Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par FAB42 le Mer 5 Avr - 18:00


(Exposée depuis vingt-cinq ans au musée Reina Sofía de Madrid, Guernica, œuvre majeure de Picasso, fait l’objet d’une exposition à partir d’avril 2017. JAVIER SORIANO / AFP)

La célèbre œuvre de Picasso a 80 ans. À cette occasion, le musée Reina Sofía de Madrid ouvre une exposition qui se propose d’explorer le cheminement psychologique de l’artiste.


Il y a quatre-vingts ans, Pablo Picasso peignait, sur commande du gouvernement républicain espagnol, son célèbre Guernica, une scène de la guerre civile espagnole devenue “l’image de l’horreur”, rapporte La Vanguardia.
Cela fait aussi un quart de siècle que “cette icône, symbole du refus des guerres et de la cruauté”, se trouve au musée Reina Sofía. Pour fêter ce double anniversaire, l’établissement madrilène inaugure une grande exposition autour des origines du chef-d’œuvre, intitulée “Compassion et terreur chez Picasso. Le chemin de Guernica”.
Cette exposition, résume le quotidien El País, “réunit jusqu’au 4 septembre près de 180 œuvres qui constituent un voyage dans la tête du peintre à la recherche des motivations” qui ont donné naissance à ce tableau majeur. Au terme de plusieurs années d’investigation, ajoute ABC, les organisateurs se proposent “d’analyser le cheminement, les circonstances historiques et personnelles qui ont mené Picasso à la création de cette grande icône du XXe siècle”.
Pour l’occasion, le musée madrilène a reçu de précieux prêts de la part de grandes institutions comme la Tate de Londres, le MoMA et le Metropolitan de New York, le Centre Pompidou et jusqu’à 20 tableaux du musée Picasso de Paris. Le commissaire de l’exposition, T.J.Clarke, s’est félicité “de la générosité de ces musées et des collections particulières”, rapporte El País.
Loin des clichés
La construction de l’exposition “cherche à s’éloigner des clichés attachés au tableau et préfère ne pas insister sur la relation entre l’œuvre et l’événement à son origine : le bombardement de la localité basque de Guernica par l’armée allemande, le 26 avril 1937”, en pleine guerre civile, estime encore El País. “Elle ne cède pas non plus aux lectures exclusivement biographiques de l’œuvre, si fréquentes lorsqu’il s’agit de Picasso”, ajoute-t-il. Au lieu de cela, son articulation “ressemble plutôt à un film classique dont la construction repose sur des sauts dans le temps” mettant en lumière l’évolution de l’artiste.
Le tout s’accompagne de différents documents d’époque, comme deux lettres de María Picasso, mère du peintre, envoyées depuis Barcelone au début de la guerre civile. Le musée retrace aussi le périple du tableau lui-même, depuis sa présentation à l’Exposition universelle de Paris de 1937 jusqu’à son arrivée au Reina Sofía en 1992 : un voyage pendant lequel la fresque est devenue “une icône nomade anti belliciste avec comme mission de faire prendre conscience au monde des horreurs de la guerre civile espagnole et de toutes les guerres”, résume El País.
avatar
FAB42
Chef
Chef

Messages : 1418
Date d'inscription : 17/08/2013
Localisation : SAINT-ETIENNE

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par El seductor le Jeu 6 Avr - 17:30

Faux ! Guernica n'a pas été "commandée par le gouvernement républicain espagnol" comme le raconte la légende et n'a rien à voir avec le bombardement de la ville basque ! C'est effectivement les "républicains" espagnols qui se sont attribués la paternité de ce tableau après la guerre et qu'ils, Picasso étant communiste, n'ont eu aucune difficulté à faire passer l'information.
D'ailleurs sur ce qui s'est passé à Guernica, il y a beaucoup à dire...
avatar
El seductor
Maître
Maître

Messages : 2232
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par El seductor le Lun 1 Mai - 10:20

Il y a eu effectivement un bombardement de la petite ville de Guernica ce 26 avril 1937. La ville était occupée par les forces "républicaines", 8 bataillons basques, 2 bataillons de mineurs asturiens et 2 bataillons de miliciens de Santander, qui, après l'abandon de Durango, décident à leur tour d'abandonner Guernica sans combattre. Mais l'aviation allemande l'ignore et bombarde la ville. Il n'y a rien alors de comparable avec les bombardements massifs par les anglo-saxons tels qu'on les connaîtra plus tard sur la France et sur l'Allemagne, où la méthode du "tapis de bombes" a fait ses preuves... Mais les quelques avions allemands et italiens mettent le feu aux maisons et l'incendie commence à faire rage. Impossible de l'arrêter, car les pompiers de Bilbao, la ville la plus proche, ne bougent pas ! Il faut dire également que devant l'avancée des forces "nationalistes", la stratégie des républicains est d'incendier et de démolir villes et villages en se repliant, pour ralentir la progression de leurs ennemis, plusieurs historiens espagnols en ont parlé. La Nouvelle Revue d'Histoire a repris leurs publications.
avatar
El seductor
Maître
Maître

Messages : 2232
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par STUNENEB le Sam 20 Mai - 12:35

El seductor a écrit:Faux ! Guernica n'a pas été "commandée par le gouvernement républicain espagnol" comme le raconte la légende et n'a rien à voir avec le bombardement de la ville basque ! C'est effectivement les "républicains" espagnols qui se sont attribués la paternité de ce tableau après la guerre et qu'ils, Picasso étant communiste, n'ont eu aucune difficulté à faire passer l'information.D'ailleurs sur ce qui s'est passé à Guernica, il y a beaucoup à dire...




Propaganda, propaganda.



Guernica est une des œuvres les plus célèbres du peintre espagnol Pablo Picasso, et un des tableaux les plus connus au monde2,3,4,5.

Picasso réalisa cette huile sur toile de style cubiste entre le 1er mai et le 4 juin 1937, à Paris, en réponse à une commande du gouvernement républicain de Francisco Largo Caballero pour le pavillon espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937.

Cette toile monumentale est une dénonciation engagée du bombardement de la ville de Guernica, qui venait de se produire le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, ordonné par les nationalistes espagnols et exécuté par des troupes allemandes nazies et fascistes italiennes. Le tableau de Picasso, qui fut exposé dans de nombreux pays entre 1937 et 1939, a joué un rôle important dans l'intense propagande suscitée par ce bombardement et par la guerre d'Espagne ; il a acquis ainsi rapidement une grande renommée et une portée politique internationale, devenant un symbole de la dénonciation de la violence franquiste et fasciste, puis de l'horreur de la guerre en général.

Conservée pendant toute la dictature franquiste aux États-Unis, à la demande de Picasso, cette œuvre a été transférée en 1981 en Espagne, où elle est conservée depuis 1992 au Musée Reina Sofía à Madrid.



source : Wikipédia.
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par STUNENEB le Sam 20 Mai - 12:45

El seductor a écrit:Il y a eu effectivement un bombardement de la petite ville de Guernica ce 26 avril 1937. La ville était occupée par les forces "républicaines", 8 bataillons basques, 2 bataillons de mineurs asturiens et 2 bataillons de miliciens de Santander, qui, après l'abandon de Durango, décident à leur tour d'abandonner Guernica sans combattre. Mais l'aviation allemande l'ignore et bombarde la ville. Il n'y a rien alors de comparable avec les bombardements massifs par les anglo-saxons tels qu'on les connaîtra plus tard sur la France et sur l'Allemagne, où la méthode du "tapis de bombes" a fait ses preuves... Mais les quelques avions allemands et italiens mettent le feu aux maisons et l'incendie commence à faire rage. Impossible de l'arrêter, car les pompiers de Bilbao, la ville la plus proche, ne bougent pas ! Il faut dire également que devant l'avancée des forces "nationalistes", la stratégie des républicains est d'incendier et de démolir villes et villages en se repliant, pour ralentir la progression de leurs ennemis, plusieurs historiens espagnols en ont parlé. La Nouvelle Revue d'Histoire a repris leurs publications.



PROPAGANDA , PROPAGANDA , """La Nouvelle Revue d'histoire""" ses principaux contributeurs de « la NRH » sont des sympathisants de la « Nouvelle Droite » (souvent anciens membres du GRECE), courant issu du nationalisme européen, tels que Philippe Conrad.

Et tu veux nous faire avaler que c'est ça l'histoire ? A d'autre mais pas à moi.




LA VERITE SUR GUERNICA, ELLE EST ICI.





26 avril 1937


Guernica ou le massacre des innocents


Le lundi 26 avril 1937, pendant un jour de marché, la petite ville basque de Guernica est bombardée par des avions allemands et italiens.

C'est la première fois dans l'Histoire moderne qu'une population urbaine est sciemment massacrée. Ce massacre a été voulu par Hitler, allié du général Franco dans la guerre civile espagnole, pour terroriser la population civile.





Terrain d'essais militaires

Dès le début de la guerre civile, Hitler a utilisé l'Espagne comme un banc d'essai pour des armes nouvelles et un terrain d'entraînement pour ses aviateurs. En octobre 1936 a été créée une unité aérienne spéciale, la Légion Condor, sous le commandement du général Hugo Speerle.

Forte de 6500 hommes, la Légion Condor comprend quatre escadrilles de 12 avions de chasse et de bombardement, trois escadrilles de six avions de reconnaissance, une escadrille de six hydravions et un groupe de 48 blindés.

Lorsque les franquistes dirigent leurs attaques sur le pays basque et les Asturies, au nord-ouest de l'Espagne, elle va s'acquérir une sinistre notoriété en bombardant Guernica, une ville de 7 000 âmes, connue pour son chêne sacré au pied duquel se réunissaient depuis le Moyen Âge les représentants du peuple basque.

La veille du drame, elle est traversée par les combattants républicains basques, les gudaris. Ils fuient l'avance des franquistes et tentent de gagner Bilbao, au nord, en vue d'y organiser une nouvelle ligne de défense. Le baron von Richthofen propose à ses alliés espagnols de couper la route aux fuyards en détruisant le pont de Rentería, au nord de Guernica. Il n'est pas officiellement question d'attaquer la ville proprement dite.


Une tragique première



Dans les faits, les 33 bombardiers de la Légion Condor emportent dans leurs soutes non seulement des explosifs brisants et des bombes antipersonnelles utiles pour cette mission mais aussi 2 500 bombes incendiaires.

Ces ogives bourrées d'aluminium et d'oxyde de fer sont capables d'élever la température environnante à 2700°C. Rien à voir avec la simple destruction d'un pont !

Accompagnés de plusieurs chasseurs et d'avions italiens, les bombardiers attaquent la ville en plusieurs vagues, au moment où se tient le marché, de 16h30 à 18h. Les deux tiers des maisons, la plupart en bois, sont détruites et incendiées.

À la faveur du bombardement, les nazis mettent au point une stratégie de terreur qu'ils auront l'occasion de réemployer pendant la Seconde Guerre mondiale, avec par exemple le sinistre sifflement des Stukas en piqué.

L'attaque fait selon les estimations les plus plausibles 800 à 1 000 morts (*). Il est possible que le général Franco n'en ait pas été informé au préalable... ce qui ne veut pas dire que, dans le cas contraire, il s'y serait opposé.

Trois jours plus tard, le 29 avril, les franquistes font leur entrée dans la ville dévastée. Le général Emilio Mola, qui n'a rien d'un tendre, est lui-même choqué par le spectacle de désolation. À l'étranger, les révélations sur le bombardement entraînent beaucoup de démocrates à retirer leur soutien au général Franco et au camp nationaliste...


source : Herodote.net
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par assembleur le Sam 20 Mai - 13:15

plusieurs artistes ont été inspiré par les horreur de guerre,un très celèbre dessin,est celui de VanGogh

les journalistes sont très interressé par cette image,parce que elle ne considère pas les détails compliqées des guerres(raisons de conflit,historique,technique,force et armes...),mais represente-tout simplement-un individu qui refuse ce que les autres ont fait(destruction,terrorisme...)et exprime qu'il les considèrent comme erronnée,quelque soit les paroles...
mais sont plus connu travail,est une simple collection des roses

assembleur
Disciple
Disciple

Messages : 24
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 37

http://idrice.0fees.us/annuaireBerbere.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par STUNENEB le Sam 20 Mai - 18:02

STUNENEB a écrit:
El seductor a écrit:Faux ! Guernica n'a pas été "commandée par le gouvernement républicain espagnol" comme le raconte la légende et n'a rien à voir avec le bombardement de la ville basque ! C'est effectivement les "républicains" espagnols qui se sont attribués la paternité de ce tableau après la guerre et qu'ils, Picasso étant communiste, n'ont eu aucune difficulté à faire passer l'information.D'ailleurs sur ce qui s'est passé à Guernica, il y a beaucoup à dire...




Propaganda, propaganda.



Guernica est une des œuvres les plus célèbres du peintre espagnol Pablo Picasso, et un des tableaux les plus connus au monde2,3,4,5.

Picasso réalisa cette huile sur toile de style cubiste entre le 1er mai et le 4 juin 1937, à Paris, en réponse à une commande du gouvernement républicain de Francisco Largo Caballero pour le pavillon espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937.

Cette toile monumentale est une dénonciation engagée du bombardement de la ville de Guernica, qui venait de se produire le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, ordonné par les nationalistes espagnols et exécuté par des troupes allemandes nazies et fascistes italiennes. Le tableau de Picasso, qui fut exposé dans de nombreux pays entre 1937 et 1939, a joué un rôle important dans l'intense propagande suscitée par ce bombardement et par la guerre d'Espagne ; il a acquis ainsi rapidement une grande renommée et une portée politique internationale, devenant un symbole de la dénonciation de la violence franquiste et fasciste, puis de l'horreur de la guerre en général.

Conservée pendant toute la dictature franquiste aux États-Unis, à la demande de Picasso, cette œuvre a été transférée en 1981 en Espagne, où elle est conservée depuis 1992 au Musée Reina Sofía à Madrid.



source  :   Wikipédia.





Alors tu dis plus rien, je sais tout ?
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par STUNENEB le Ven 26 Mai - 19:15

Alors le roidec, ça te la boucle, hein ????
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par assembleur le Sam 27 Mai - 9:38

la culture allemande a été saturé en theorie de force et puissance,depuis les viking,bismark et nitche...et n'ont pas attendu Hitler pour entrer en confrentation avec le monde entier.on peut meme trouver le meme problème avec Mark Zuckerberg(était etudiant allemand en USA,avant de trouver les lumière avec son facebook,le site qui absorbe pratiquement le web avec des applications gratuite/simple de utilisation dans tout les domaines(jeux,FTP,chatroom...)).
depuis 1945 jusqu'à 1989,l'allemangne était pratiquement sous occupation capitaliste(france,bretagne,USA...)et communiste(URSS).ces gents ont eu de la souffrance pour faire face à la lourde artillerie allemande,qui depasse avec un nombre limité de soldats bien armée et assez agressifs,beaucoup de soldats differents.
ils ont decider de créer des avertissements,qui reste dans la memoire des allemands pour ne pas re-créer la guerre mondiale,et encore les étrangers qui essayent de decouvrir leur civilisation.
parmis les terme de accord de fin de 2eme guerre,interdir l'union avec l'autriche,payer des amandes...mais encore accepter des expert etranger dans tout les domaines pour surveiller ce qui se passe,meme après n'importe quelle type de independance.
en particulier,la langue allemande a été modifier à un tel point que les étudiant de litterature trouve des diffculté pour lire les texte écrit avant 1950,pour les grandes modifications qui ont été apporté,et renforcée par le gouvernement de l'union(depuis 1991),en essayant de créer une seul language de communication entre est et ouest.
pendant toues ces modifications,on insiste bien que c'est un language compliqué,pas interressant et pose des problèmes.
parmis les astuces les plus evident,que lorsque un élève commence à étudier les lettre et chiffres,il decouvre que c'est un langage quantique(à compter les lettres et non pas lire librement).le 8 est "acht",si on continue à apprendre on trouve un "achtung"(avertissement,danger) pour arreter les etudes(ne pas atteindre l'infini ∞)pour ne pas trouver beaucoup de idée destructive,souvenir et douleurs de guerre,racisme très evident...

assembleur
Disciple
Disciple

Messages : 24
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 37

http://idrice.0fees.us/annuaireBerbere.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par El seductor le Mer 31 Mai - 10:25

STUNENEB a écrit:
STUNENEB a écrit:
El seductor a écrit:Faux ! Guernica n'a pas été "commandée par le gouvernement républicain espagnol" comme le raconte la légende et n'a rien à voir avec le bombardement de la ville basque ! C'est effectivement les "républicains" espagnols qui se sont attribués la paternité de ce tableau après la guerre et qu'ils, Picasso étant communiste, n'ont eu aucune difficulté à faire passer l'information.D'ailleurs sur ce qui s'est passé à Guernica, il y a beaucoup à dire...




Propaganda, propaganda.



Guernica est une des œuvres les plus célèbres du peintre espagnol Pablo Picasso, et un des tableaux les plus connus au monde2,3,4,5.

Picasso réalisa cette huile sur toile de style cubiste entre le 1er mai et le 4 juin 1937, à Paris, en réponse à une commande du gouvernement républicain de Francisco Largo Caballero pour le pavillon espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937.

Cette toile monumentale est une dénonciation engagée du bombardement de la ville de Guernica, qui venait de se produire le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, ordonné par les nationalistes espagnols et exécuté par des troupes allemandes nazies et fascistes italiennes. Le tableau de Picasso, qui fut exposé dans de nombreux pays entre 1937 et 1939, a joué un rôle important dans l'intense propagande suscitée par ce bombardement et par la guerre d'Espagne ; il a acquis ainsi rapidement une grande renommée et une portée politique internationale, devenant un symbole de la dénonciation de la violence franquiste et fasciste, puis de l'horreur de la guerre en général.

Conservée pendant toute la dictature franquiste aux États-Unis, à la demande de Picasso, cette œuvre a été transférée en 1981 en Espagne, où elle est conservée depuis 1992 au Musée Reina Sofía à Madrid.



source  :   Wikipédia.





Alors tu dis plus rien, je sais tout   ?


Ah si c'est Wikipédia qui le dit... Alors ! Tu sais comment çà fonctionne Wikipédia ? Comme une véritable auberge espagnole où tout le monde, historien ou pas, amène son avis... Rien de crédible !
avatar
El seductor
Maître
Maître

Messages : 2232
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par FAB42 le Mer 31 Mai - 10:33

El seductor a écrit:
STUNENEB a écrit:
STUNENEB a écrit:
El seductor a écrit:Faux ! Guernica n'a pas été "commandée par le gouvernement républicain espagnol" comme le raconte la légende et n'a rien à voir avec le bombardement de la ville basque ! C'est effectivement les "républicains" espagnols qui se sont attribués la paternité de ce tableau après la guerre et qu'ils, Picasso étant communiste, n'ont eu aucune difficulté à faire passer l'information.D'ailleurs sur ce qui s'est passé à Guernica, il y a beaucoup à dire...




Propaganda, propaganda.



Guernica est une des œuvres les plus célèbres du peintre espagnol Pablo Picasso, et un des tableaux les plus connus au monde2,3,4,5.

Picasso réalisa cette huile sur toile de style cubiste entre le 1er mai et le 4 juin 1937, à Paris, en réponse à une commande du gouvernement républicain de Francisco Largo Caballero pour le pavillon espagnol de l'Exposition universelle de Paris de 1937.

Cette toile monumentale est une dénonciation engagée du bombardement de la ville de Guernica, qui venait de se produire le 26 avril 1937, lors de la guerre d'Espagne, ordonné par les nationalistes espagnols et exécuté par des troupes allemandes nazies et fascistes italiennes. Le tableau de Picasso, qui fut exposé dans de nombreux pays entre 1937 et 1939, a joué un rôle important dans l'intense propagande suscitée par ce bombardement et par la guerre d'Espagne ; il a acquis ainsi rapidement une grande renommée et une portée politique internationale, devenant un symbole de la dénonciation de la violence franquiste et fasciste, puis de l'horreur de la guerre en général.

Conservée pendant toute la dictature franquiste aux États-Unis, à la demande de Picasso, cette œuvre a été transférée en 1981 en Espagne, où elle est conservée depuis 1992 au Musée Reina Sofía à Madrid.



source  :   Wikipédia.





Alors tu dis plus rien, je sais tout   ?


Ah si c'est Wikipédia qui le dit... Alors ! Tu sais comment çà fonctionne Wikipédia ? Comme une véritable auberge espagnole où tout le monde, historien ou pas, amène son avis... Rien de crédible !
A moitié vrai et à moitié faux, ça dépend, certains historiens font des fiches sur Wikipédia, quand on connaît le milieu, on voit vite la différence...
avatar
FAB42
Chef
Chef

Messages : 1418
Date d'inscription : 17/08/2013
Localisation : SAINT-ETIENNE

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts. Voyage aux origines de “Guernica”

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum