catalyseur à la Renaissance, le siècle des Lumières et la révolution industrielle enclenchée en Angleterre porteraient ainsi le sceau de la civilisation arabo-musulmane peu connue pourtant pour son génie créatif et industriel, elle qui a raté toutes les grandes révolutions des sciences et techniques.

On dit même que sans elle, l’Occident n’aurait jamais découvert la civilisation grecque et la pensée hellénique dont la civilisation arabo-musulmane serait la continuatrice voire la digne héritière. Une civilisation avec un idéal politique qui la rapprocherait du monde de la jungle, aux moeurs attentatoires à la dignité humaine, qui voue une haine dogmatique à la femme, et négatrice de la vie humaine et des libertés ne peut qu’être qu’une caricature insultante à la civilisation grecque.

Personne ne saurait nier son apport que l’on doit à quelques hommes qui furent persécutés et réprimés dont les œuvres furent brûlées et détruites et que l’Occident avait sorti de l’oubli et son rôle de transmetteur mais en aucun cas novateur.
Mais nul ne peut ignorer ce qu’elle elle-même doit à la Grèce grâce la proximité culturelle, intellectuelle, humaine et religieuse entre la Grèce hellénique et la Syrie que les arabes de la Péninsule arabique s’acharnent aujourd’hui à la faire rayer de la surface de a terre comme naguère leurs aïeux déferlant sauvagement sur l’Egypte, la Perse et l’Ifriqiya laissant derrière eux que ruine et désolation.

Les destructions de Mossoul le 26 février 2015

N’est-ce pas curieux que les arabo-musulmans n’ont pas été capables d’assimiler eux-mêmes le savoir grec, alors qu’ils l’auraient transmis à l’Occident chrétien ? De quel héritage grec s’agit-il ? Celui de la philosophie jugée comme contraire à la pensée islamique et dont l’enseignement est toujours interdit dans la majorité des pays musulmans ou leurs
goût prononcé pour les livres comme ceux de la grande bibliothèque d’Alexandrie que plutôt que de faire une œuvre salutaire pour l’humanité en les conservant, ont préféré les réduire en un amas de cendres privant ainsi l’humanité d’un trésor inestimable ?

A entendre les laudateurs béats de l’arabo-islamisme cauchemar des peuples hier comme aujourd’hui, sans elle le monde serait toujours dans l’ère des ténèbres de laquelle elle n’est bizarrement toujours pas sortie depuis le IX e siècle et la main mise de l’Ecole Acharite sur la théologie musulmane et la défaite des Muatazilites, les adeptes du libre-arbitre et du rationalisme.

, qu’on devrait appeler à juste titre la civilisation musulmane des populations arabisées était elle-même le fruit d’influences extérieures origine directe de son décollage civilisationnel commencé au VIIIe siècle sous le règne des Abbassides dont la plus connue est la source grecque considérée comme la deuxième source de la pensée musulmane fruit des travaux de traduction, d’ enrichissement et vulgarisation menés par les traducteurs syriens arabisants appartenant à l’Eglise Syriaque subventionnés par des mécènes éclairés ainsi que les Califes Abbassides.

Le célèbre Calife Haroun al Rachid édifia la bibliothèque de khizanat al hikma destiné au receuil des savoirs helléniques. Sans les Syriaques notamment ceux de l’ Ecole de théologie d’ Edesse de Bassorah connue sous le nom de l Ecole des Perses, jamais la civilisation naissante n’aurait pu accéder à la science médicale, la théologique d’inspiration aristotélicienne et la pensée philosophique dont les principales figures de proue furent Avicenne et Averroès dont les théories sur le rationalisme de la pensée étaient farouchement combattues et condamnées pour hérésie par l’orthodoxie musulmane qui dénie à l’homme toute faculté de raisonner et de penser par lui-même, seul Allah a le pouvoir de le faire.

Est-ce un hasard si l’entame du processus du déclin de la civilisation musulmane arabisante coïncide avec la disparition d’Averroès ( 1126-1198 ), grand commentateur d’Aristote et qui voulait concilier la philoophie spéculative, celle de la raison et la loi divine ? Cet épisode de controverse théologique entre les partisans de l’orthodoxie musulmane pure et dure et ceux qui voulaient appréhender la théologie musulmane avec les outils de la rationalité philosophique et moderniste n’est pas sans intéret pour ceux qui veulent comprendre l’incapacité de l’islam à se projeter dans l’avenir et son immobilisme intellectuel.

Paradoxalement, l’homme qui a irrigué réellement l’Occident de son savoir façonné par l’hellénisme aristotélicien n’était pas exempt de tout reproche quant à ses idées qui étaient loin d’être empreintes d’un esprit aussi ouvert et universaliste comme on se plait à le décrire. En tant que juriste, il était un farouche partisan de la censure et du djihad, la guerre sainte contre les chrétiens qu’il prêchait à la grande mosquée de Cordoue. Malgré son engagement idéologique qui n’avait pas de quoi heurter les dogmes de l’islam comme il n’avait jamais nié la suprématie du Coran sur la raison, ceci ne ne lui avait pas évité l’interdiction de ses doctrines, la destruction de ses livres, sa condamnation en 1195 et son bannissement par le Calife Al-Mansur à Lucène, lieu d’exil des juifs, qui était pour lui une humiliation incommensurable.

Il n’était certainement pas assez orthodoxe aux yeux des représentants de l’orthodoxie sunnite, sinon il aurait fini crucifié. Il n’en demeure pas moins que Son apport pluridisciplinaire est aussi immense que varié: Rhétorique, la science médicale, les mathématiques, l’astronomie, la philosophie, la physique et le monde animal.

Ceux là mêmes qui vantent les mérites de l’apogée de la civilisation musulmane arabisante et qui font de sa renaissance un véritable dogme religieux sont les mêmes qui avaient diabolisé et appelés à la mort d’Avicenne ( 980-1037) Averroès, al Fârâbî (872-950 ), Sohravardi ( 1155-1191) et tant d’autres qui s’étaient malgré l’obscurantisme dogmatique et la face sombre de certains d’entre eux, illustrés dans leur rôle de contributeur au savoir occidental médiéval présentaient tous la particularité de ne pas être natifs d’Arabie. Ils étaient pour la plupart perses d’obédience chiites.

Ce qui démontre combien ce qu’on appelle abusivement civilisation arabo-musulmane du seul fait de la langue arabe, était redevable à la Grèce, l’inde, Byzance, la Perse pré-islamique. Si la Perse n’était pas islamisée est-ce que la civilisation arabo-musulmane aurait existé dont les arabes avaient détruit une partie de ses monuments historiques et j brûlés et jetés dans l’eau ses livres ?

Ne sont ils pas les dignes héritiers de ceux qui avaient réduit en cendres toute la partie méridionale de l’Ifriqiya au XI e siècle et avaient incendié en 642 la plus grande Bibliothèque de l’Antiquité fondée au II e siècle avant J.C. qui portait l’empreinte d’Aristote après avoir vandalisé et mis à feu et à sang la ville d’Alexandrie pour la purifier du paganisme ? Ou plutôt pour tuer le savoir et l’intelligence, comme tout conquérant impérialiste, totalitaire et raciste qu’ils le sont.

Savaient-ils que 700 000 livres rares étaient partis en fumée à cause d’Amr ibn al As sur Ordre du 2 e Calife de l’islam, Omar ibn al Khattab. beau-père et compagnon du prophète ?
Et comme le relate judicieusement ibn Khaldoun ( 1332_1406)dans Prolégomènes,3e édition pp.89, 90 et 125 « Que sont devenues les sciences des Perses dont les écrits, à l’époque de la conquête, furent anéantis par ordre d’Omar ? Où sont les sciences des Chaldéens, des Assyriens, des habitants de Babylone ? […] Où sont les sciences qui, plus anciennement, ont régné chez les Coptes ? Il est une seule nation, celle des Grecs, dont nous possédons exclusivement les productions scientifiques, et cela grâce aux soins que prit El-Mamoun de faire traduire ces ouvrages.
[…] Les musulmans, lors de la conquête de la Perse, trouvèrent dans ce pays, une quantité innombrable de livres et de recueils scientifiques et [leur général] Saad ibn Abi Oueccas demanda par écrit au Calife Omar ibn al-Khattab s’il lui serait permis de les distribuer aux vrais croyants avec le reste du butin. Omar lui répondit en ces termes : « Jette-les à l’eau ; s’ils renferment ce qui peut guider vers la vérité, nous tenons de Dieu ce qui nous y guide encore mieux ; s’ils renferment des tromperies, nous en serons débarrassés, grâce à Dieu ! » En conséquence de cet ordre, on jeta les livres à l’eau et dans le feu, et dès lors les sciences des Perses disparurent. »
Une civilisation qui ne reconnait que le Coran comme seule source de savoir et de connaissance universel pour tous les hommes et qui exhorte ses fidèles à détruire la mémoire des peuples conquis au nom de la suprématie de son enseignement sur tous les autres est-elle véritablement une civilisation alors que ses attributs majeurs semblent être l’inertie, le refus du progrès, barbarie et la sauvagerie ?
Une civilisation où prédomine le religieux aux dépens du civil a-t-elle les caractéristiques d’une civilisation digne de ce nom ? Comment peut-elle se prévaloir de l’héritage grec tout en niant aux hommes le droit à la citoyenneté ?
Difficile dans ce contexte de croire que l’islam qui veut figer les hommes dans le marbre de l’ignorance et le rejet dogmatique du changement répond à la définition de Victor Riqueti de Mirabeau, le père de Mirabeau que « la religion est le premier ressort de la civilisation ».
Une civilisation qui ne pose pas les principes d’évolution humaine et qui prône comme seul changement le retour aux sources, jetant l’opprobre sur les apports extérieurs n’en est pas une . Son âge d’or ressemblerait plus à l’âge d’or du monde des ténèbres .

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Lun 15 Mai - 13:43

Il n’y a que le Vatican et l’Occident qui ignorent que l’islam mène le djihad contre les chrétiens
Salem Ben Ammar

Partout dans le monde musulman les chrétiens sont massacrés, martyrisés, persécutés, violés, kidnappés, opprimés, bannis, traités comme des rebuts de l’humanité, confinés au rang de dhimmis, des véritables intouchables qui ont le choix entre le cercueil ou l’exil ce dans l’indifférence totale du Saint-Siège et de l’Occident.
Les nés musulmans convertis au christianisme sont obligés de vivre leur foi chrétienne en cachette de peur de se faire égorger et crucifier alors que les chrétiens soumis à l’islam ne sont ni condamnés et stigmatisés par leurs ex coreligionnaires au nom de la liberté de conscience.
L’islam fort d’une impunité coupable comme autrefois le nazisme, fait vivre l’enfer aux minorités chrétiennes sur ses terres, laissant clairement entendre qu’il n’a jamais cessé sa croisade anti-chrétienne.
Des milliers de chrétiens sont massacrés chaque année au Pakistan, en Indonésie, en Syrie, en Egypte et au Nord du Nigeria. On a purifié l’Irak et la Jordanie de leurs chrétiens, de même que Gaza. Plus aucune trace de chrétiens en Arabie et au Yémen. On met en prison, en Tunisie, en Egypte, en Libye au Maroc et en Algérie ceux qui réintègrent la foi d’origine de leurs ancêtres. On extermine les chrétiens dans le sud du Soudan. .
On interdit la construction des églises en terre soumise aux intolérantes et hyper répressives lois de l’islam.
Fort du silence approbateur du Vatican, l’islam ne manque plus une fête de Noël pour endeuiller la chrétienté. Martyrisant, massacrant les chrétiens et brûlant leurs églises. Comme si les chrétiens éprouvent une certaine jouissance masochiste dans leur nouveau Calvaire.
Un véritable nettoyage religieux s’opère sous le regard absent du monde entier et surtout des autorités ecclésiastiques et les gouvernements occidentaux qui semblent faire le choix des pays musulmans où il ne fait pas d’être chrétien.
Le monde s’inquiète du sort des islamistes égyptiens mais personne ne s’inquiète du sort des Coptes en Egypte et des communautés chrétiennes en Syrie, pourtant le témoignage vivant de la présence millénaire chrétienne au Moyen-Orient..
Tout se passe comme s’ils étaient une quantité négligeable sacrifiés sur l’autel des intérêts géostratégiques, géo-énergétiques et bassement affairistes et mercantiles.
A se demander si les chrétiens dans ces pays sont des humains entièrement à part, des sous-hommes, un détail insignifiant qu’on doit occulter pour ne pas froisser la sensibilité à fleur de peau des mahométans regroupés au sein de l’Organisation de la Conférence Islamique, qui se rêve en futur gouvernement mondial.
Qui a le courage de mettre l’islam en face de ses responsabilités vis-à-vis des minorités religieuses vivant en son sein et qui sont les vrais « indiens » de ces pays et menacés d’extermination ?
Au lieu de le mettre en quarantaine de »communauté internationale » pour ses manquements aux lois internationales et exiger de lui les règles de réciprocité, on lui déroule à ses pieds le tapis rouge couleur de sang des martyrs chrétiens dans le monde musulman
Malgré tout cela et bien pire encore, les musulmans demandent au Vatican la reconnaissance de l’islam en tant que religion de paix. Une religion d’agression et d’ intolérance certainement. La paix sous la contrainte de la soumission à l’islam pour avoir la vie sauve.
Il n’y a pas meilleure unité de mesure pour tordre le cou au mythe de l’islam de paix que la géopolitique de la répression et des injustices dont sont victimes les chrétiens dans le monde musulman et surtout arabophones.
Contrairement à l’Islam, c’est le Vatican qui se voile la face, à moins qu’il considère les chrétiens d’Orient comme des chrétiens hérétiques et qui mériteraient ce que les musulmans leur font subir




_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mer 24 Mai - 8:43

Non M. Trump, le terrorisme n’est ni sunnite ni chiite, il est dans l’ADN de l’islam
Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Ils vont tous fêter le même ramadan, islamistes, fondamentalistes, intégristes, musulmans modérés, musulmans radicaux, chiites, sunnites, djihado-terroristes, salafistes, wahhabites, que des appellations multiples pour nommer l’islam.
Il n’y pas de ramadan pour les uns et un ramadan pour les autres. Tous unis dans le respect absolu de ce pilier fondamental de leur religion. Ils ne font pas de différence entre eux quand il s’agit d’accomplir leurs devoirs cultuels nous devons en faire autant.

Il n’y a pas de musulmans par conséquent à toutes les sauces, il y a une seule sauce pour tous les musulmans. Un seul Coran pour tous, une seule divinité Allah à vénérer, un seul homme Mahomet pour modèle unique et une seule religion à suivre l’islam.

Contrairement aux idées reçues l’islam ne s’accommode pas ils doivent tous s’y accommoder sinon ils ne sont pas musulmans et les non-musulmans doivent en payer le prix comme à Manchester, Paris, Nice, Berlin , Londres, Bruxelles et Madrid, Bali, Bombay et New York autrefois.

Toute manœuvre laissant croire que le terrorisme est lié à telle ou telle obédience est une vue de l’esprit bien pire encore une apologie de crimes contre l’humanité.

Donald Trump qui n’a fait que brasser du vent pendant sa campagne électorale se ment à lui-même, à moins qu’il n’ait endossé les habits infâmes de l’innocence de l’islam orthodoxe que sa protégée saoudite en est le fer de lance moyennant un cachet de plus de 400 milliards de dollars en voulant faire endosser la responsabilité des attentats terroristes au seul Iran alors que le terrorisme est consubstantiel à l’islam.

Aucune organisation terroriste n’est au service de l’Iran elle est au service de l’islam. Celui qui la nourrit idéologiquement, la conditionne mentalement et l’incite à semer l’effroi dans le cœur des infidèles moyennant sa rétribution dans l’au-delà fantasmé par un délirant psychopathe du nom de Mahomet

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Lun 29 Mai - 14:09

Salem Benammar

Si tu es typé tu es forcément suspect.

Et pourtant nous sommes tous typés aux yeux de ceux dont nous n'avons pas les mêmes apparences physiques.

Un blanc de peau est typé pour un noir.

Un basque est typé pour un Breton.

Un Méditerranéen est typé pour un Normand.
Mais si on emploie ce mot à des fins discriminatoires alors là c'est du pur racisme primaire.

Hitler avait gazé tous ceux qui n'avaient pas le faciès germanique.


J'ai eu l'honneur d'avoir quelques uns de mes articles traduits dans les principales langues au monde sauf en arabe et en mandarin.
Que les Chinois ne l'aient pas fait même si j"ai des lecteurs en Chine c'est compréhensible mais que les Nord-Africains ne le fassent pas ça l'est beaucoup moins.
Pas plus tard qu'aujourd'hui nos amis russes qui ne sont pas pourtant francophones m'ont fait la joie de me traduire deux articles coup sur coup.

Pour les musulmans francophones et arabophones c'est un sacrilège de diffuser mes articles dans la langue de Mahomet.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par Lysliane le Lun 29 Mai - 14:18

Hitler n'avait pas le faciès germanique , Hitler admirait l'islam et les musulmans  qui formaient des bataillons dans son armée  n'avaient pourtant pas non plus le faciès germanique ....Alors cherchez l'erreur ...
avatar
Lysliane
Chef
Chef

Messages : 1594
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Lun 29 Mai - 14:25

Salut Lysliane, des nouvelles du forum LibertyVox ?



Le Mufti avait les yeux bleus Hitler en était béat d'admiration.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par Lysliane le Lun 29 Mai - 14:38

LV ,non , toujours pas , je pense que c'est fini pour lui .

Le Mufti avait peut être les yeux bleus , mais tous les soldats des bataillons musulmans n'avaient sûrement pas tous des yeux bleus .
Mein kamph est le livre le plus lu en pays d'islam, sauf erreur de ma part .
Alors quand les ignares traitent le FN de nazi parce qu'il serait islamophobe c'est quand même un comble .

_________________
Réflexions d'il y a déjà un an
avatar
Lysliane
Chef
Chef

Messages : 1594
Date d'inscription : 09/02/2014

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Lun 29 Mai - 14:48

Hitler, après sa mort, a été fait musulman d'honneur par les Grands Savants de l'islam. Son livre se vend comme des pains au chocolat dans tout le monde islamique. Un autre livre se vend bien, c'est le Protocole des Sages de Sion

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Lun 19 Juin - 12:55

Si l’islam est paix pourquoi les chrétiens sont-ils victimes d’un génocide dans les pays musulmans ?

Zéro musulman tué par un chrétien alors que des millions de chrétiens massacrés, déportés, expulsés de chez eux, persécutés, mutilés, réduits à l’état d’esclaves sexuels ou vendus sur les marchés comme une vulgaire marchandise.
Zéro mosquée détruite par des chrétiens, des milliers d’églises incendiées et vandalisées par des musulmans.
Aucune attaque chrétienne contre les mosquées pendant les heures de prière et en dehors, des milliers de chrétiens tués pendant la messe.
Aucun cimetière musulman profané par des chrétiens, des milliers de cimetières chrétiens saccagés et souillés par des musulmans.
Jamais des chrétiens n’ont kidnappé des fillettes et des femmes musulmanes contrairement aux musulmans dont c’est l’exercice favori.
Qui mène sa Guerre Sainte c’est l’islam ou le christianisme et commet les pires atrocités contre les chrétiens qui sont autant de crimes contre l’humanité?
Qui menace l’autre de mort s’il ne se convertit pas à sa religion ou veut le racketter s’il s’y refuse est-ce l’islam ou le christianisme ? Qui vit un réel martyr est-ce le musulman ou le chrétien ?
Qui traite l’autre d’infidèle et de porc est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui interdit à ses ouailles de se mélanger avec les autres est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui tue ses fidèles qui veulent l’apostasier est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui met en péril la paix et la sécurité dans le monde est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui veut imposer sa loi au monde entier et se proclame comme la plus belle religion jamais donnée à l’homme est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui ne reconnaît pas l’égalité entre les hommes indépendamment de leur horizon religieux et la couleur de leur peau est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui lapide, excise, ampute, mutile, abandonne les cadavres des victimes aux chrognards, discrimine, décapite, légalise le pillage et l’appropriation des biens de celui qui est différent de soi est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui répand la terreur et se rend coupble de plus de 95% d’attentats terroristes dans le monde depuis le 11 septembre 2001 est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui massacre les autres à cause de leurs origines ethniques et leur appartenance religieuse et se rendant ainsi coupable de crimes contre l’humanité est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui fait de la culture de la mort de la vie un culte religieux est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui dénie à l’autre le droit à la différence est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui pervertit et dévoie la morale humaine est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui se vante d’être une religion d’amour et de paix et fait souffler le vent de siroco de la mort et sème les graines de la haine et du racisme est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui veut renvoyer l’humanité dans le monde des ténèbres est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui ne cesse d’enfanter des monstres de la barbarie humaine dignes héritiers d’Attila, de Gensis Khan et de Mahomet est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui est de la famille du nazisme est-ce l’islam ou le christianisme ? Qui récompense et sanctifie l’effusion du sang humain est-ce l’islam ou le christianisme ?
Qui des deux est l’image de l’Apocalypse est-ce l’islam ou le christianisme ?
Des questions qui resteront à tout jamais sans réponses de la part des soumis à Allah qui plutôt que condamner les crimes abominables de leur religion ont cette manie pathologique de renvoyer à l’Inquisition chrétienne pour justifier l’injustifiable. Or, le Moyen Age chrétien serait le paradis pour les musulmans.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par Prince le Lun 19 Juin - 14:28

ganem a écrit:Un autre livre se vend bien, c'est le Protocole des Sages de Sion

Bon livre au demeurant.

_________________

avatar
Prince
Vénérable
Vénérable

Messages : 6199
Date d'inscription : 06/02/2010

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Lun 26 Juin - 14:41

L’islam est plus qu’un crime contre l’humanité, il est l’Apocalypse de la prophétie biblique
 Salem Ben Ammar

L’islam  veut régner sur le monde par la terreur. Il ne tolère aucune cohabitation en son sein. Il ne passe plus un jour sans qu’il ne plonge l’humanité dans l’horreur. Il ne cesse de martyriser et persécuter  les chrétiens  les massacrant partout où ils se trouvent notamment en Syrie, Irak et le Nord du Nigéria grâce à la bienveillance complice de ses adeptes et des gouvernements occidentaux capitulards. Il vient pour la énième fois de massacrer des chrétiens à Baghdad le jour de Noël plongeant ainsi la communauté chrétienne dans un cauchemar apocalyptique. Les musulmans connus pour leur déni psychotique et leur mauvaise foi dogmatique, à l’état de cécité mentale légendaire, pervers et retors,  cyniques, menteurs et fabulateurs-nés sont capables d’accuser les chrétiens d’avoir commandité leur propre carnage pour discréditer l’islam et salir la belle image de cette religion de la sublimation de la vie et de la tolérance érigée en dogme religieux pour purifier la cité musulmane du multiconfessionnalisme.


L’islam  ne tolère aucune cohabitation d’une autre religion à ses côtés, tenue à se diluer en lui et pourtant les musulmans sont convaincus du contraire.

Tant qu’ils ne veulent pas reconnaître que l’islam est une religion violente et criminogène, on doit répondre à leur mauvaise foi par la mauvaise foi agrémentée d’une touche d’ironie.  Ainsi avec eux, il faut tout pervertir, travestir et flatter leur narcissisme frustré, aigri et amène. Ils vont encore nous seriner en jurant la main sur le coeur et le regard d’un chien errant que l’islam est innocent ou nous une pirouette malsaine dont ils ont le secret pour se défausser sur autrui et se victimiser.

Ils ne sont jamais responsables de leurs actes, ce sont les victimes qui sont coupables de leur propre malheur. Feignant d’oublier que la voie inhumaine du paradis doit être irriguée du sang des ennemis d’Allah.

Le prophète autoproclamé n’a jamais dit non plus que le paradis est à l’ombre de l’épée, il a surtout dit aime ton prochain, surtout celui qui n’est pas de ta foi, autant que toi-même.

Ils attendent de leurs ennemis à ce qu’ils démystifier la vérité de l’islam et le draper leur dans les vertus qui ne sont pas les siennes. L’encenser et l’enjoliver. Autrement, ils se crispent et exhibent leurs crocs tel un charognard prêt à dépecer sa proie.

Écorchés vifs, complexés, manquant de lucidité et d’assurance en eux et impulsifs, ils s’offensent pour des tags soi-disant islamophobes, ou une pauvre tête de cochons déposée à l’entrée d’une mosquée, ces hauts lieux de fanatisme religieux, du djihad de la terreur, et d’appels au meurtre des non-musulmans, mais jamais au grand jamais pour les actes de barbarie antichrétiens perpétrés par leurs coreligionnaires qui appliquent à la lettre les prescrits de l’islam.

L’islam n’a jamais tué personne, ce sont ses victimes innocentes chrétiennes qui sont la cause de leur propre mort.

Même si les chrétiens devenaient musulmans, ils ne seraient pas à l’abri, puisque l’islam tue aussi les siens.

Un nouveau Noël ensanglanté pour les chrétiens d’Orient.



_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mar 27 Juin - 13:52

L’islam est l’anti-lumière par excellence
par Salem Ben Ammar

Plus le soleil tourne autour du tapis terrestre plus les musulmans sont convaincus que sans leurs apports l'humanité serait toujours en train de végéter dans le monde des ténèbres. Alors qu'ils y sont depuis 1438 ans. Comment auraient-ils pu irriguer le monde de leurs savoirs et connaissances alors qu'ils ont raté absolument tous les grands rendez-vous des révolutions politiques, industrielles, économiques, culturelles, éducatives, scolaires, sanitaires, médicales, scientifiques, technologiques, nanotechnologiques, informatiques, etc... Toujours spectateurs impuissants de l'histoire et jamais acteurs dans les progrès humains.

https://www.medias24.com/tr15206420012015Les-Musulmans-ont-ils-rate-leur-rendez-vous-avec-les-Lumieres.html

Passons, ils ont peut-être raison s'ils démontrent que pendant les 3 siècles où ils auraient "brillé si l'Andalousie était le centre du monde et qu'ils avaient réellement impacté par leurs apports les autres aires de civilisation ?

Que connaissent-ils de la civilisation chinoise qui régnait sur le monde depuis la chute de l'Empire romain jusqu'à la Révolution industrielle et l'avènement de l'Angleterre et à côté de laquelle leur pseudo civilisation ne faisait pas le poids ?

Je veux bien croire que quelques noms de commentateurs perso-berbère-musulmans sont sortis du lot malgré les persécutions dont ils faisaient l'objet et la quasi destruction de leurs œuvres mais connaissent-ils au moins leurs sources d'influence et d'emprunts ?

J'ajoute enfin et les juifs, les hindous et les Syriaques qui ont joué un rôle clé dans la "splendeur" de cette civilisation appelée abusivement arabo-musulmane comptaient-ils pour la pisse de chameau ?

L'islam est l'anti-lumière par excellence. Il est surtout plongé les peuples tombés sous joug dans l'obscurantisme, l'ignorance et le fanatisme religieux.


_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Ven 30 Juin - 14:37

La Tunisie a creusé sa propre tombe le jour où elle a fait d’Ennahdha une pilote du pays par Salem Ben Ammar

Plus de 40% de tunisiens ont voté pour une organisation fasciste, terroriste et raciste, pourquoi s'étonner alors de la mise à mort de leur pays?

La secte criminelle et nazislamiste d'Ennahdha n'a jamais fait mystère de son aversion du tourisme, et aujourd'hui les tunisiens nous font le coup: la main d'Allah sème la mort partout dans le monde.

Allah tue de plus en plus en Tunisie et mieux que ça, ce pays est devenu le premier vivier terroriste au monde.

Le mal est endémique à la Tunisie. Quand à ceux qui mettent le monde à feu et à sang ce sont des musulmans originaires des pays du Sud de la Méditerranée comme Sid Ahmed, Sehli, Merah, Abdesslam, et il faudrait une encyclopédie entière pour répertorier les grandes figures nord-africaines du terrorisme musulman.
Plutôt que de dire que les autres pays sont eux aussi touchés par le virus mortel islamique, il faut dire que la Tunisie est un des principaux foyers de ce virus dont elle est la première productrice et dont elle subit les soubresauts de temps à autre.

Il faut bien qu'elle récolte ce qu'elle sème d'une part et d'autre Ennahdha met tout en oeuvre pour contaminer tout le corps tunisien. Elle a promis 517 000 emplois, elle en a créés autant dans le djihad et en train d'en détruire plus que le double avec l'effondrement de l'économie nationale


_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mar 11 Juil - 14:13

Notre combat contre l’islam est un combat pour les droits de l’homme et sa dignité
Nous sommes tous des combattants de la liberté qui ne veulent pas d’un monde soumis à la dictature mortifère et liberticide de l’islam ou d’une toute autre idéologie qui dénie à l’homme son libre-arbitre et une volonté propre pour décider du choix de son destin et du mode d’organisation de la vie de la société. .Des hommes qui se battent pour que l’homme soit acteur de sa vie et non pas un pion sur l’échiquier des forces mystico-politiques qui veulent le marquer du fer rouge de l’esclavagisme.

Notre combat est humain et désintéressé. Nous cherchons ni gloire, ni prestige, ni honneur ni à appartenir à l’histoire ou se trouver sur le même piédestal que toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont fait l’histoire et que toute comparaison avec eux n’est pas forcément flatteuse pour nous. Ils ont rempli leur mission et nous accomplissons la nôtre avec nos modestes moyens et notre détermination à ne pas laisser en legs aux générations futures un monde fermé sur lui-même, étouffant sous les dogmes religieux, frileux, hiérarchisé, inégalitaire, foncièrement raciste et misogyne, où la pensée unique fait loi et la soumission fait foi.

Certains d’entre nous sont l’objet depuis pas mal d’années de tracasseries en tous genres, faisant l’objet soit de condamnations soit des procédures judiciaires en cours, honnis par le politiquement correct qui les accuse de tous les maux. Que ceux qui nous soutiennent se gardent d’utiliser nos pages de soutiens que des amis sincères ont pris la peine de créer à d’autres fins de nature à nous discréditer et détourner notre combat de son objet.

Personnellement, je suis menacé de mort et poursuivi pour un délit de caractère raciste à l’encontre des membres d’une croyance qui va éteindre la lumière sur l’humanité pour l’entraîner dans la protohistoire qui fait pourtant du racisme, de la haine du juif, du chrétien, du non-musulman, de la ségrégation de la femme, la pédophilie, des voies de la félicité.
Nous refusons ce modèle de société qui veut nous faire notre humanité où l’homme serait du même rang qu’un batracien, ce qui nous vaut d’être dans l’œil du cyclone de cette justice qui prend de plus en plus des couleurs qui sont celles de la mise à à mort des libertés humaines. Ni de Gaulle, ni Jean Moulin, ni je je ne sais qui d’autres.

Il y a mes amis Wafa, Christine, Josiane, Pierre, Sami, Pascal, et bien d’autres comme mes amis belges, canadiens, suisses, allemands, et tous les apostats de l’islam avec une pensée particulière pour le blogueur saoudien Raif Badaoui en danger de mort, stigmatisés, accusés de tous les maux, dont l’honneur est jeté en pâture aux chiens enragés islamiques, qui mènent un combat acharné contre l’islamisation galopante de la France et de l’Occident qui les expose à tous les dangers. Ils sont eux-mêmes comme je le suis moi-même.


===============================================
PS: c'est vexant il ne me cite pas.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mer 12 Juil - 11:30

Salem Benammar

Vous me saoulez avec vos Coran mecquois médinois. C'est la preuve tout simplement que le Coran est une œuvre humaine. Apres avoir promis la carotte Mahomet s'est mis a brandir le bâton. Quand il a vu son discours discrédite et décrédibilise il a sorti l'artillerie lourde. D'autant plus que d'autres sources avancent le chiffre de 29 versions. Quoi qu'il en soit cette thèse des deux Coran est le reflet de la schizophrénie de Mahomet
Une première période jusqu'à la cinquantaine ou il se tenait a carreau, personnage insignifiant , vivant dans l'ombre et aux crochets de Khadija qui serait sa maitresse a penser. Ce que les musulmans appellent la période mecquoise.
Une 2 e période ou le cave qu'il était avais pris le poil de la bête et s'était rebiffe après la mort de sa chef dominatrice. Il a ainsi cherche a rompre définitivement avec le personnage que Khadija a façonné. Laissant au vestiaire la bonne morale pour créer un culte ou la violence fait loi et la haine fait loi. Si le Coran a été révélé au cours de 23 ans il ne peut y avoir un Coran de 10 ans et un autre de 23 ans. Les opposer c'est justement remettre en question le caractère incréé du Coran et par conséquent valider la thèse de l'imposture de l'islam. Un Dieu paradoxal n'est pas un Dieu. Si sa parole était immuable et aux effets éternels il ne pourrait pas se contredire lui-même et adopter deux postures antinomiques en fonction du chaque contexte. Pourquoi alors ne peut appliquer le principe de la contextualisation du Coran pour reformer l'islam et l'adapter a son siècle ? Ou est la verite de l'islam avec deux messages étrangers l'un a l'autre ?

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par El seductor le Mer 12 Juil - 16:02

Mais non, il n'y a qu'un seul Coran... définitif, puisque les sourates de Médine ont abrogé les précédentes ! Aurais-tu oublié que l'abrogeant efface tout ce qui a été dit ou écrit avant ?
Le Coran "pacifique" de La Mecque, copié sur la Bible et la Thora a donc été remplacé par ce qui a suivi dans la période médinoise de Mahomet et bien sur par ses successeurs, les Califes qui se sont empressés de s'entre tuer pour être à leur tour les "Patrons" !
Je ne comprend pas pourquoi il y a encore des gens qui croient en cette soi-disant religion ! Historiquement elle se démolit elle-même !
avatar
El seductor
Chef
Chef

Messages : 1518
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mer 19 Juil - 13:05

Si Allah était responsable il aurait responsabilisé ses créatures plutôt que de les exhorter à répandre la terreur
par Salem Ben Ammar

«Il se peut que vous détestiez quelque chose alors que c’est un bien pour vous. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est néfaste. C’est Allâh qui sait, alors que vous ne savez pas.» (Sourate Al Baqarah verset 216)

Allah sait ce que le musulman ignore. Il te connaît tout de lui. Ses forces et ses faiblesses. Ses attirances et ses répulsions. Ce qu'il lui convient et ne lui convient pas. Il n'a qu'à s'en remettre à lui et le tour est joué. Pas besoin de se creuser les méninges Allah est toujours là à son service. Il n'a rien à regretter puisqu'à Allah l'a accompli pour lui.
Il peut aimer des choses qui sont mal pour lui et ne pas les aimer et qui sont un bien pour lui Il l'a créé pour tout décider pour lui et à sa place. Il n'as pas son mot à dire et discuter des choix d'Allah pour lui.
Il n'a pas de choix du cœur à faire car ce cœur ne peut battre que pour Allah où il y siège comme un roi dans son trône.
Il lui fait faire ce qu'il veut. Il est son chef-marionnettiste.
Allah ne se trompe jamais dans ses choix. il fait toujours les bons choix pour son serviteur.
Un serviteur qui sert un serviteur. Le paradoxe musulman. Si Allah fait tout au lieu et place du musulman pourquoi a t-il besoin d'agir à travers lui ?
N'est-il pas plus judicieux qu'il prenne les choses en main pour s'atteler à la tache et rattraper le retard irrattrapable sur le train de l'humanité non-musulmane. Comme il est omniscient et efficient et capable de prévoir les choses dans des milliards d'années qu'il chausse lui-même son bleu de chauffe et aille au charbon plutôt que d'enseigner à ses hommes la haine du non-musulman ?
Si tout ce que fait le musulman qui exécute au pied de la lettre sa volonté est bénéfique pourquoi ses effets ne se font pas sentir positivement sur la vie du musulman ?
SI Allah a ce don de tout savoir du musulman pourquoi ne l'aide-t-il pas à se corriger et s'améliorer afin de relever les grands défis terrestres ?
C'est trop facile de laisser croire que la vie sur terre est éphémère e que la vraie vie est celle dans l'au-delà. Quand on est incapable de performances on dénigre celles d'autrui pour masquer ses propres échecs.
La vie éternelle est sur terre que l'homme doit préserver et fructifier pour les générations futures.
Au lieu de lui secouer les puces et le mettre en face de ses responsabilités, il en fait un légume humain, dépourvu de volonté propre et de discernement.
Quels choix fait-il pour son serviteur alors que la seule chose que l'on voie depuis 622 est l'effusion du sang humain et la destruction des peuples et des cultures ?
Tous ses choix ne font que plonger l'humanité dans l'horreur et marginaliser les musulmans dans la compétition mondiale.
De quels choix parle-t-il est-ce ceux des actes terroristes en son nom ou l'enlisement indicible des pays musulmans dans la misère et la violence ?
Il ne sait que promettre les pires châtiments à ceux qui ne l'ont pas choisi. Grand mal leur fasse disent ses créatures alors qu'ils sont comme un coq les pattes dans le fumier.
. À quoi ça sert alors de créer l'homme si c'est pour le priver de son libre-arbitre pour le lobotomiser ?
Pourquoi le jugement dernier si tous ses actes et pensées ne sont pas le fruit de sa propre volonté ?
L'homme n'est-il pas celui qui s'enrichit de ses expériences bonnes et mauvaises pour avancer dans la vie ?

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mer 19 Juil - 13:50

Pourquoi l’islam n’est pas soluble dans la démocratie
18/07/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

L’islam et la démocratie sont deux entités antinomiques. L’une veut créer les conditions pour imposer la souveraineté d’Allah sur la vie de la cité dont il est le seul maître et souverain. L’autre cherche à donner à l’homme les moyens de son émancipation politique afin qu’il soit partie prenante dans la définition de son projet de vie politique. Deux conceptions de régimes politiques contradictoires et opposés. D’une part seul dieu est souverain, il ne peut y avoir une autre voix en dehors la sienne et d’autre part le pouvoir revient au peuple et à son seul profit et dont les modalités de l’exercice sont définies par ses assemblées, mandatées par lui. Seul le peuple est souverain.

Un sacrilège aux yeux de l’islam, une hérésie qu’il faut combattre et dont il faut immuniser les musulmans.

Lui qui se veut le seul et unique berger, ne pas enlever les barrières de son enclos à un autre berger susceptible de faire égarer son troupeau dans des enclos moins hostiles et à l’herbe grasse et favorables à leur émancipation. L’islam a peur de la contagion démocratique qui peut gagner ses fidèles qu’il assimile à une apostasie. Sa hantise de la démocratie est telle qu’il n’hésite pas à stigmatiser les insolents, tous ceux qui contestent son pouvoir, à les désigner à la vindicte populaire pour les châtier, comme ce fut le cas du leader politique de la Gauche Laïque et Républicaine Chokri Belaîd assassiné parce qu’il rêvait d’un destin démocratique pour la Tunisie.

La cité idéale musulmane est par essence dépouillée de toutes les influences extérieures considérées comme contraires aux dogmes de l’islam. Un véritable mouroir à ciel ouvert rythmé par les appels à la prière. Comme si l’homme ne vit que par et pour Allah. Il a su habilement se servir de la générosité naïve de la démocratie pour rétablir son pouvoir politique par le biais des révolutions, plutôt dévolution, du printemps arabe, comme si ces pays avaient des saisons, eux qui n’avaient connu que sécheresse et aridité.

Suivant l’exemple de son clone nazi, il se met à miner le terrain pour empêcher l’éclosion de la fleur démocratique dont pourraient s’enivrer les musulmans. Pour conserver son pouvoir, il ne recule devant rien. Faucher, brûler, menacer, violenter, clouer au pilori, réprimer, tuer, jeter l’anathème, terroriser, violenter, la fin justifie les moyens, car il y va de sa propre pérennité,. Il est de règle que la théocratie ne peut prospérer que sur l’obscurantisme et les limitations des espaces de libertés, et la et la démocratie prospère sur le recul des pratiques de la religion.

Aliéner, castrer, endoctriner et bâillonner, seul moyen pour abrutir les hommes afin de les rendre plus dociles et prévenir toute réaction de résilience qualifiée de Fitna, le désordre, le chaos. Alors qu’en réalité elle est une forme de résilience, une révolte contre l’amertume et la fatalité de la vie, un pêché mortel au regard des dogmes.

La démocratie n’a pas besoin d’artifices culpabilisant et inhibant, ni de paver la chemin des libertés de leurres, de farces et attrapes, elle est l’expression libre de la volonté des hommes de donner un sens commun à leur vie en collectivité. Alors que l’islam se veut le sens, l’essence, la substance, le code et le but ultime de leur vie. Avec des contraintes drastiques et inhibitrices. Pour exister, l’islam recourt aux méthodes de manipulation mentale pour pouvoir maintenir les hommes dans sa sphère de dépendance. comme toute idéologie totalitaire, il ne laisse aucune liberté de choix aux hommes, tout est mis en œuvre pour les figer dans le marbre du conservatisme.

Sa grande hantise est de perdre son pouvoir de contrôle absolu que seule la semence démocratique peut l’affaiblir; L’homme musulman est créé par Dieu pour le servir, lui servir de chair à canon dans le djihad et non de réfléchir par lui-même sur le vrai sens de son existence. N’est musulman que celui qui se soumet sans discernement aux dogmes de sa foi et dont il fait son motus vivendi. S’en écarter est assimilé à un sacrilège qui expose le déviant aux pires châtiments.

Plus proche du bolchevisme et du nazisme que du bouddhisme ou du christianisme, il se veut le seul maître et architecte de l’environnement politique dans lequel doivent évoluer ses adeptes, réglant avec la minutie de l’horloger leur façon d’être, de concevoir, de penser et de vivre jusqu’à leur façon de s’habiller.

Les musulmans n’ont pas de prise sur leur propre vie, ni de pouvoir d’agir et de choisir par eux-mêmes. Ils sont des pions sur le grand échiquier élaboré par dieu et dont la finalité est d’instaurer un nouvel mondial dont les musulmans seront le maître. Dans le cas d’espèce, il est utopique de chercher à implanter une quelconque semence dans un sol où seule la semence musulmane théocratique est censée pousser.

C’est un peu comme si l’on avait cherché à greffer l’humanisme sur le nazisme en son temps, ce qui aurait eu pour conséquence de lui donner un visage humain. Or, le nazisme, ne pouvait prospérer que dans la haine, le racisme et l’intolérance, sinon il aurait pas perdu son sens et sa substance, ce qui est aussi le cas de l’Islam. Ce n’est pas l’enfant terrible de l’Islam qu’est l’islamisme que les nombreux laudateurs de l’islam veulent en faire le bourreau de l’Islam lui-même, ce fils parricide qui dévoie et dénature l’Islam. Alors que l’islamisme n’est rien d’autre que le bras armé de l’islam dans sa phase de conquête et de reconquête du monde.

En effet, le problème est moins par conséquent l’islamisme qui est plus un moyen de blanchir l’Islam, de le déculpabiliser, de le dédouaner et de l’exonérer de toutes ces dérives terroristes, barbares et ultra réactionnaires. Contrairement aux idées reçues, il n’est pas le ver venimeux dans le fruit musulman, ni sa nécrose, il en est l’organe vital, son cerveau et sa force de frappe. L’islamisme n’est pas l’Islam politique, c’est l’Islam où toutes les composantes qui fondent la vie des hommes doivent être inter reliées et s’inter agissent entre elles. Il est son esprit et son corps. Tout simplement, c’est l’islam tel qu’il doit être et non pas l’Islam mythifié et légendé par les mystificateurs de l’Islam qui vont jusqu’à pousser la fantaisie en assimilant l’Islam à la paix et à la tolérance. Dans un sens ils n’ont pas tort, puisque pour préserver son intégrité physique et être accepté par ses semblables il faut être musulman. Seul un musulman soumis aux lois dictatoriales de l’Islam et qui satisfait à la volonté de dieu peu prétendre à cela. Un peu comme un commerçant napolitain qui doit s’acquitter d’un tribut, une djizia, la capitation pour avoir acheter sa tranquillité. L’Islam c’est se soumettre ou se démettre. Il ne laisse guère le choix aux hommes, ni d’alternative à repenser ou considérer le choix contraint et forcé, soit une allégeance ad vitam aeternam soit la mort. Aucune rupture de lien n’est possible, c’est un univers carcéral dont on ne sort jamais vivant. On naît musulman, on vit dans l’Islam et on meurt musulman. Un musulman ne peut et ne doit envisager sa vie en dehors des prescrits de sa foi et des règles de vie de sa communauté, qui est sa matrice et son censeur.

C’est pourquoi, il lui est impossible d’emprunter une autre voie non fixée par la feuille de route censée être la meilleure pour lui afin d’atteindre le Graal paradisiaque. Il est évident que pour lui, suivre une autre voie qui ne soit pas d’essence musulmane consiste à commettre un sacrilège, un pêché mortel. Ce que ne manque pas d’ailleurs de lui rappeler les doctes de sa foi dans leurs oukases, les fatwas. Un musulman n’est pas en droit d’avoir des choix politiques ni d’exercer la liberté de conscience et d’expression, comme s’il était un majeur incapable, il doit accomplir ce que dieu lui a dicté.

N’étant pas doté de volonté propre, il n’a pas à être acteur de de sa vie personnelle et politique.

Ce que dieu a ordonné et ordonnancé, l’homme n’a pas à l’intervertir ou s’y interférer. Qui mieux que la démocratie pour permettre d’ôter le carcan du poids étouffant de la religion sur la vie des hommes, et constituer un antidote à leurs maux, mais c’est sans compter sur les gardiens des dogmes de la foi pour lui opposer hostilité et rejet au nom de la pureté des sources de l’Islam et le bouclier canonique des valeurs du sacré.

A leurs yeux, la démocratie, concept par essence profane, présente un danger certain pour la pérennité même de l’Islam, la favoriser revient à sonner le glas de l’Islam. L’ennemie à abattre car elle risque de faire non seulement de l’ombre au pouvoir despotique et totalitaire de l’Islam mais surtout de provoquer cette onde de choc libératrice des musulmans, les éloignant ainsi de l’Islam.

Dans ce contexte, l’islamisme devient la ligne Maginot que les musulmans ne doivent pas franchir. Leur cordon ombilical qui les relie à leur plasma originel. L’islam n’est pas qu’un simple système de croyance et de pratiques cultuelles personnelles et communautaires, il est leur cadre de dans la cité et leur mode de gouvernement absolu où il n’y a pas de pouvoir autre que celui de dieu sur les hommes.

Il est de à la fois religion, Etat et monde. Prohibant tout principe séparation entre le sacré et le profane et le séculier et séculaire, le politique du religieux.

Ce mélange des genres qui s’articule autour de l’omniscience et l’omniprésence de la parole sacrée, constitue un frein insurmontable à l’éligibilité de la Démocratie dans les pays musulmans. Dans les sociétés islamisées, seules les lois d essence divine ont cours toute autre loi n ayant pas ce caractère sacré est considérée comme une apostasie.

L’Islam ne conçoit pas que l homme responsable puisse agir sur son destin politique, alors que sa mission est la seule et de répandre la parole d Allah sur terre et instaurer le modèle de l Etat islamique tel qu’il est défini par le Coran dont les lois sont immuables et intemporelles.

Seul Allah a le pouvoir de légifère en opposition totale et absolue avec notre droit positif. Or, la Démocratie est par définition une doctrine politique, d’essence humaine, par laquelle la souveraineté appartient à l’ensemble des citoyens (notion inconnue dans le Coran) au sein d une organisation qui a souvent la forme d’une République ( en opposition à la notion de l’Oumma).

Dans un régime démocratique, les hommes sont libres et égaux et acteurs et maîtres de leur choix de vie, leur choix politique (droit de vote), leur choix de liberté de conscience (interdite dans l islam). Un Etat démocratique repose aussi sur le principe inaliénable d’ égalité des droits entre les citoyens indépendamment de leur sexe ( le coran ne reconnaît pas l’ égalité homme/femme, ni celle entre musulmans et non-musulmans, et encore moins la réussite sociale au mérite ) de leurs origines ( non fondées sur la foi contrairement à l’islam).

La démocratie protège les citoyens sur des critères autres que ceux définis par le Coran ou la Charia qui autorisent de discriminer le incroyants et leur réserver les pires châtiments. un Athée n a pas le droit à la vie en terre d Islam. Soit la conversion soit la mort, l’exil ou la djizya, un impôt de capitation, une sorte de racket religieux juste pour jouir du statut peu enviable et à forte connotation raciste de dhimmi, une sorte d’intouchable dans le système de castes musulmanes. Dotant les musulmans des vertus de la pureté et des noms musulmans de l’infamie de l’impureté. Différencier les hommes, les catégoriser pour les exclure et les ostraciser voire pire encore, n’est pas sans rappeler le Reich nazi et laisse subsister de sérieux doutes sur la nature même de l’Islam en tant que religion stricto sensu.

L’Islam ne condamne pas non plus les inégalités sociales. Dieu aurait créé les riches et les pauvres, à et nul n’est en droit d’en contester le fondement, les musulmans doivent s’y résigner. De même que l’égalité entre les hommes ne s’applique qu’aux seuls fidèles. Fonder l’égalité sur le seul critère de piété c’est comme si Hitler basait l’égalité entre les hommes sur le seul critère du sang.

En conclusion, une organisation politique quelle que soit son essence, humaine pour la démocratie et divine ou prétendue telle comme dans l’Oumma musulmane qui ne reconnaît pas à l’homme ses libertés fondamentales, telle que sa liberté de culte et conscience inscrite en lettre d’or dans la Déclaration Universelle de Droits de l’Homme et du Citoyen de 1948 (jamais adoptée par les Etats Islamiques jugée contraire à leur foi) , est indéniablement liberticide, totalitaire et théocratique. Ainsi l’illusion démocratique sera pour les Musulmans un pur fantasme qui peuplera les rêves des femmes et des hommes qui aspirent à un monde meilleur mais qui ont la malchance de vivre sous le joug du despotisme musulman;

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mer 26 Juil - 13:18

L’islam doit être classé au chapitre des épidémies les plus graves pour l’humanité


Salem Ben Ammar 3 commentaires

Qui peut  parier sur les chances de l’islam de  s’assagir et  de ne plus hanter les cauchemars de l’humanité  et qu’il sera enfin regardé comme une religion parmi tant d’autres et non comme le péril majeur de l’humanité pire que le nazisme  ? De tous les systèmes de croyance il est celui qui ressemble le moins à une religion dans le sens spirituel du terme et du respect de la vie humaine.  Il enseigne la haine là où d’autres apprennent à leurs disciples l’amour de son prochain.  Sanctifiant la violence pour en faire son premier pilier là où le christianisme originel tel que le Christ l’avait initié sanctifiait la non-violence;

Les musulmans veulent banaliser l’effroi suscité par la simple évocation de son nom et le simple fait d’en parler  soulève leur indignation et provoque leur colère comme les observateurs avisés de l’islam avaient commis un sacrilège et ont  violé leur règle sacrée du silence  qui entoure la folie meurtrière consubstantielle à l’islam. depuis sa prétendue révélation.  Le dieu de l’islam n’est pas un dieu d’amour, il se rapprocherait plus de Kali, cette divinité terrifiante et effrayante du Panthéon hindou. Le dieu de l’islam est dépourvu  d’humanité,  il est injuste et partial entre ses créatures les dressant les unes contre les autres, établissant une hiérarchie entre elles sur des critères sordides et insensés.

Un dieu qui inocule dans le coeur des siens les graines de la haine de l’autre et de sa destruction  ne peut pas être un dieu de sagesse, de pardon, de compassion ,  de bienveillance, de préservation de la vie, de création et de miséricorde.  Intolérant, mégalomaniaque, suprématiste, nombriliste, tellement imbu de son image de soi , narcissique et muré dans ses certitudes de toute puissance qu’il lui est intolérable d’admettre qu’il puisse avoir des voix discordantes par rapport à la sienne et susceptibles de l’ébranler dans ses certitudes. Comme la violence est l’argument propre aux  êtres primaires, irréfléchis, impulsifs  et écorchés vifs, plutôt que de s’ouvrir au débat contradictoire  et de s’affirmer par le dialogue , le dieu de l’islam schizoïde-paranoïde ne l’a pas seulement fait sienne fait sienne, il l’a érigée en dogme religieux. Ce ne sont pas ses fidèles qui le sont c’est leur dieu lui-même qui les nourrit de la sève de la violence.  Ils ne font que reprendre à leurs comptes, reproduire ce que leur dieu leur a enseigné et prescrit de faire tout au long de leur vie s’ils ne veulent pas subir le pire châtiment qui les hante, l’enfer.

Ce dieu qui  injurie, maudit,   vilipende, stigmatise, incite à la haine, raciste, ségrégationniste, hyper sexiste,  pédophile, incestueux, suprématiste, nécrophile, cruel, méprisant, hautain, voue à la géhenne et  appelle aux meurtres des humains  devrait être banni du langage humain comme Hitler.  Ses fidèles qui ne jurent que par lui et auxquels il leur est interdit formellement de discuter de son message inhumain et apocalyptique  ont cru pouvoir trouver pour sa défense l’argument sentencieux de l’islamophobie. Leur nouveau glaive favori le brandissant à chaque fois que des critiques justes et fondées  fusent sur l’islam. Mais comment ne pas occulter l’industrie de la violence dans l’islam alors que ses  machines de mort tournent à 100% de leurs capacités de production ?

Il n’y a pas un jour qui passe sans que des vies humaines ne soient brisées pour apaiser l’appétit insatiable de cette divinité férue de chair humaine et  qui s’enivre de sang humain.  Evidemment  tout cela ne heurte pas la bonne conscience musulmane qui sort de son silence tel un rat de sa tanière lorsque son prophète plus Allah qu’Allah lui-même est caricaturé ou un inconscient urinant sur le coran.

Ni le christianisme, ni le judaïsme, ni le taoïsme, ni le sionisme, ni le bouddhisme, ni l’animisme , ni les islamophobes, ni les athées, ni les laïcs, ni les démocrates, ni les patriotes, ni les apostats,  ni tous ceux qui ne sont pas dans le moule musulman  qui font peser des menaces sur l’humanité et lui préfigurent un avenir des plus sombres  et  cauchemardesque ce sont des musulmans qui tuent et massacrent d’autres musulmans et des non-musulmans qualifiés par leur prophète d’ennemis de l’islam..

C’est la course effrénée aux prébendes divines  qui provoque ce cycle infernal de la violence. L’islam innocent ? Vous plaisantez ! Depuis sa naissance il ne fait que faire couler le sang des siens et des autres. Même les proches parents et les fidèles compagnons de leur prophète n’ont pas été épargnés par le virus mortel de la violence.  Dénoncer cette violence aveugle et barbare n’est pas de la phobie, c’est l’islam lui-même qui est la première source de cette phobie qui devrait être  considérée comme étant la première  et la plus grave épidémie du 21 e siècle.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Mer 26 Juil - 13:52

Et si le vrai Dieu de l’islam était Mahomet plutôt qu’Allah
26/07/2017 Salem Ben Ammar Laisser un commentaire

Un divin omnipotent et omniscient et « omnitout », mais j’ai comme le sentiment qu’il est « omnirien » sinon il n’aurait pas besoin de berger pour garder son troupeau et ramener les brebis égarées dans l’enclos car il aurait pu le faire lui-même en s’adressant directement à chacune de ses créatures. Ne dit-on qu’il les connaît mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes individuellement et que leur personnalité est façonnée par lui. Il est censé faire d’eux ce qu’il veut et quand il veut.

Ce dieu doit servir de subterfuge pour les gourous pour donner un verni mystique à leur entreprise de manipulation des masses. Plus les gens sont crédules plus on leur fait gober la grosse couleuvre de dieu. Il n’a qu’à convaincre chacune de ses créatures dans intermédiaire au moins son message ne risque pas d’être édulcoré et falsifié.

Le ridicule est atteint avec Mahomet qui veut être traité par les destinataires du message l’égal de son dieu voire plus puisque dans les pays musulmans un blasphème est beaucoup moins pénalisé que l’offense faite à Mahomet.

En Tunisie, insulter Allah c’est 6 mois de prison, insulter son adorable Rassoul c’est 7 ans de pénitence. Le Rassoul Mahomet pèse 14 fois plus lourd qu’Allah. Dans d’autres pays on décapite et c’est des crises d’hystérie collective d’une violence inouïe pour des caricatures inoffensives de Mahomet. Leur Rassoul est encore plus précieux que leur propre vie.

Quel est le vrai divin, est-ce Allah ou Mahomet ? Si ce divin n’était pas impotent et déficient son Rassoul ne lui aurait pas fait de l’ombre et moi-même il aurait été plus perspicace et lucide dans son choix ?

Quand il s’est adressé à lui pour la première fois par l’intermédiaire de son VRP il ne savait pas qu’il était oumi, un jahel, un ignorant.

Pourquoi a t-il eu encore une fois recours à un porte-parole auprès d’un individu dont il ne connaissait pas ses capacités intellectuelles, sa mégalomanie, son orgueil maladif, sa ego surdimensionné , son instabilité d’humeur et son manque de cohérence ?


_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Jeu 27 Juil - 13:08

Le mensonge des musulmans sur le verset, celui qui tue un innocent tue l’humanité tout entière



Les musulmans devraient avoir la décence de se taire et de ne pas venir polluer le recueillement des familles des victimes de la barbarie islamique en proclamant l’innocence de l’islam. Nulle part il n’est écrit dans le Coran qu’il faut épargner la vie des non-musulmans, « les pires bêtes auprès d’Allah (S.8.V.55), c’est-à-dire pire encore que les charognards et les prédateurs les plus féroces. Allah, ce grand raciste qui a scellé leur cœur et obstrué leurs neurones. Nul doute qu’il a dû inspirer Hitler dans ses élucubrations haineuses des juifs.

http://i.f1g.fr/media/ext/805×552/www.lefigaro.fr/medias/2014/10/22/PHOe4d56a5c-595d-11e4-8470-75dc3931af62-805×552.jpg

Les musulmans ne tuent pas des humains, ils tuent juste des animaux. On ôte pas la vie à des innocents, on fait la chasse aux animaux. Allah n’a jamais dit directement aux musulmans qu’en faisant couler le sang d’un innocent, c’est le sang de l’humanité tout entière que l’on fait couler, Il ne fait que leur rappeler ce qu’il aurait prescrit aux Enfants d’Israël, mais que les musulmans à la mauvaise indicible se garde toujours de le citer en entier: « C’est pourquoi nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël, que quiconque tuerait une personne non-coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes En effet, Nos messagers sont venus avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur terre »;( S.5.V.32 )
On ne saurait être plus clair et  sans équivoque que le Coran lui-même. Il ne concerne en aucune manière les musulmans qui ont le don de mentir et d’affabuler sur tout.

Ce fameux verset est de surcroît un pur plagiat d’une règle talmudique:  » …C’est pour cela que l’homme a été créé seul, pour t’apprendre que celui qui ôte la vie à un fils d’Israël, détruit un monde entier, et celui qui sauve la vie d’un fils d’Israël, sauve un monde entier; ». (Traité Sanherdin, CH.5, Mishna 5).

C’est vrai que l’islam, si l’on souscrit aux élucubrations mythomaniaques des musulmans, est à l’origine de tout car le monde est né avec lui, il a tout fécondé, tout inventé, tout affirmé, tout engendré, tout créé, tout pensé, tout conçu, tout écrit. Il est à l’origine du judaïsme et du christianisme. Et tous les livres saints de ces religions procèdent ainsi du Coran.
En réalité le vrai fils d’Israël est Mahomet, qui était le premier homme sur terre. Il était déjà là avant Adam, fils d’Israël pour le Talmud. Si Mahomet avait été tué, toute l’humanité aurait donc était anéantie.

Si vraiment le Coran avait le respect de la vie, il n’aurait pas appelé ses fidèles à livrer une guerre à mort aux non-musulmans jusqu’à leur extermination finale s’ils ne se soumettent pas à sa loi. Les sourates 2, 4, 5, 8 pour ne pas les citer toutes sont très riches d’enseignements sur les rapports de l’islam à la vie quant elle n’est pas celle des siens. Et quand les Talibans tuent les chrétiens au Pakistan, ils ne font qu’appliquer les préceptes coraniques et n’ont pas fauché des vies humaines, ils ont juste régulé l’écosystème naturel, en éliminant des chiens, des vaches, des chameaux, des singes, des porcs, des chèvres en surnombre.

On ne peut pas respecter la vie humaine quand on a pas de respect pour la personne humaine différente de soi.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par El seductor le Jeu 27 Juil - 13:34

C'est tout de même Mahomet qui s'est vanté d'avoir exterminé lui-même tous les membres de la tribu juive des Banou-Kurayza, après celle des Banou-Nadir ! Accomplissant ainsi les ordres d'Allah !
avatar
El seductor
Chef
Chef

Messages : 1518
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Jeu 27 Juil - 13:41

Les Banou Nadir ont été expulsés de Médine. Ils ont rejoints l'oasis de Khaybar puis PBSL s'est abattu sur Khaybar tuant tous les hommes et mettant en esclavage les femmes et les enfants.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par ganem le Sam 29 Juil - 12:16

Salem Benammar
..
Le soldat d'Allah qui est en cohérence avec les préceptes coraniques souffre selon les autorités allemandes de troubles psychiques. Des deux choses l'une soit l'islam prédispose à aux maladies mentales soit les malades mentaux trouvent leur voie dans l'islamb à l'image de ces deux chanteuses françaises qui pour guérir leur profond mal-être ont opté pour la thérapie islam.
La psychiatrie moderne doit se garder de tout diagnostic psycho-medical dans les affaires terroristes mettant en cause un musulman.
Le vrai détraqué mental est le medecin qui traite le terroriste comme un patient comme les autres. Il faut cesser de l'assimiler à un patient au sens mécréant du terme.
Le musulman est de nature patiente, il doit se faire oublier, ne pas faire des vagues et éviter d'attirer l'attention sur lui. S'affubler de l'effigie de l'ange si besoin est. Un comédien- né. Laisser croire et faire croire telle est sa devise.
Nombreux sont les Francais qui ont même la nostalgie de ce musulman qu'ils avaient connu dans les annees 70 et 80. Paisible et pacifique. Sans savoir qu'il etait dans un role de composition et qu'il est encore plus ruse qu'un sioux
Le terroriste de Hambourg a été un musulman patient toute sa vie jusqu'au jour où son heure de passer à l'acte a sonné. C'est-a- dire qu'Allah a appuyé sur le bouton. Il est teleguide comme un robot, aucun pouvoir de contrôle sur lui-même. Il ne décide pas de lui-même c'est l'opérateur Allah le maître de sa pensée et de sa volonté qui l'envoie au charbon.
Du statut au statut de musulman lambda ou de pantin inoffensif, il est enfin promu combattant glorieux de l'islam qui sera gratifié comme il se doit.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1170
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Salem BenAmar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum