Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Grâce au Brexit -Manifeste conservateur: nouveaux droits au congé de travail -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grâce au Brexit -Manifeste conservateur: nouveaux droits au congé de travail -

Message par Invité le Dim 21 Mai - 16:36

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.telegraph.co.uk/news/2017/05/14/workers-get-year-leave-care-elderly-relatives-tory-government/&prev=searchhttps://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.telegraph.co.uk/news/2017/05/14/workers-get-year-leave-care-elderly-relatives-tory-government/&prev=search
Virage social à gauche grâce au Brexit ,vous en dites quoi ...je vais mettre ça dans les dents des LR d'un autre forum  lool



Manifeste conservateur: nouveaux droits au congé de travail - les 11 promesses de Tories ont révélé

 Theresa May annonce des améliorations aux droits des travailleurs  00:58

15 mai 2017 • 16h33
 Les vendeurs auront le droit de prendre un congé annuel de leur travail pour s'occuper de parents âgés sous un gouvernement conservateur, annonce Theresa May lundi.
Le premier ministre dévoilera des plans pour la «plus grande expansion des droits des travailleurs» par tout gouvernement conservateur dans l'histoire alors qu'elle cherche à faire des incursions dans le cœur du travail


Parmi ceux-ci, il y aura un droit légitime de prendre un congé pour s'occuper de leurs proches à temps plein au milieu d'une inquiétude croissante quant à l'ampleur de la crise des soins sociaux.
 Plus de six millions de personnes agissent en tant que soignants non rémunérés, dont un tiers dépense plus de 50 heures par semaine pour s'occuper de leurs proches.



30:50
 Le nouveau droit statutaire, tout comme le congé de maternité, signifie que leurs emplois sont garantis alors qu'ils prennent soin de leurs proches - même s'ils ne seront pas payés.
Mme May présentera 11 promesses pour le manifeste conservateur afin d'améliorer les droits des travailleurs alors qu'elle cherche à obtenir le soutien des électeurs ouvriers désenchantés qui se sentent aliénés par Jeremy Corbyn.
Elle s'engagera à introduire de nouveaux droits pour les travailleurs indépendants et les employés temporaires dans les nouveaux droits de l'économie, ce qui pourrait inclure le congé de maternité et de paternité payé.
Dans une autre annonce, le Premier ministre dira qu'elle veut introduire un droit statutaire à deux semaines de congé payé de décès d'enfants.


Le Premier ministre dira: «J'ai dit que j'utiliserais Brexit pour étendre les protections et les droits dont jouissent les travailleurs et notre manifeste livrera exactement cela.  Nos plans, soutenus par un leadership solide et stable, seront la plus grande expansion des droits des travailleurs par tout gouvernement conservateur dans l'histoire.
 «En travaillant avec les entreprises, en réduisant les taxes et en touchant le déficit, nous avons apporté des améliorations constantes aux perspectives économiques des travailleurs.  Il est maintenant temps de bloquer cette croissance économique et de s'assurer que les produits se propagent à tous ceux de notre pays.
"Il n'y a qu'un seul chef à cette élection qui mettra d'abord les droits et les opportunités pour les familles professionnelles ordinaires.  Le choix du mois prochain est clair: la stabilité économique et une meilleure affaire pour les travailleurs sous mon équipe conservatrice, ou le chaos sous Jeremy Corbyn, dont les politiques absurdes détruit l'économie et détruisent les emplois ».
Le nouveau droit au congé de soins est susceptible d'être inspiré d'une politique similaire en Irlande, où les travailleurs peuvent prendre entre trois mois et deux ans pour aider les proches.
La politique donne aux travailleurs le droit de s'occuper de parents ou d'amis qui sont considérés par les fonctionnaires comme si handicapés qu'ils ont besoin de soins à temps plein.
Un porte-parole conservateur a déclaré: "Nous allons consulter les détails exacts pour s'assurer que les soignants, les entreprises et les employés peuvent avoir leur mot à dire sur la bonne longueur et la nature du congé.
"Les employés devraient démontrer qu'ils ont la responsabilité d'accéder au congé, comme ils le font dans d'autres pays".
C'est à mesure que le vieillissement de la population britannique a créé une pression sans précédent sur le système de soins au moment où les conseils ont réduit les services.
Le Premier ministre a promis qu'elle ne s'empêchera pas de s'attaquer aux soins sociaux et a refusé d'exclure l'introduction d'impôts mortels pour assurer un financement suffisant.
Les autres promesses comprennent une garantie que les travailleurs ne perdront aucune des protections dont ils bénéficient en vertu de la législation de l'UE après Brexit.


M rs Peut s'engager à augmenter les salaires en fonction des gains, en donnant aux travailleurs une plus grande représentation dans les conseils d'entreprises et en veillant à ce que les employés reçoivent le même niveau d'information sur l'avenir de leur société en tant qu'actionnaires.
Elle annoncera également des plans de «retour de fonds» pour donner une formation supplémentaire aux mères qui retournent au travail après le congé de maternité et à ceux qui ont pris un congé pour s'occuper de leurs proches.
Le personnel aura également le droit de prendre son congé pour s'entraîner dans le cadre des plans du conservateur, alors que les pensions des travailleurs bénéficieront également de nouvelles protections du «comportement irresponsable» par les chefs d'entreprise.  La loi sur les égalités sera également étendue pour protéger les droits de ceux qui souffrent de troubles mentaux tels que la dépression et l'anxiété.
La nouvelle protection pour les travailleurs dans l'économie dite «gig", comme les conducteurs pour Uber et les entreprises de livraison Internet, suit un examen mis en place par le Premier ministre dirigé par Matthew Taylor, ancien conseiller de Tony Blair.
D'autres mesures dans les plans comprennent la représentation des travailleurs dans les conseils d'entreprises, bien que les plans n'atteignent pas les suggestions précédentes selon lesquelles les employeurs pourraient être obligés de nommer des employés dans les conseils d'administration.
Les plans veilleront à ce que les sociétés cotées créent des groupes consultatifs de parties prenantes, désignent un administrateur non exécutif existant en tant que représentant du personnel ou désignent directement un représentant du travailleur au conseil d'administration.
Le salaire national des travailleurs âgés de 25 ans et plus, actuellement £ 7,50, augmentera en fonction du salaire moyen jusqu'en 2022.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grâce au Brexit -Manifeste conservateur: nouveaux droits au congé de travail -

Message par Invité le Dim 21 Mai - 18:36

Et pendant ce temps en France bienvenue à la réalité ....après le rêve
Idea  en France on n'a plus de finances mais toujours de superbes idées pour notre bien évidemment

surtout pas une voix à" Narine" aux législatives a dit ce brave Mélenchon . lol!



Et Bruno Le Maire créa le job à 5 euros…

Lorsqu'on parle de modèle social français au candidat LR, il "rigole". Et propose de créer des emplois low cost qu'il appelle "emplois-rebonds".

Par Beatrice Parrino
Modifié le 22/09/2016 à 17:19 - Publié le 22/09/2016 à 06:19 | Le Point.fr


Bruno Le Maire veut créer une nouvelle gamme d'emplois pour faire reculer le chômage. ©️ PASCAL GUYOT



Le petit nom est plein d'espoirs : les « emplois-rebonds ». Derrière cette appellation se cache un des outils dégainés par Bruno Le Maire, candidat à la primaire des Républicains, dans son contrat présidentiel de 1 012 pages, pour en finir avec le social. Oui, oui, en finir avec le social. « Je le condamne. Je promeus la solidarité », a dit mercredi le germanophile devant l'Association des journalistes de l'information sociale. « Quand on me parle de modèle social à la française, je rigole », a ajouté carrément Bruno Le Maire. Donc les emplois-rebonds, qui ne devraient pas faire rigoler les syndicats de salariés.
Le Républicain défend en quelque sorte l'instauration de mini-jobs à la française, avec un tarif net de 5 euros et 7 euros pour l'employeur, avec un maximum de 20 heures de travail hebdomadaires, soit alors une rémunération de 433 euros net… À titre de comparaison, le smic est de 1 143,72 euros net pour 35 heures hebdomadaires.

Pari

Bruno Le Maire, jamais avare d'exemples recueillis, dit-il, au gré de ses déplacements, nous dresse le portrait d'un possible bénéficiaire : « Pensez-vous qu'une personne avec un problème d'alcool, mal habillée, qui arrive à 9 h 45 au lieu de 8 heures à son entretien d'embauche peut décrocher un contrat rémunéré même au smic ? Non, évidemment. Moi, je propose cela pour lui remettre le pied à l'étrier. » En fait, le dispositif, porté par le secteur privé, viserait particulièrement les personnes au RSA socle, puis celles relevant du régime d'allocation de solidarité unique (ASU), autre proposition de Le Maire, qui vise à fusionner le RSA, la prime d'activité, les allocations logement, l'allocation de solidarité spécifique et les droits ouverts par les villes ou les départements. Au final, l'ASU et les revenus tirés d'un emploi-rebond seraient cumulables.
Les TPE et PME de moins de 100 salariés pourront compter dans leurs rangs jusqu'à 10 % d'emplois-rebonds, et 4 % pour les autres sociétés. Une entreprise ne pourra pas recruter une même personne en contrat-rebond plus d'un an. « Je fais le pari que les entreprises n'abuseront pas du système », veut se convaincre Bruno Le Maire, qui, aujourd'hui, est le seul candidat à la primaire des Républicains à défendre des mini-jobs.

Économies

Cette mesure d'emplois-rebonds qui entrerait en œuvre à l'été 2017, et sonnerait en parallèle la fin des contrats aidés, dont on raffolait ces dernières décennies à droite et à gauche pour circonscrire le chômage, essentiellement portés par le secteur public. Les contrats d'insertion ne concerneraient plus que les travailleurs handicapés éloignés de l'emploi. L'équipe de Bruno Le Maire pense ainsi économiser près de 2,7 milliards d'euros par an. Quant à la mise en place des contrats-rebonds, elle n'aurait pas de coût direct sur les finances publiques.
Selon les prévisions de Bruno Le Maire, 250 000 personnes pourraient bénéficier de ces mini-jobs sous un an. Aujourd'hui, ce sont 350 000 Français (hors personnes handicapées) qui bénéficient de contrats aidés et de contrats d'insertion. Un différentiel de 100 000 personnes, tout de même... « L'idée, c'est de rendre les Français plus fiers de travailler que de toucher des allocations, et pas que de créer de l'emploi. »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum