Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par Léa le 2016-09-13, 10:48 am

Voilà une nouvelle sortie d'Eric Zemmour qui ne devrait encore pas lui faire que des amis... Abonné aux dérapages et polémiques en tout genre, l'écrivain et essayiste a depuis quelques jours un nouveau combat : il demande le rétablissement de la loi obligeant les parents à donner à leurs enfants des prénoms français. "Cette loi a été abolie en 1993, je ne vois pas pourquoi on ne la rétablirait pas", s'est interrogé ce matin face à Audrey Crespo-Mara sur LCI l'ancien sniper de Laurent Ruquier dans On n'est pas couché.

A la question de savoir si "les juifs et les musulmans (étaient) autant Français que les catholiques", Eric Zemmour a répondu : "Juridiquement, oui. Mais j'estime qu'en donnant des prénoms musulmans, ils refusent de s'approprier l'histoire de France". Et après quelques secondes de silence, le journaliste a enchaîné : "Je l'ai dit à Rachida Dati, d'ailleurs ! Elle a appelé sa fille Zohra. Je trouve ça scandaleux et je lui ai dit !"

Léa
Touriste
Touriste

Messages : 5
Date d'inscription : 26/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par Napoléon III le 2016-09-13, 1:33 pm

Zemmour va trop loin.
Il a oublié la phrase du général De Gaulle (lui qui se revendique du gaullo-bonapartisme): "Être patriote, c'est aimer son pays. Être nationaliste, c'est détester celui des autres."
Mon prénom lui même, d'origine celte et galloise, ne vient pas du calendrier.

Si je suis parfois d'accord avec ses analyses, notamment sur l'Islam et la souveraineté nationale, je trouve très énervant qu'il rejette tout ce qui n'a pas de près ou de loin rapport avec la France. Ça devient maladif chez lui.

Napoléon III
Postulant
Postulant

Messages : 227
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par Camarade Bourgeois le 2016-09-13, 5:59 pm

Sinon, c'est français Zemmour ?

Camarade Bourgeois
Postulant
Postulant

Messages : 269
Date d'inscription : 06/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par bertolt brecht le 2016-09-13, 6:54 pm

Zemmour .... tout une histoire pour un pauvre journaleux !

Éric Zemmour est régulièrement critiqué pour ses prises de positions polémiques, dont certaines ont fait l'objet de condamnations judiciaires.
Le journaliste politique échoue par deux fois au concours d'entrée de l'École nationale d'administration !
Jean-Marie Le Pen aurait confié que « [les] seuls trois journalistes se [montrant] corrects à son égard » sont Élisabeth Lévy, Éric Zemmour et Serge Moati !



bertolt brecht
Disciple
Disciple

Messages : 27
Date d'inscription : 07/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par bertolt brecht le 2016-09-13, 7:02 pm

Corto Maltese a écrit:C'est une Loi établie sous Bonaparte qui établissait l'obligation de choisir pour ses enfants un prénom pris dans le calendrier des Saints de la religion chrétienne, confirmée par les lois de 1965 et 1972 sous De Gaulle et Pompidou, avant d'être abolie en 1993 sous Mitterrand. Les "dérapages" attribués à Eric Zemmour, sont hélas, l'expression des réalités camouflées aux Français par la caste politique !


Depuis 1993, avec l’Article 57 du Code civil, (Titre II, chapitre), que la loi a le plus considérablement assoupli sa législation, garantissant virtuellement l’acceptabilité de n’importe quel prénom.
Article 57:
“L'acte de naissance énoncera le jour, l'heure et le lieu de la naissance, le sexe de l'enfant et les prénoms qui lui seront donnés, les prénoms, noms, âges, professions et domiciles des père et mère et, s'il y a lieu, ceux du déclarant. [...] Tout prénom inscrit dans l'acte de naissance peut être choisi comme prénom usuel. Lorsque ces prénoms ou l'un d'eux, seul ou associé aux autres prénoms ou au nom, lui paraissent contraires à l'intérêt de l'enfant ou au droit des tiers à voir protéger leur patronyme, l'officier de l'état civil en avise sans délai le procureur de la République. Celui-ci peut saisir le juge aux affaires familiales.
Si le juge estime que le prénom n'est pas conforme à l'intérêt de l'enfant ou méconnaît le droit des tiers à voir protéger leur patronyme, il en ordonne la suppression sur les registres de l'état civil. Il attribue, le cas échéant, à l'enfant un autre prénom qu'il détermine lui-même à défaut par les parents d'un nouveau choix qui soit conforme aux intérêts susvisés. Mention de la décision est portée en marge des actes de l'état civil de l'enfant.”





bertolt brecht
Disciple
Disciple

Messages : 27
Date d'inscription : 07/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par Napoléon III le 2016-09-13, 7:13 pm

bertolt brecht a écrit:Zemmour .... tout une histoire pour un pauvre journaleux !

Éric Zemmour est régulièrement critiqué pour ses prises de positions polémiques, dont certaines ont fait l'objet de condamnations judiciaires.
Le journaliste politique  échoue par deux fois au concours d'entrée de l'École nationale d'administration !
Jean-Marie Le Pen aurait confié que « [les] seuls trois journalistes se [montrant] corrects à son égard » sont Élisabeth Lévy, Éric Zemmour et Serge Moati !



Certaines de ses condamnations ont été excessives par contre. Même Chevènement, qui est de gauche, l'avait défendu.

Napoléon III
Postulant
Postulant

Messages : 227
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par bertolt brecht le 2016-09-13, 7:23 pm

Peut-être Napoléon...il n'empêche que je n'apprécie pas du tout ce polémiste qui se croit supérieur aux autres ! Nous avons tous des idées, et des idées souvent différentes. Il faut savoir respecter les idées des autres et ce n'est pas son cas loin s'en faut ... lui c'est le dernier mot qu'il veut, un peu come Léa SALAME !

bertolt brecht
Disciple
Disciple

Messages : 27
Date d'inscription : 07/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par ganem le 2016-10-01, 4:51 pm

Quand France 5 offre un boulevard aux délires d’Eric Zemmour

« Notre grand invité actu, proclame Anne-Sophie Lapix, mardi soir dans C à vous, sur France 5. C’est un journaliste, éditorialiste, qui a peur, peur pour nous, pour la France, pour notre civilisation : Eric Zemmour. » Un des grands auteurs de la rentrée littéraire, auteur d’une œuvre novatrice, le recueil de ses chroniques à RTL. « Un quinquennat pour rien est un titre trompeur car le sujet de votre livre, c’est l’islam, l’islam que vous assimilez à l’islamisme, au djihadisme. Pour vous, les gènes du terrorisme sont dans l’islam. » « L’islam se constitue dès le début dans la guerre. Ça c’est sûr, c’est l’Histoire qui le raconte. » Et qui mieux qu’Eric Zemmour sait ce que l’Histoire raconte ? Lorànt Deutsch ?

« Un texte [le Coran, ndlr] est dangereux si on n’interprète pas, si on ne prend pas de distance avec lui, soutient Anne-Sophie Lapix. C’est le cas de la plupart des musulmans en France, non ? » La question manque de clarté ; la réponse n’en est pas moins catégorique. « Chère madame, il est interdit de prendre de la distance avec le Coran, de l’interpréter depuis le IXe siècle », tandis que le christianisme, lui, « a mis la raison dans la foi ». Je suis ébloui. En sus d’être journaliste, éditorialiste et historien, Eric Zemmour est théologien.



Anne-Sophie Lapix insiste : « Vous reconnaissez qu’il y a des musulmans aujourd’hui, en France, qui vivent dans la paix, qui n’interprètent pas à la lettre les textes du Coran, qui sont totalement intégrés… » « Ça, c’est vous qui le dites. » « C’est pas vrai ? » « Non. » La présentatrice, étonnée : « Vous ne connaissez pas de musulmans… Vous en connaissez, d’ailleurs ? » Excellente question. Puisque l’on parle des musulmans sans qu’aucun soit invité en plateau, assurons-nous au moins que l’invité en connaisse.

« Ah oui, je connais beaucoup de musulmans », me rassure Eric Zemmour. « Qui vivent leur religion dans la paix, y en a pas ? » « Tout le monde vit dans la paix, l'islam lui-même veut dire paix, mais l’islam veut dire aussi soumission. Donc on ne vit dans la paix que quand on se soumet à l’islam. » Quelle érudition ! Eric Zemmour n’est pas seulement théologien, il est aussi et plus spécialement islamologue. Je doute que ses intervieweurs parviennent à troubler un tel puits de science. D’ailleurs, leur principale réplique à ses arguments consiste en une moue lasse et dédaigneuse.
 
« Il y a simplement des gens qui sont des bons musulmans et des mauvais musulmans », rappelle Eric Zemmour. Le débat serait biaisé si l’on niait cette distinction fondamentale entre « bons » et « mauvais » musulmans. « Le musulman modéré, ça n’existe pas. Y a simplement des gens qui appliquent à la lettre et d’autres qui n’appliquent pas à la lettre, et [ces derniers] savent qu’ils ne sont pas des bons musulmans. » Anne-Sophie Lapix adhère immédiatement à cette classification entre « bons » et « mauvais » musulmans : « Donc les mauvais musulmans sont des bons musulmans pour nous. » Ça se complique. Qui est « nous » ? « C’est tout le problème français, assure le théologien. Ceux que vous appelez “bons musulmans”, l’islam les appelle mauvais musulmans. » En fin de compte, ça fait beaucoup de mauvais.

Patrick Cohen sort de sa torpeur : « C’est qui, l’islam ? Vous ne pouvez pas dire, vous, qui sont les bons musulmans et les mauvais musulmans ! » L’intervieweur ne remet pas en cause la nécessité de classer les musulmans entre « bons » et « mauvais », il dénie simplement à Eric Zemmour la légitimité à le faire : « C’est pas vous qui pouvez le dire ! » « Mais si, moi je peux le dire. »

« Le djihad fait partie de l’islam », déclare l’islamologue. Anne-Sophie Lapix espère le coincer mais sa connaissance de la religion musulmane est trop vague : « Il y a différents djihads… » « Non, y a pas de différence, y a le petit djihad et le grand djihad, le djihad spirituel et le djihad militaire, explique le spécialiste. Sauf que le djihad guerrier n’a jamais été supprimé. Les soldats du djihad sont considérés par tous les musulmans, qu’ils le disent ou qu’ils ne le disent pas, comme des bons musulmans. » Quoi qu’ils en disent, tous les musulmans sans exception soutiennent les auteurs des attentats. « C’est des guerriers ! C’est des soldats de l’islam ! Ça vous déplaît mais c’est comme ça. » Eric Zemmour l’a scientifiquement établi au terme d’une vie de recherche.

« C’est pas que ça nous déplaît. C’est… On ne vit pas dans le même… », bafouille Anne-Sophie Lapix, démunie. « Les djihadistes ne sont pas considérés par tous les musulmans comme des bons musulmans, c’est absolument faux !, s’indigne Patrick Cohen, dont la colère est à demi couverte par les tentatives de répliques de l’invité. Vous parlez à leur place ! Vous pouvez avoir votre point de vue mais vous ne pouvez pas parler à la place de l’ensemble des musulmans de France ! » C’est pourtant ce que France 5 l’a invité à faire ce soir.

L’islamologue poursuit sa démonstration particulièrement brillante, dont témoignent une citation de Voltaire et l’emploi de mots savants comme « orthopraxie ». « Quand vous avez une religion qui interdit l’interprétation du texte et que la moitié du Coran est un Coran guerrier… » « Il y a aussi une grand violence dans la Bible, des appels au meurtre… », proteste Anne-Sophie Lapix, vraiment nulle en théologie. Eric Zemmour, compatissant, se fait un devoir de la corriger. « C’est très bien que vous me posiez cette question. Ne confondez pas l’Ancien et le Nouveau Testament », commence-t-il avant de livrer une exigeante exégèse ainsi conclue : « Dans le Coran, les juifs et les chrétiens, c’est ceux qu’on doit égorger et c’est ceux que Mahomet égorge. Or Mahomet est l’homme parfait dans le Coran, pour l’islam c’est l’homme parfait qu’on doit imiter. Les djihadistes imitent Mahomet. »





Anne-Sophie Lapix a enfin compris la leçon : « Donc il faut tuer tous les Chrétiens et tous les Juifs. Si l’islam est notre ennemi juré, que fait-on ? On interdit l’islam ? » « C’est compliqué, je reconnais. Parce que ce n’est pas qu’une religion. Pour tous les Français, religion ça veut dire le catholicisme, c’est-à-dire la prière, le jeûne, le pèlerinage. » Ceux pour qui cela voudrait dire autre chose ne sont pas de vrais Français. « Sauf que l’islam ce n’est pas seulement ça. » « Et qu’est-ce qu’on fait ? », insiste la présentatrice. « Qu’est-ce qu’on fait ? », répète son invité. « Avec nos musulmans », précise la présentatrice. Ah oui, « nos » musulmans. Après tout, ils nous appartiennent, on a bien le droit d’en faire ce qu’on veut, « nous », les vrais Français. « Est-ce qu’on crée un système d’apartheid ? Vous dites qu’il faut discriminer. »

Patrick Cohen s’insurge à nouveau : « Vous parlez d’une guerre de civilisation menée par l’islam sur notre sol. Non ! Elle est menée par une poignée de djihadistes qui ont commis des attentats. » « Alors, vos solutions ? Apartheid ? Dictature ? », répète Anne-Sophie Lapix. « Vous ne connaissez pas l’islam, s’énerve encore Patrick Cohen. Vous ne savez pas… Je connais des musulmans en France… » « Moi aussi, j’en connais, mais ce n'est pas la question », le mouche Eric Zemmour.

Anne-Sophie Lapix s’impatiente : « Vous pouvez répondre à ma question ? Alors, qu’est-ce qu’on fait avec les musulmans ? » « Nous vivons depuis trente ans une invasion, une colonisation qui entraîne une conflagration. Dans les innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées, c’est également du djihad, c’est la lutte pour islamiser un territoire qui est une terre de mécréants. » Ces descriptions ne provoquent plus aucune contestation sur le plateau, la présentatrice se contentant de psalmodier sa question : « Qu’est-ce que vous faites avec les musulmans en France, est-ce que vous les mettez à part, vous les chassez ? » « Il faut leur donner le choix entre l’islam et la France. S’ils sont français, ils doivent se détacher de ce qu’est leur religion. Par exemple donner un prénom qui n’est pas un prénom français à ses enfants, c’est vouloir continuer l’identité islamique et c’est vouloir transformer la France en un pays de plus en plus musulman. » En un califat, ça va de soi.

« Est-ce que dans l’obsession identitaire, on ne trouve pas la même volonté de dérive vers l’extermination de l’autre ?, interroge la présentatrice. Quand on commence à discriminer, on passe aux ghettos, on peut passer à l’extermination, ça s’est fait. » « Ça n’a rien à voir. Je n’ai pas tué 180 personnes à Nice. » Effectivement, comparer un terroriste fanatique avec un respectable éditorialiste n’a aucun sens.

« La question identitaire va être dans la campagne, poursuit Anne-Sophie Lapix. Elle est déjà dans le programme des politiques. » Et de France 5. « Vous êtes déçu par le parti qui selon vous avait compris ce qui comptait, l’identité nationale. Vous reniez presque Marine Le Pen. “La France apaisée”, ça ne vous plaît pas. » « L’apeasement, c’est la politique de Chamberlain face à Hitler. Tous les pacifistes en France, c’est l’héritage d’un grand parti collabo qui existe depuis mille ans. » « Quand on veut la paix, on est lâche », résume la présentatrice.





Eric Zemmour n’a pas plus confiance en Nicolas Sarkozy : « Il réclame la suppression du regroupement familial, j’en suis ravi. Il sait bien que c’est ce qu’attend le peuple mais on n’a pas l’impression qu’il y croit vraiment. » Ah bon, le peuple attend la suppression du regroupement familial ? En plus d’être journaliste, éditorialiste, historien, théologien, islamologue, Eric Zemmour bénéficie d’une ligne directe avec le peuple.

Patrick Cohen reprend : « Nicolas Sarkozy propose de modifier la constitution pour interdire le burkini. » Eric Zemmour : « C’est un autre sujet, ce que l’on appelle aujourd’hui le fameux Etat de droit qui est aujourd’hui le cheval de Troie de l’islam pour imposer une société holiste collective à travers les fameux droits et libertés individuels. » La démocratie, ça commence à bien faire. D’ailleurs, « vous n’êtes pas loin de proposer une dictature », note Patrick Cohen. « Dictature au sens romain du terme. Dictature est un mot qui aujourd’hui n’est pas compris. » Rétablissons-en la noblesse. « Ce qui est compris, c’est que les juges gouvernent, la Cour européenne des droits de l’homme, le Conseil d’Etat, on l’a vu pour le burkini, le Conseil constitutionnel, ils imposent leurs normes à la volonté populaire. » Car le peuple veut l’interdiction du burkini. « Donc, ma dictature, c’est le retour à la démocratie, c’est la volonté du peuple qui est vraiment respectée. » La volonté du peuple d’Eric Zemmour.

Pierre Lescure émerge de sa léthargie. « Toutes les chroniques ne sont pas dans le recueil. Je pense à celle où vous appeliez au bombardement de Molenbeek. » Patrick Cohen renchérit : « Celle où vous blâmiez Taubira de ne pas avoir fait emprisonner un des tueurs du Bataclan, condamné huit fois, alors que c’était sous la droite… » « J’ai jamais dit ça. Vous vous trompez, ce n’est pas moi. » S’ensuit une interminable chamaillerie pour savoir si telle ou telle chronique, telle ou telle affirmation se trouve dans le livre. Dix minutes de chipotages après vingt minutes pendant lesquelles Eric Zemmour a pu débiter à loisir, sans véritable contradiction, ses délires théologico-racistes, imposant sa rhétorique à ses contradicteurs.

A peine le temps d'aller vomir, je retrouve l’acteur Bruno Solo, invité pour la suite de l’émission. Au cours de la discussion, il explique involontairement pourquoi France 5 a choisi de laisser libre antenne à Eric Zemmour, parti entretemps : « Dès qu’on est dans une pensée humaniste, on nous dit qu’on est les bien-pensants et c'est difficile de se défendre contre ça. Longtemps, j’ai pensé qu’il était plus facile d’être de gauche que de droite tellement ça me paraissait aberrant d’avoir des idées réactionnaires. Mais plus ça va, plus ça devient difficile. On ne peut plus parler de rien dès lors que l’on défend des idées un peu plus larges que des slogans ou des punchlines. Les punchlines, c’est quelque chose qui nous tire vers le bas. L’estime de soi, ça passe par une curiosité intellectuelle, l’idée d’élargir son champ de vision. C’est long, c’est douloureux, ça remet beaucoup de choses en question mais c’est notre devoir à tous, êtres humains. » Pas de doute, ce Bruno Solo appartient au « grand parti collabo ».

ganem
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 764
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eric Zemmour s'en prend à Rachida Dati : "Appeler sa fille Zohra, c'est scandaleux !"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:26 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum