Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

La Moldova - la Russie. Le scénario de l'Ukraine se répète-il ?

Aller en bas

La Moldova - la Russie. Le scénario de l'Ukraine se répète-il ?

Message par Martinez12 le Mar 5 Sep - 13:56



Malgré le fait que toute la communauté mondiale consolide les efforts pour l'opposer à la politique d'agression de la Fédération de Russie et tente de s'unir pour le maintien du paix, le président moldave Igor Dodon présente le soutien actif pour Kremlin et l'état d'esprit séparatiste en Moldova. La réaction du président Dodon à la situation avec le Vice-premier ministre de la Fédération de Russie Dmitry Rogozine témoigne de sa position.

Il s'agit du scandale faisant sensation quand les pouvoirs roumains n'ont pas donné la permission à Dmitry Rogozine pour voyager en Transnistrie à l'occasion de la célébration des pacificateurs russes. D'abord M. Rogozine voulait arriver en Transnistrie en avion militaire, Chisinau a prévenu que l'avion militaire ne ferait pas d'atterissage à l'aéroport de Chisinau. En réponse, il y avait la déclaration que la visite aurait lieu en tout cas. Quand M. Rogozine a pris une avion civile, la Roumanie n'a pas donné la permission pour le passage d'espace aérien sous le prétexte «la personne sous les sanctions» au bord (les avions russes volent à Chisinau au survol de l'Ukraine via la Hongrie et la Roumanie). En cette raison Dmitry Rogozine a donné le commentaire aux Roumains à Тwitter « Attendez la réponse, les canailles! ».

D'après l'information reçue dans les cercles diplomatiques roumains, Bucarest l'a fait sur la demande du premier-ministre de la Moldova, le gouvernement de laquelle estime la présence des pacificateurs russes «comme le soutien du régime séparatiste à Tiraspol». Le gouvernement de la Moldova a publié la déclaration à l'occasion du 25-ème anniversaire de l'opération du paix en Transnistrie, où les pacificateurs russes sont accusés de l'opinion préconçue et les sympathies envers la république méconnue.

À son tour, la première personne de la République de Moldova Igor Dodon, en se prononçant contre le parlement du pays et en présentant l'orientation pro-russe, a condamné rudement l'interdiction de la visite de Dmitry Rogozine à Chisinau. De plus, il a fixé le rendez-vous avec lui le 4 août sur l'inauguration du président Hassan Rohani à Téhéran.

Une telle action est estimée extrêmement risqué, puisqu'après toutes les declarations de M. Rogozine, les citoyens perçoivent M. Dodon non seulement comme un politique « prorusse », mais aussi comme un politique « antimoldave » tout à fait argumenté, ce qui menace par les conséquences négatives le président actuel au seuil des élections législatives en 2018.

Il faut marquer que la situation avec M. Rogozine n'est pas le cas unique quand M. Dodon manifeste sa position prorusse. En fin du printemps le président de la Moldova s'est exprimé brutalement au sujet de la situation autour des diplomates russes. Ainsi, le 29 mai de cette année cinq diplomates de la Fédération de Russie en Moldova étaient annoncés les persona non grata, ils ont eu 72 heures pour quitter le pays. Le Premier Ministre moldave Pavel Filip a déclaré que cette décision était acceptée d'après l'information des services secrets sur les actions d'espion des personnes expédiées. En réponse le président de la Moldova a déclaré que le gouvernement a entrepris le geste révoltant par rapport à la Fédération de Russie, il a exprimé « l'indignation profonde par ce geste hostile du côté des représentants de la diplomatie moldave » et l'a condamné catégoriquement.

« Je comprends que les eurounionistes irrités du succès de président atteint dans les derniers mois, ont décidé de recourir aux provocations directes, qui portent le risque de l'aggravation considérable des relations moldaves-russes.

Je comprends bien que cela est fait, probablement, selon les instructions de l'Ouest, même d'outre-Atlantique, du côté de ceux qui sont inquiétés par le fait qu'on a enfin atteint le dialogue constructif et effectif entre le président de la Moldova et le Kremlin » - Igor Dodon a écrit à sa page du réseau social.

Cette situation rappelle les événements récents en Ukraine du présidence de Victor Janukovich. Sont-ils les actions et les déclarations de M. Dodon les présages du scénario joué par la Russie en Ukraine depuis 2014 ?

Martinez12
Touriste
Touriste

Messages : 3
Date d'inscription : 24/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Moldova - la Russie. Le scénario de l'Ukraine se répète-il ?

Message par aPOTRE le Mar 5 Sep - 22:18

Martinez12 a écrit:

Malgré le fait que toute la communauté mondiale consolide les efforts pour l'opposer à la politique d'agression de la Fédération de Russie et tente de s'unir pour le maintien du paix, le président moldave Igor Dodon présente le soutien actif pour Kremlin et l'état d'esprit séparatiste en Moldova. La réaction du président Dodon à la situation avec le Vice-premier ministre de la Fédération de Russie Dmitry Rogozine témoigne de sa position.

Il s'agit du scandale faisant sensation quand les pouvoirs roumains n'ont pas donné la permission à Dmitry Rogozine pour voyager en Transnistrie à l'occasion de la célébration des pacificateurs russes. D'abord M. Rogozine voulait arriver en Transnistrie en avion militaire, Chisinau a prévenu que l'avion militaire ne ferait pas d'atterissage à l'aéroport de Chisinau. En réponse, il y avait la déclaration que la visite aurait lieu en tout cas. Quand M. Rogozine a pris une avion civile, la Roumanie n'a pas donné la permission pour le passage d'espace aérien sous le prétexte «la personne sous les sanctions» au bord (les avions russes volent à Chisinau au survol de l'Ukraine via la Hongrie et la Roumanie). En cette raison Dmitry Rogozine a donné le commentaire aux Roumains à Тwitter « Attendez la réponse, les canailles! ».

D'après l'information reçue dans les cercles diplomatiques roumains, Bucarest l'a fait sur la demande du premier-ministre de la Moldova, le gouvernement de laquelle estime la présence des pacificateurs russes «comme le soutien du régime séparatiste à Tiraspol». Le gouvernement de la Moldova a publié la déclaration à l'occasion du 25-ème anniversaire de l'opération du paix en Transnistrie, où les pacificateurs russes sont accusés de l'opinion préconçue et les sympathies envers la république méconnue.

À son tour, la première personne de la République de Moldova Igor Dodon, en se prononçant contre le parlement du pays et en présentant l'orientation pro-russe, a condamné rudement l'interdiction de la visite de Dmitry Rogozine à Chisinau. De plus, il a fixé le rendez-vous avec lui le 4 août sur l'inauguration du président Hassan Rohani à Téhéran.

Une telle action est estimée extrêmement risqué, puisqu'après toutes les declarations de M. Rogozine, les citoyens perçoivent M. Dodon non seulement comme un politique « prorusse », mais aussi comme un politique « antimoldave » tout à fait argumenté, ce qui menace par les conséquences négatives le président actuel au seuil des élections législatives en 2018.

Il faut marquer que la situation avec M. Rogozine n'est pas le cas unique quand M. Dodon manifeste sa position prorusse. En fin du printemps le président de la Moldova s'est exprimé brutalement au sujet de la situation autour des diplomates russes. Ainsi, le 29 mai de cette année cinq diplomates de la Fédération de Russie en Moldova étaient annoncés les persona non grata, ils ont eu 72 heures pour quitter le pays. Le Premier Ministre moldave Pavel Filip a déclaré que cette décision était acceptée d'après l'information des services secrets sur les actions d'espion des personnes expédiées. En réponse le président de la Moldova a déclaré que le gouvernement a entrepris le geste révoltant par rapport à la Fédération de Russie, il a exprimé « l'indignation profonde par ce geste hostile du côté des représentants de la diplomatie moldave » et l'a condamné catégoriquement.

« Je comprends que les eurounionistes irrités du succès de président atteint dans les derniers mois, ont décidé de recourir aux provocations directes, qui portent le risque de l'aggravation considérable des relations moldaves-russes.

Je comprends bien que cela est fait, probablement, selon les instructions de l'Ouest, même d'outre-Atlantique, du côté de ceux qui sont inquiétés par le fait qu'on a enfin atteint le dialogue constructif et effectif entre le président de la Moldova et le Kremlin » - Igor Dodon a écrit à sa page du réseau social.

Cette situation rappelle les événements récents en Ukraine du présidence de Victor Janukovich. Sont-ils les actions et les déclarations de M. Dodon les présages du scénario joué par la Russie en Ukraine depuis 2014 ?

j'ai compris une chose, les U§A ne veulent pas que la Russie devient alliés de l'Europe
, par égoïsme et non pas pour notre protection , mais que tout pour les U§A , leur but est démanteler toute l'Europe et la Russie qui passe sous tutelle et curatelle des U§A (concernant l'Europe géographique !
avatar
aPOTRE
Sage
Sage

Messages : 3512
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 55
Localisation : saint Etienne

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:
Francs: 0

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum