Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

C'était aujourd'hui !

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Sam 2 Déc - 1:11

02 décembre 1804 : sacre de Napoléon 1er.

Napoléon Bonaparte se sacre empereur des Français. Quoiqu'on ait pu écrire sur la foi chrétienne de Bonaparte, la cérémonie est tellement sacrilège que le Pape Pie VII se retire avant la fin et n'assiste pas au serment de l'empereur, de préserver tous les acquis de la révolution, serment dont les côtés "petit bourgeois" et matérialistes sont très surprenants :

«Je jure de maintenir l'intégrité du territoire de la République, de respecter et de faire respecter l'égalité des droits, la liberté politique et civile, l'irrévocabilité des ventes de biens nationaux, de ne lever aucun impôt, de n'établir aucune taxe qu'en vertu de la loi, de maintenir l'institution de la Légion d'honneur, de gouverner dans la seule vue de l'intérêt, du bonheur et de la gloire du peuple français».

Napoléon se considérait comme l´héritier et le sauveur de la révolution. Il est à noter que ce sacre suit de peu l'ignoble et inutile assassinat du duc d'Enghien; gage donné par Bonaparte à la Maçonnerie. Le Pacte de Reims est officiellement rompu. Mais il a fallu 10 ans de Terreur pour imposer cela au peuple français.



_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Dim 3 Déc - 0:29

03 décembre 1792 : procès de Louis XVI.

Le procès du Roi s'ouvre devant la Convention. Prénommé dès son arrestation Louis Capet, il est défendu par Desèze, Malesherbes et Tronchet. Pendant ce procès, Louis XVI est déclaré "coupable de conspiration contre la liberté de la nation et d'attentats contre la sûreté générale de l'Etat". Il est condamné à mort avec une faible majorité : une voix.

Robespierre déclare :

"Vous n'avez point une sentence à rendre pour ou contre un homme, mais une mesure de salut public à prendre, un acte de providence nationale à exercer (...) Louis doit mourir, parce qu'il faut que la patrie vive".

La révolution ne peut accepter que vive celui qui personnifie l'alliance de la France avec Dieu.

Après son procès, Louis XVI est guillotiné le 21 janvier 1793.



_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Lun 4 Déc - 18:34

04 décembre 771 :
Charlemagne devient seul Roi des Francs.


Carloman et Charles se sont partagé le royaume de France à la mort de Pépin le bref. Carloman meurt, à son tour, à Samoussy. Son frère Charles Ier, devient dès lors le seul Roi des Francs.

C'est Frédéric 1er Barberousse qui obtient de l'anti-pape Pascal III la canonisation de Charlemagne, le 29 décembre 1165. Le pape Alexandre III, ni aucun successeur ne vont aller à l'encontre de cette décision. Charlemagne a un culte local à Aix-la-Chapelle, où ses reliques sont enchâssées. Le peuple l'a reconnu comme saint. Une tolérance s'installe autour de la Saint Charlemagne. Charles V, Roi de France, veut faire de l'empereur, à côté de saint Louis, le saint patron de la maison royale. Jeanne d'Arc a dit à Charles VII : "Saint Louis et saint Charlemagne sont à genoux devant Lui, faisant sa prière pour vous ". Louis XI fait de la Saint-Charlemagne un jour férié (célébré comme un dimanche sous peine de mort). C'est au XVIe siècle que Charlemagne disparaît de l'ordo et du Bréviaire. Son culte n'est plus intégré dans la liturgie. En 1661, la Sorbonne le choisit comme patron. En 1734, le futur Benoît XIV écrit :

"Rien ne s'oppose, semble-t-il, à ce que le culte de Charlemagne soit célébré dans les Eglises particulières."

Dans un traité, il précise que cette tolérance assure à Charlemagne le titre de bienheureux. Le pape Pie IX en 1850, dans une lettre au Cardinal de Geissel, archevêque de Cologne, prohibe l'extension du culte. Les pèlerins viennent donc l'honorer et le prier à Aix-la Chapelle et à Metten.

Charlemagne doit être considéré comme un grand bienfaiteur de l'Eglise et de la civilisation. Il arrête pour toujours l'invasion des Barbares et assure une paix durable. En 799, il sauve le pape Léon III. Il s'inspire de la Cité de Dieu de saint Augustin pour concevoir la loyauté et le service de chacun. Il fait passer la réforme des mœurs avant celle des lois. Les marchés publics et les foires coïncident avec des fêtes religieuses, ce qui développe le commerce. Il décide la création d'un hôpital, à côté de chaque monastère, ainsi que la création d'une école gratuite dans chaque paroisse, pour serfs et hommes libres.

Devenu empereur d'Occident, Charlemagne sait respecter le principe naissant de l'indépendance du pouvoir temporel et du pouvoir spirituel. Il s'intitule " le défenseur et l'auxiliaire de la sainte Eglise dans tous ses besoins ". Il rend aux papes les plus grands honneurs, respecte leur autorité venant de la foi et cherche à transmettre la foi dans la société.

" Nous savons, dit un capitulaire de Charlemagne, que, suivant la tradition des saints Pères, les biens d'Eglise, don de la piété des fidèles et prix de la rédemption de leurs péchés, sont les patrimoines des pauvres. Nous statuons donc que jamais, ni sous notre règne, ni sous celui de nos successeurs, il ne sera permis de rien soustraire, de rien aliéner de ces biens sacrés. "

Charlemagne est aussi le protecteur des Lieux saints. Le calife de Bagdad, Haroun-Al-Raschid, lui envoie les clefs du Saint-Sépulcre et l¹étendard de Jérusalem.

Il n'a ni barbe fleurie, ni la voix de tonnerre, ni le regard terrible, mais le ventre proéminent, une voix perçante et grêle pour son corps robuste. Charlemagne est un souverain chrétien dont l'apport à la civilisation européenne est indéniable et encore visible aujourd'hui.







Tiré du livre " Les Saints de souches royales " (collection Des chrétiens Bienheureux du Seigneur) d'Etienne Lelièvre Edition Le Sarment FAYARD

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Mer 6 Déc - 14:12

6 décembre 2012 :

Le ministre Cahuzac dépose une plainte en diffamation contre Médiapart pour les révélations qu'il qualifie de "délirantes".



lol!

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par El seductor le Mer 6 Déc - 16:02

C'est de l'histoire çà ? Pour moi c'est de l'actualité !
avatar
El seductor
Maître
Maître

Messages : 2490
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:
Francs: 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Sam 16 Déc - 21:51

16 décembre 714 : décès de Pépin II de Herstal, dit « le jeune ».

Pépin II de Herstal, aussi appelé Pépin le Jeune, souverain des Royaumes francs de Neustrie et d'Austrasie meurt, le 16 décembre 714 à Jupille (près de Liège). Comme Pépin de Herstal n'a plus de fils légitime, Grimoald ayant été assassiné en avril par un Frison ; il a désigné pour successeur son fils illégitime de 26 ans, Charles Martel. Les nobles neustriens se rebellent avec le concours de Plectrude, l'épouse de Pépin II de Herstal, qui souhaiterait hisser sur le trône son petit-fils âgé de 7 ans.

Par précaution, Plectrude fait enfermer Charles, mais celui-ci s'échappe et prend les armes... Les Neustriens tirent d'un couvent un prétendu mérovingien et le proclament roi sous le nom de Chilpéric II. Charles arrache un nouveau mérovingien d'un couvent et le proclame roi de Neustrie et d'Austrasie sous le nom de Clotaire IV. Le nouveau roi fait de lui le maire du palais. Charles doit à son énergie au combat d'être surnommé Charles Martel, en particulier contre les musulmans à Poitier. Son fils Pépin le Bref de maire du palais deviendra Roi, et son petit-fils, de Roi deviendra empereur sous le nom de Charlemagne !




_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Halice le Dim 28 Jan - 20:41

En fait d'est un almanach ?



28 janvier 814 : mort de l'empereur Charlemagne, à 71 ans.




Charlemagne, appelé par Ste Jeanne d'arc, Saint Charlemagne, a favorisé le développement de la foi catholique, suscité une renaissance culturelle et multiplié les ateliers d'art dans les monastères, où l'on s'est employé à recopier les textes anciens et sacrés. Son fils Louis d'Aquitaine, appelé Louis le Pieux ou le Débonnaire, hérite du trône. Il reçoit du vivant de son père, le titre d'empereur d'Occident, fin 813 à Aix la Chapelle.

Le corps de Charlemagne est solennellement enterré dans la cathédrale qu'il a fait bâtir, et trois cent cinquante et un ans après, il est levé de terre par les soins de Frédéric 1er, surnommé Barberousse, et son chef est transféré à Osnabruck.

Un grand nombre d'Eglises, surtout en Allemagne, associent au culte rendu à sainte Agnès martyre la mémoire imposante du pieux Empereur Charlemagne. Frédéric Barberousse fait rendre un décret de canonisation de Charlemagne par l'antipape Pascal III en 1165. Rome, par la suite, l'a respecté

Dans les églises de France, les nombreuses églises qui honorent, depuis près de sept siècles, la mémoire du grand empereur Charlemagne, se contentent, par respect pour le Martyrologe romain, où son nom ne se lit pas, de le fêter sous le titre de Bienheureux.

Avant l'époque de la Réforme, le nom du bienheureux Charlemagne se trouvait ainsi sur le calendrier d'un grand nombre d'églises de France; les Bréviaires de Reims et de Rouen sont les seuls qui l'aient conservé aujourd'hui. Plus de trente églises en Allemagne célèbrent encore aujourd'hui la fête du grand empereur; sa chère église d'Aix-la-Chapelle garde son corps et l'expose à la vénération des peuples Il est conservé dans une châsse en vermeil. Un de ses bras est dans un reliquaire à part. Dans le trésor de cette église se trouve aussi son cor de chasse, et dans une galerie, le siège de pierre sur lequel il était assis dans son tombeau. C'est sur ce siège que les empereurs d'Allemagne étaient installés, le jour de leur couronnement.

L'Université de Paris, qui le considère comme son fondateur, le choisit pour patron en 1661.

Alphonse Vetault rapporte dans son Charlemagne un extrait du testament de l'Empereur rédigé en 806 :

"Par dessus tout, nous voulons et ordonnons que nos trois fils pourvoient convenablement à la défense de l'Eglise de Saint Pierre et, suivant en cela l'exemple qu'ils reçurent de notre aïeul Charles et de notre père le Roi Pépin, d'heureuse mémoire, et de nous-mêmes, qu'ils la protègent contre ses ennemis avec l'aide de Dieu et la maintiennent en possession de tous ses droits, autant qu'il dépendra d'eux. De même pour les églises qu'ils auront dans leurs propres royaumes, qu'ils respectent leurs honneurs et privilèges, et qu'ils laissent les pasteurs libres d'administrer leur patrimoine. "

la fin du XIIe siècle, l'oriflamme Montjoie rouge de Saint-Denis et l'épée du sacre (Joyeuse) sont liés au souvenir de Charlemagne et, progressivement, tous les insignes remis au Roi lors de cette cérémonie sont dits " de Charlemagne ".

Sainte Jeanne d'Arc évoque plus d'une fois saint Louis et saint Charles le Grand. Le Roi Louis XI décide en 1475, que l'empereur sera fêté le 28 janvier, anniversaire de sa mort à Aix en 814. Jusqu'à la révolution régime, le nouveau Roi envoie à la cathédrale Sainte-Marie d'Aix un drap d'or ayant servi aux obsèques de son prédécesseur à Saint-Denis; il était destiné à recouvrir le reliquaire des restes.

Enfin c'est sur la demande de Charlemagne que le Pape Léon III ajoute au Credo le " filioque " affirmant que le Saint-Esprit procède à la fois du Père et du Fils
et que dans la cathédrale d'Aix-la-Chapelle où le grand Empereur est enterré, il est exposé à la date de sa fête à la vénération des fidèles.
avatar
Halice
Habitué
Habitué

Messages : 114
Date d'inscription : 23/01/2018

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Sam 16 Juin - 21:24

16 juin 1881 : l'école « publique »est désormais gratuite, pour les plus riches !

Jules Ferry fait voter une loi qui établit la gratuité de l'école. Depuis 1879, ce franc maçon violemment anticlérical, promulgue une série de textes promouvant l'école publique afin d'affaiblir le poids de l'Église dans l'éducation des jeunes français. Une nouvelle loi paraît encore le 28 mars 1882, rendant l'enseignement obligatoire pour les enfants de 3 à 6 ans, et définitivement laïc. L'instruction civique remplace dorénavant l'instruction religieuse et même les instituteurs devront être laïcisés au sein des écoles spécialisées. L'objectif est de retirer des mains des familles et de l'Eglise la formation des plus jeunes.

Or les écoles catholiques sont déjà gratuites, pour la plupart, et ce d'avant la révolution. Après l'empire, l'Etat les considérait comme « libres », suivant le terme de la loi Guizot de 1833 et de la loi Falloux de 1850. Depuis le Second Empire et la loi Duruy (1867), l'école publique est devenue gratuite pour les enfants des familles les plus pauvres, soit les 3/5e des enfants. En 1881 la loi Jules Ferry n'est finalement qu'un geste en faveur des plus riches.


Caricature anticléricale de la fin du 19ème siècle

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Sam 16 Juin - 22:57

16 juin 1940 encore : le maréchal Pétain, président du Conseil.

Paul Reynaud, premier ministre de la France qui s'oppose à un armistice avec l'Allemagne nazie mais souhaite une reddition des armées pour que devant l'histoire ce soient les militaires qui assument la défaite, démissionne. Pourtant son poulain, déjà à l'abri à Londres a proposé, ce même jour, que l'Angleterre et la France ne fassent plus qu'une nation ! Le maréchal Philippe Pétain est nommé à la présidence du conseil par le président français Albert Lebrun. Il a 84 ans ! Aucun politique de l'époque n'a ni le courage ni l'envergure pour la fonction, dont le côté sacrificiel effraie. La moitié de la France étant occupée par les Allemands, il installe son gouvernement à Vichy. En juillet, l'Assemblée nationale lui donne les pleins pouvoirs. Pétain met alors fin à la République et instaure, sous la devise "Travail, Famille, Patrie", l'Etat français. Philippe Pétain demande l'armistice à l'Allemagne.

Le général Weygand accepte de rentrer dans le gouvernement comme ministre de la guerre.

Ce 16 juin 1940, soit quarante-huit heures avant l'appel de Charles de Gaulle, le maréchal Pétain déclare: « II y en a pour longtemps. Les Américains gagneront, comme en 1918. Il faut tenir jusque-là.»






PÉTAIN à Albert RIVAUD - témoignage de celui-ci, cité par F. G. DREYFUS dans Histoire de Vichy (Éd. De Fallois p. 163)

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Dim 17 Juin - 18:56

17 juin 1429 : victoire de sainte Jeanne d'Arc à Beaugency.

L'Anglais contrôle pratiquement tout le nord de la France fin de 1428. Le pont d'Orléans a été détruit peu de temps avant la levée du siège. Les Français ont en outre perdu le contrôle de tous les autres points de passage du fleuve.

La bataille de Beaugency se déroule les 16 et 17 juin 1429. Beaugency est alors une petite ville sur la côte nord de la Loire qui contrôle un pont devenu stratégique. Les Anglais en sont les maîtres. L'attaque française vise à reprendre le pont et la ville, pour redonner une ligne de communication vitale vers Reims. Ce pont avait été conquis par les Anglais quelques années plus tôt, comme une tête de pont pour une future invasion du Sud de la France. Cette campagne française de la Loire compte cinq actions majeures : le siège d'Orléans, la bataille de Jargeau, la bataille de Meung-sur-Loire, la bataille de Beaugency, la bataille de Patay. Contrairement à Meung-sur-Loire, la place forte de Beaugency se trouve dans les murs de la ville. Cette place existe toujours et forme une imposante citadelle rectangulaire. Dès le premier jour de la bataille, les Anglais abandonnent la ville pour se réfugier dans le château. Les Français bombardent le château avec leur artillerie, le même soir de Richemont arrive avec ses hommes, malgré sa disgrâce royale il vient porter secours aux Français. C'est le premier grand ralliement à la cause royale. Beaucoup vont suivre les Bretons. Cette campagne tue, capture ou met hors de combat environ un tiers des officiers anglais et de l'élite militaire anglaise, les fameux archers aux arcs longs.




_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Lun 18 Juin - 16:03

18 juin 1429 : victoire de Jeanne d'Arc à Patay

La bataille de Patay est un événement majeur de la guerre de Cent Ans. Les Français écrasent les Anglais. Toute l'armée anglaise est présente : plus de 4000 soldats. 2 000 Anglais y sont tués, là où 5 Français seulement meurent, et ce, à une époque où l'on combat un contre un. Talbot, leur chef est fait prisonnier. Patay est une victoire miraculeuse et efface Azincourt.

Cette victoire s'inscrit dans la continuité de la libération d'Orléans et des victoires de Jargeau, Meung-sur-Loire et Beaugency. Avant le combat le duc d'Alençon, plein de confiance dans l'inspiration de la Pucelle lui demande conseil.

« Avez-vous de bons éperons ? » Lui répond –telle ! La stupeur frappe les chefs français qui comprennent qu'une déroute se prépare.

«Nenni, les Anglais ne se défendrons pas et seront vaincus. Les éperons vous seront nécessaires pour leur courir sus ! »

C'est d'ailleurs après la dernière bataille où Jehan II d'Alençon, le « Gentil duc », Jehan de Brosse, maréchal de Sainte-Sévère et Sénéchal du Limousin, Ambroise de Loré, Jehan de Dunois «Bâtard d'Orléans », le défenseur d'Orléans, Jehan Poton de Saintrailles (ou Xaintrailles) et Étienne de Vignolles dit «La Hire» se trouvent sous ses ordres, renforcés par les Bretons d'Arthur de Richemont. La route de Reims est totalement libérée.







_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Sam 21 Juil - 1:09

21 juillet 1242 : victoire française de Taillebourg.



La bataille de Taillebourg, par Eugène Delacroix en 1837.



Ayant appris l'existence d'un complot, le Roi Louis IX rassemble son armée à Chinon, dès le 28 avril 1242. Une grande partie de ses vassaux répond présent. De son côté, le 13 mai, le roi Henri III d'Angleterre débarque à Royan, c'est le début de la guerre de Saintonge. Parcourant le Poitou et la Saintonge en direction du fief d'Hugues X de Lusignan, saint Louis s'empare de plusieurs châteaux rebelles : Fontenay-le-Comte, Vouvant, Niort ou encore Saint-Jean-d'Angély.

Son armée se dirige vers Taillebourg, qui dispose d'un pont sur la Charente. L'endroit est stratégique, ce qui explique la présence d'une forteresse. Pendant deux jours, les deux Ost s'observent sans s'affronter. Le 21 juillet, le Saint Roi chevauchant à la tête de la cavalerie française vainc les Anglo-poitevins sur le pont de Taillebourg et au-delà les forçant à se replier.

Deux jours plus tard, le 23 juillet, l'armée royale inflige aux Anglais et à leurs alliés une sévère défaite à Saintes. Le roi Henri III d'Angleterre accepte une trêve de cinq ans à Pons, le 1er août 1242.

L'année suivante, c'est le comte Raymond VII de Toulouse qui se soumet au Roi Louis IX et accepte de lui rendre l'hommage féodal, conformément au traité de paix signé le 30 octobre 1242 à Lorris. Avec ce traité, Raymond VII renonce aussi à Narbonne et Albi et promet de faire la chasse aux cathares.

Quelques lignes du récit de Joinville sur la bataille:

« La vint li roys d'Angleterre et li cuens de la Marche, pour combatre devant un chastel que on appelle Taillebourc, qui siet sus une male riviere que l'on appelle Carente, là où on ne puet passer que à un pont de pierre mout estroit. Si tost comme li roys vint à Taillebourc, et li host virent li uns l'autre, nostre gent qui avoient le chastel devers aus, se esforcièrent a grant meschief, et passèrent perillousement par neis et par pons, et coururent sur les Anglois, et conmenca li poingnayz forz et grans. Quand li roys vit ce, il se mist ou peril avec les autres ; car pour un home que li roys avoit quant il fu passez devers les Anglois, li Anglois en avoient bien vingt. Toutevoiz avint-il, si comme Diex vout, que quant li Anglois virent le roy passer, il se desconfirent et mistrent dedens la citei de Saintes, et plusour de nos gens entrèrent en la citei mellei avec auss et furent pris.»

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Mar 24 Juil - 1:38

24 juillet 1534 : Jacques Cartier prend possession du Canada au nom du Roi de France.



Parti le 20 avril 1534, de Saint Malo Jacques Cartier atteint le golfe du Saint-Laurent et débarque à Gaspé après s'être arrêté à Terre-Neuve. Accueilli par des Indiens avec qui il échange des cadeaux, il plante une immense croix portant les armes du Roi de France, le 24 juillet. Jacques Cartier ramène de sa première expédition au Canada, deux Indiens qu'il présente au Roi François Ier.



_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Mar 24 Juil - 21:49

25 juillet 1593 : le futur Henri IV abjure le protestantisme et se convertit au catholicisme.



En présence de l'archevêque de Bourges, Henri de Navarre prétendant au trône de France, abjure solennellement le protestantisme et se convertit au catholicisme. Il se met en conformité avec les lois fondamentales du Royaume et la volonté de la majorité des Français d'être sujets d'un Roi catholique. C'est la seule façon de mettre un terme à huit guerres de religion en France. Henri IV est ensuite sacré à Chartres, le 27 février 1594 (Voir la chronique du jour) ; il fait son entrée à Paris, qui refusait de se rendre à un Roi non catholique, le 22 mars. Le Ciel se manifeste aux yeux de tout le peuple, au cours de la messe d'action de Grâce du Roi à Notre-Dame de Paris, par la présence de l'Archange Saint Michel aux côtés du Monarque. Vraiment sincère, le Roi va jusqu'à demander l'absolution du pape, qu'il obtient en septembre 1595.




_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Alpha55 le Sam 28 Juil - 11:48

Ah c'était autre chose que Macron, çà !
avatar
Alpha55
Habitué
Habitué

Messages : 181
Date d'inscription : 22/01/2018
Localisation : Les Angles

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Dim 29 Juil - 2:39

29 juillet 1830 : les "Trois Glorieuses".



Après trois jours d'émeutes, appelés selon la mythologie républicaine maçonnique « les trois glorieuses », les défenseurs du Roi se replient à Saint-Cloud, autour de Charles X. Menée essentiellement par des républicains, la révolution de Juillet met fin à la Restauration des Bourbons. Le Roi abdique le 3 août et se trouve banni, après la trahison de Lamartine. Le Duc d'Orléans obtient des parisiens le pouvoir ; la monarchie de Juillet commence. Descendant de Louis XIII, cousin éloigné de Charles X, il est proclamé roi des Français et régnera jusqu'en 1848. C'est le début d'une longue querelle dynastique qui secoue encore les milieux monarchistes depuis plus d'un siècle.





_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par aPOTRE le Dim 29 Juil - 15:16

Alpha55 a écrit:Ah c'était autre chose que Macron, çà !

macro(n) est une marionnette d'un marionnettiste (un cercle d'humain )au dessus de lui , et le titre de Jupiter qui lui est décerné est injustifié , et ne c'est pas fait seul , mais a été façonné par un cercle obscur et opaque (comme on dit au secret de l'humanité)
avatar
aPOTRE
Sage
Sage

Messages : 3529
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 55
Localisation : saint Etienne

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:
Francs: 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Alpha55 le Lun 30 Juil - 9:18

Grand Orient ? Le cercle obscur ?
avatar
Alpha55
Habitué
Habitué

Messages : 181
Date d'inscription : 22/01/2018
Localisation : Les Angles

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Lun 6 Aoû - 3:06

6 août 1945 : Bombardement d'Hiroshima au Japon par les États-Unis avec une bombe à l'uranium, causant 70 000 morts et de nombreux blessés.



La fine équipe

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par aPOTRE le Lun 6 Aoû - 10:01

Merl1 a écrit:6 août 1945 : Bombardement d'Hiroshima au Japon par les États-Unis avec une bombe à l'uranium, causant 70 000 morts et de nombreux blessés.



La fine équipe
en sachant que c'était des villes majoritairement catholique !
avatar
aPOTRE
Sage
Sage

Messages : 3529
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 55
Localisation : saint Etienne

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:
Francs: 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Jeu 9 Aoû - 5:08

9 août 1945 : bombardement de Nagasaki (Japon) par les États-Unis avec la bombe Fat Man au plutonium.





_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Alpha55 le Ven 10 Aoû - 8:41

Crime de guerre ! Crime contre l'Humanité ! Personne ne moufte ?
avatar
Alpha55
Habitué
Habitué

Messages : 181
Date d'inscription : 22/01/2018
Localisation : Les Angles

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par aPOTRE le Dim 12 Aoû - 9:47

Alpha55 a écrit:Crime de guerre ! Crime contre l'Humanité ! Personne ne moufte ?
l
les U§A sont pire que l"iran , ou un pays africain qui a commis des génocides et qui passe devant le tribunal international !!
avatar
aPOTRE
Sage
Sage

Messages : 3529
Date d'inscription : 11/05/2017
Age : 55
Localisation : saint Etienne

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:
Francs: 0

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Jeu 30 Aoû - 20:36

Le 30 août 1568, le pape Saint Pie V publiait la bulle Horrendum illud scelus
450 ans plus tard, elle n'a pas tout à fait perdu de son actualité...



"Ce crime horrible, par lequel des villes corrompues et obscènes ont été détruites par le feu à travers la condamnation divine, nous cause le plus grand chagrin et nous choque, nous poussant à réprimer un tel crime avec le plus grand zèle possible.

Très opportunément, le cinquième Conseil du Latran (1512-1517) a publié ce décret: «Que tout membre du clergé pris dans ce vice contre la nature, étant donné que la colère de Dieu tombe sur les fils de la perfidie, soit retiré de l'ordre clérical ou forcé faire pénitence dans un monastère » (chap. 4, X, V, 31).

Pour que la contagion d'une infraction aussi grave ne puisse progresser avec plus d'audace en profitant de l'impunité, qui est la plus grande incitation au péché, et pour punir plus sévèrement les religieux qui commettent ce crime néfaste et qui ne sont pas effrayés par la mort de leurs âmes, nous déterminons qu’ils doivent être livrés à la sévérité de l’autorité séculière, qui applique le droit civil. Par conséquent, souhaitant poursuivre ce crime avec plus de rigueur que nous n’en avons exercé depuis le début de notre pontificat, nous établissons que tout prêtre ou membre du clergé, séculier ou régulier, qui commet un crime aussi exécrable par la force du présent que la loi soit privée de tout privilège clérical, de tout poste, de toute dignité et de tout bénéfice ecclésiastique, et qu’il soit dégradé par un juge ecclésiastique, et immédiatement livré à l’autorité laïque pour être condamné à mort, comme le prévoient les lois qui établissent les punitions appropriées pour les laïcs qui ont sombré dans cet abîme."




_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Merl1 le Mar 25 Sep - 10:28

25 septembre 1865 : le pape Pie IX prononce l’allocution “Multiplices inter”, condamnant la franc-maçonnerie et autres Sociétés “secrètes”.







Vénérables Frères, Parmi les nombreuses machinations et les moyens par lesquels les ennemis du nom chrétien ont osé s’attaquer à l’Église de Dieu et ont essayé, quoiqu’en vain, de l’abattre et de la détruire, il faut sans doute compter cette société perverse d’hommes, vulgairement appelée ” maçonnique “, qui, contenue d’abord dans les ténèbres et l’obscurité, a fini par se faire jour ensuite, pour la ruine commune de la religion et de la Société humaine. Dès que Nos prédécesseurs les Pontifes Romains, fidèles à leur office pastoral, eurent découvert ses embûches et ses fraudes, ils ont jugé qu’il n’y avait pas un moment à perdre pour réprimer par leur autorité, frapper de condamnation et exterminer comme d’un glaive cette secte respirant le crime et s’attaquant aux choses saintes comme aux choses publiques.

C’est pourquoi Notre prédécesseur Clément XII, par ses Lettres apostoliques, proscrivit et réprouva cette secte, et détourna tous les fidèles non seulement de s’y associer, mais encore de la propager et de l’encourager de quelque manière que ce fût, sous peine d’encourir ipso facto l’excommunication.

Benoît XIV confirma par sa constitution cette juste et légitime sentence de condamnation, et il ne manqua pas d’exhorter les souverains catholiques à consacrer toutes leurs forces et toute leur sollicitude à réprimer cette secte profondément perverse et à défendre la société contre le péril commun. Plût au Ciel que les monarques eussent prêté l’oreille aux paroles de Notre prédécesseur! Plût au Ciel que, dans une affaire aussi grave, ils eussent agi avec moins de mollesse! Certes, Nous n’eussions alors jamais eu (ni nos pères non plus) à déplorer tant de mouvements séditieux, tant de guerres incendiaires qui mirent l’Europe entière en feu, ni tant de maux amers qui ont affligé et affligent encore l’Église. Mais la fureur des méchants ayant été loin de s’apaiser, Pie VII, Notre prédécesseur, frappa d’anathème une secte d’origine récente, le Carbonarisme, qui s’était propagée surtout en Italie où elle avait fait un grand nombre d’adeptes; et, enflammé du même zèle pour les âmes, Léon XII condamna par ses Lettres Apostoliques, non seulement les sociétés secrètes que Nous venons de mentionner, mais encore toutes les autres, de quelque nom qu’elles fussent appelées, conspirant contre l’Église et le pouvoir civil, et il les interdit sévèrement à tous les fidèles sous peine d’excommunication. Toutefois, ces efforts du Siège Apostolique n’ont pas eu le succès que l’on eût dû espérer.

La secte maçonnique dont Nous parlons n’a été ni vaincue ni terrassée: au contraire, elle s’est tellement développée, qu’en ces jours difficiles elle se montre partout avec impunité, et lève le front plus audacieusement que jamais. Nous avons dès lors jugé nécessaire de revenir sur ce sujet, attendu que par suite de l’ignorance où l’on est peut être des coupables desseins qui s’agitent dans ces réunions clandestines, on pourrait croire faussement que la nature de cette société est inoffensive, que cette institution n’a d’autre but que de secourir les hommes et de leur venir en aide dans l’adversité, qu’enfin il n’y a rien à en craindre pour l’Église de Dieu. Qui cependant ne voit combien une telle idée s’éloigne de la vérité? Que prétend donc cette association d’hommes de toute religion et de toute croyance? Pourquoi ces réunions clandestines et ce serment si rigoureux exigé des initiés, qui s’engagent à ne rien dévoiler de ce qui peut y avoir trait? Et pourquoi cette effrayante sévérité des châtiments auxquels se vouent les initiés, pour le cas où ils viendraient à manquer à la foi du serment? À coup sûr elle doit être impie et criminelle, une société qui fuit ainsi le jour et la lumière; car celui qui fait le mal, dit l’apôtre, hait la lumière. Combien diffèrent d’une telle association les pieuses sociétés des fidèles qui fleurissent dans l’Église catholique! Chez elles, rien de caché, pas de secret. Les règles qui les régissent sont sous les yeux de tous, et tous peuvent voir aussi les œuvres de charité pratiquées selon la doctrine de l’Évangile. Aussi n’avons-Nous pas vu sans douleur des sociétés catholiques de ce genre, si salutaires, si bien faites pour exciter la piété et venir en aide aux pauvres, être attaquées et même détruites en certains lieux, tandis qu’au contraire on encourage ou tout au moins on tolère la ténébreuse société maçonnique, si ennemie de Dieu et de l’Église, si dangereuse même pour la sûreté des royaumes.

Nous éprouvons, Vénérables Frères, de l’amertume et de la douleur en voyant que lorsqu’il s’agit de réprouver cette secte conformément aux constitutions de Nos prédécesseurs, plusieurs de ceux que leur fonction et le devoir de leur charge devraient rendre pleins de vigilance et d’ardeur en un sujet si grave, se montrent indifférents et en quelque sorte endormis. Si quelques-uns pensent que les constitutions apostoliques publiées sous peine d’anathème contre les sectes occultes et leurs adeptes et leurs fauteurs n’ont aucune force dans les pays où ces sectes sont tolérées par l’autorité civile, assurément ils sont dans une bien grande erreur.

Ainsi que vous le savez, Vénérables Frères, Nous avons déjà réprouvé cette fausse et mauvaise doctrine, et aujourd’hui Nous la réprouvons et condamnons de nouveau. Ce pouvoir suprême de paître tout le troupeau du Seigneur, que les Pontifes Romains ont reçu du Christ en la personne du bienheureux apôtre Pierre, et par conséquent le magistère suprême qu’ils doivent exercer dans l’Église dépendent-ils du pouvoir civil et peuvent-ils être empêchés sans raison et restreint par ce dernier? Dans cette situation, de peur que des hommes imprudents, et surtout la jeunesse, ne se laissent égarer, et pour que Notre silence ne donne lieu à personne de protéger l’erreur, Nous avons résolu, Vénérables Frères, d’élever Notre voix apostolique; et, confirmant ici, devant vous, les constitutions de Nos prédécesseurs, de Notre autorité apostolique, Nous réprouvons et condamnons cette société maçonnique et les autres du même genre, qui, tout en différant en apparence, se forment tous les jours dans le même but, et conspirent soit ouvertement, soit clandestinement, contre l’Église et les pouvoirs légitimes; et Nous ordonnons sous les mêmes peines que celles qui sont spécifiées dans les constitutions antérieures de Nos prédécesseurs à tous les chrétiens de toute condition, de tout rang, de toute dignité et de tout pays, de tenir ces mêmes sociétés comme proscrites et réprouvées par Nous.

Maintenant il ne Nous reste plus, pour satisfaire aux vœux et à la sollicitude de Notre cœur paternel, qu’à avertir et à exhorter les fidèles qui se seraient associés à des sectes de ce genre, d’avoir à obéir à de plus sages inspirations et à abandonner ces funestes conciliabules, afin qu’ils ne soient pas entraînés dans les abîmes de la ruine éternelle. Quant à tous les autres fidèles, plein de sollicitude pour les âmes, Nous les exhortons fortement à se tenir en garde contre les discours perfides des sectaires qui, sous un extérieur honnête, sont enflammés d’une haine ardente contre la religion du Christ et l’autorité légitime, et qui n’ont qu’une pensée unique comme un but unique, à savoir d’anéantir tous les droits divins et humains. Qu’ils sachent bien que les affiliés de ces sectes sont comme ces loups que le Christ Notre Seigneur a prédit devoir venir, couverts de peaux de brebis, pour dévorer le troupeau! Qu’ils sachent qu’il faut les mettre au nombre de ceux dont l’apôtre nous a tellement interdit la société et l’accès, qu’il a expressément défendu de leur dire même: ave (salut)! Que Dieu qui est riche en miséricorde, exauçant les prières de nous tous, fasse qu’avec le secours de Sa Grâce, les insensés reviennent à la raison et que les hommes égarés rentrent dans le sentier de la justice! Que Dieu réprimande la fureur des hommes dépravés qui, à l’aide des sociétés ci-dessus mentionnées, préparent des actes impies et criminels, et que l’Église et la société humaine puissent se reposer un peu de tant de maux si nombreux et si invétérés!

Et afin que Nos vœux soient exaucés, prions aussi notre avocate auprès du Dieu très clément, la Très Sainte Vierge, Sa Mère immaculée dés son origine, à qui il a été donné de terrasser les ennemis de l’Église et les monstres d’erreurs! Implorons également la protection des bienheureux apôtres Pierre et Paul, par le glorieux sang desquels cette noble ville a été consacrée! Nous avons la confiance qu’avec leur aide et assistance, Nous obtiendrons plus facilement ce que Nous demandons à la bonté divine.

PIE IX, Pape.

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 12309
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.
Francs: 2

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'était aujourd'hui !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum