Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

David Belhassen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

David Belhassen

Message par ganem le Mar 21 Juin - 10:42

Allah-Hebdo : L'incompréhension de "La loi du Talion"

Allah-Hebdo : L'incompréhension de "La loi du Talion"
David Belhassen·mardi 21 juin 2016
Peu de lois mentionnées dans la Torah de Moïse (Le Pentateuque), ont été plus incomprises que celle dite "Loi du talion".
Tout d'abord, que signifie cette expression "Loi du talion" ? Elle est empruntée à la législation romaine antique. Le mot "talion" vient du latin "talio" ou "talis" qui signifie "tel" "pareil". Ce terme établit donc une analogie ou plutôt une équivalence : "telle punition pour tel délit". Elle est passée dans le langage commun avec l’usage du célèbre "Œil pour Œil".  
Mais que dit vraiment la Torah ? Pour le savoir, il nous faut retourner au texte originel en hébreu et à sa traduction littérale en français. L'expression « œil pour œil » est mentionnée trois fois dans le Pentateuque. Les voici :
Exode 21, 22-25 : « et si des gens se disputent et heurtent une femme enceinte et que ses enfants sortent et qu'il n'y ait pas de malheur il sera puni comme le lui imposera l'époux de la femme et donnera selon les litiges ; et si malheur est, tu donneras âme contre âme, œil contre œil, dent contre dent, main contre main, pied contre pied, brûlure contre brûlure, blessure contre blessure, pansement contre pansement. »
A partir de ce verset, il est impossible de dire ce que signifie "que ses enfants sortent et qu'il n'y ait pas de malheur". Est-ce qu'il est question d'un avortement ? Mais un avortement est aussi un malheur ! Un malheur relatif, mais un malheur quand même, surtout aux yeux du (ou des) rédacteur du Pentateuque. Et s'il est question du malheur d'un avortement, on voit mal comment pour un délit non intentionnel lors d’une rixe, on arrachera l'œil d'un adulte pour l'œil d'un fœtus !  Surtout que la suite du verset, parle d'un autre cas : “si quelqu'un frappe (intentionnellement ?) l'œil de son esclave, et que cet œil soit abimé, il renverra libre son esclave contre son œil perdu”.
Bref, ce passage du Pentateuque est une énigme. Nous devons donc nous pencher sur le second verset.  
Lévitique 24, 17-22 : « Et un homme s'il frappe toute âme humaine il sera mis à mort. Et s’il frappe l'âme de bétail, il la paiera âme contre âme. Et l'homme s'il donne une infirmité à son compatriote, comme il a fait on lui fera : fracture contre fracture, œil contre œil, dent contre dent ; comme il donnera une infirmité à un humain, ainsi il lui sera donné. »
Ce verset est plus explicite, puisqu'il parle de "donner" ou de "faire" une infirmité. Mais il est vraiment difficile de juger s'il s'agit d'une infirmité concrète à faire à l'agresseur ou s'il s'agit d'une métaphore en usage dans la langue "primitive" qu'est l'hébreu, afin d'indiquer une équivalence de châtiment.
Il y a un troisème verset. Deutéronome 19, 21 : « N'aura pas de pitié ton œil : âme par âme, œil par œil, dent par dent, main par main, pied par pied. »  
Il est à noter ici une petite variante de "œil par œil" à la place de "œil contre œil". Mais sur le fond, rien qui puisse véritablement nous dire s'il est question d'une métaphore ou non, et ce en dépit du fait qu'on se trouve dans un cadre législatif et juridique, et que les métaphores dans un tel cadre soient rarissimes !  
Et c'est justement sur ce sujet brûlant que les pharisiens et les sadducéens, les deux principaux courants dans le judaïsme de l'époque du Second Temple, se sont rageusement empoignés ! Les pharisiens disaient qu’il s’agit d’une métaphore pour enseigner une équivalence. Ainsi si quelqu'un arrache l'œil de son prochain, on l'amène au marché d'esclaves et on demande combien il vaudrait avec un seul œil. La différence du prix d'un esclave avec deux yeux et d'un esclave borgne, était le prix de réparation pécuniaire à payer ! Les sadducéens s'arrachaient les cheveux en entendant cela et disaient que les pharisiens offensaient les Fils d'Israël en les humiliant et en les comparant à des esclaves. Pour eux, ces versets ne sont pas métaphoriques mais indiquent bien qu'il faille donner une punition corporelle d'intensité équivalente à celui qui rend son prochain intentionnellement infirme.
A cela rétorquaient les pharisiens : "Maudits sadducéens, vous voulez rendre tous les Fils d'Israël infirmes ?"  Et les sadducéens de leur rendre la monnaie : "Maudits pharisiens, à cause de votre exégèse, tous les gens riches vont se permettre le luxe de martyriser leurs employés et de rendre infirmes les pauvres du pays ! C'est quoi pour eux de payer le prix d'un esclave borgne ?! Des cacahuètes ! " (Il est à noter ici que les sadducéens défendent les intérêts des pauvres contre les riches. Ils n’étaient donc pas des “aristocrates aisés” comme le veut l’image d’Epinal).
Bref, on ne peut décider qui a raison : les pharisiens ou les sadducéens ? Est-ce qu'il s'agit d'une pure métaphore de la Torah ou d'une manière toute hébraïque pour indiquer la nécessité d'un châtiment corporel à qui rend son prochain intentionnellement infirme.
Aujourd'hui, le judaïsme est aux mains des pharisiens, et les sadducéens ont disparu. La polémique est donc réglée, faute de combattants, en faveur de la métaphore et de la réparation pécuniaire.  
Le  christianisme lui, a réglé le contentieux d’une autre manière. Il l’a fait en un tour de main avec la sentence de Yeshoua'-Jésus : « Si ton œil, le droit, te fait obstacle, arrache-le … car il est de ton intérêt que soit perdu un de tes membres, que ton corps entier soit jeté dans la géhenne. Et si ta main droite te fait obstacle, coupe-la, car il est de ton intérêt que soit perdu un de tes membres plutôt que ton corps entier dans la géhenne s'en aille. » (Matthieu 5, 29-30).
Est-ce à dire que Yeshoua'-Jésus prône ici l'automutilation ? Nenni ! Il est évident que c'est une métaphore. D'autant plus que par la suite, il "enfonce le clou" :  « Vous avez entendu qu’il a été dit : ‘œil à la place d'œil et dent à la place de dent’. Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. » (Matthieu, 5, 38-39)  
Et le Coran dans tout cela ? Lui qui emprunte à la Torah de Moïse comme un larron en foire, que dit-il ?
Sourate 2, verset 178:
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُتِبَ عَلَيْكُمُ الْقِصَاصُ فِي الْقَتْلَى الْحُرُّ بِالْحُرِّ وَالْعَبْدُ بِالْعَبْدِ وَالْأُنْثَى بِالْأُنْثَى فَمَنْ عُفِيَ لَهُ مِنْ أَخِيهِ شَيْءٌ فَاتِّبَاعٌ بِالْمَعْرُوفِ وَأَدَاءٌ إِلَيْهِ بِإِحْسَانٍ ذَلِكَ تَخْفِيفٌ مِنْ رَبِّكُمْ وَرَحْمَةٌ فَمَنِ اعْتَدَى بَعْدَ ذَلِكَ فَلَهُ عَذَابٌ أَلِيمٌ        
"hé et ohé ceux qui croient, vous a été prescrite la mutilation dans le massacre, le libéré pour le libéré et l'esclave pour l'esclave et la femme pour la femme et celui qui concèdera parmi ses frères une chose, il suivra les us et lui paiera le meilleur; ceci est un allègement de votre seigneur et une clémence et quiconque transgresse après cela alors à lui un châtiment violent”        
Sourate 2, verset 179 :
      وَلَكُمْ فِي الْقِصَاصِ حَيَاةٌ يَا أُولِي الْأَلْبَابِ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ    
et pour vous dans la mutilation est la vie ô dotés de cœur afin que vous craignez                  
Sourate 5, verset 45 :
      وَكَتَبْنَا عَلَيْهِمْ فِيهَا أَنَّ النَّفْسَ بِالنَّفْسِ وَالْعَيْنَ بِالْعَيْنِ وَالْأَنْفَ بِالْأَنْفِ وَالْأُذُنَ بِالْأُذُنِ وَالسِّنَّ بِالسِّنِّ وَالْجُرُوحَ قِصَاصٌ فَمَنْ تَصَدَّقَ بِهِ فَهُوَ كَفَّارَةٌ لَهُ وَمَنْ لَمْ يَحْكُمْ بِمَا أَنْزَلَ اللَّهُ فَأُولَئِكَ هُمُ الظَّالِمُونَ
“et nous leur y avons prescrit que l'âme par l'âme et l'œil par l'œil et le nez par le nez et l'oreille par l'oreille et la dent par la dent et les blessures selon la mutilation et quiconque en sera justifié alors il lui sera expié et quiconque ne juge pas selon ce qu'a fait descendre allah ceux-là sont des idolâtres”  
Tout d’abord, l’on voit que le copié-collé du Coran sur le Pentateuque est sensible. C’est vrai que le Pentateuque ne parle pas de nez et d’oreille, et qu’il se contente d’oeil et de dent, mais tant qu’à faire le Coran aura pu aussi ajouter la langue. Un terme cependant attire l’attention dans les versets coraniques : mutilation ! En arabe : qiçac.
Ce terme est systématiquement rendu dans toutes les traductions françaises du Coran par “vengeance” ou “vindicte” ou “représailles”. Jamais par mutilation ! Pourquoi ? Que veut-on nous cacher ?
Or la racine verbale de qiçaç est qçç. Elle correspond à la même racine verbale hébraïque qui signifie “mutiler”, “trancher”, “sectionner” et pas du tout “se venger” ! Voir par exemple, le verset biblique : “Et  ils leur sectionnèrent les pieds et les mains” (Samuel 2, 4, 12) où la racine verbale en vigueur pour sectionner est qçç !
D’ailleurs, il existe bel et bien un autre terme approprié en arabe pour vengeance. Il est mentionné dans le Coran lui-même :
Sourate 3, verset 4 :
وَاللَّهُ عَزِيزٌ ذُو انْتِقَامٍ
“et allah est téméraire doté de vengeance”  
Ou encore dans la sourate 5, verset 95 :
 يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لَا تَقْتُلُوا الصَّيْدَ وَأَنْتُمْ حُرُمٌ وَمَنْ قَتَلَهُ مِنْكُمْ مُتَعَمِّدًا فَجَزَاءٌ مِثْلُ مَا قَتَلَ مِنَ النَّعَمِ يَحْكُمُ بِهِ ذَوَا عَدْلٍ مِنْكُمْ هَدْيًا بَالِغَ الْكَعْبَةِ أَوْ كَفَّارَةٌ طَعَامُ مَسَاكِينَ أَوْ عَدْلُ ذَلِكَ صِيَامًا لِيَذُوقَ وَبَالَ أَمْرِهِ عَفَا اللَّهُ عَمَّا سَلَفَ وَمَنْ عَادَ فَيَنْتَقِمُ اللَّهُ مِنْهُ وَاللَّهُ عَزِيزٌ ذُو انْتِقَامٍ
“ô et ohé ceux qui croient ne tuez pas de gibier alors que vous êtes en anathème et quiconque parmi vous en tue intentionnellement qu'il  paie alors par semblable bétail de ce qu'il a tué d'après l'arbitrage décidé parmi vous et cela en offrande qu'il fera parvenir à la ka'ba ou     bien comme expiation en nourrissant des pauvres ou par son équivalent en jeûne et cela afin qu'il goûte à son acte allah pardonne ce qui est passé mais quiconque récidive alors allah se vengera de lui et allah est téméraire doté de vindicte “
Le terme utilisé ici pour vengeance ou vindicte est : intiqâm de la racine NQM. Cette racine existe en hébreu biblique et signifie également : “vengeance” ou “vindicte”.
Il y a donc ici une intention volontaire des traducteurs du Coran pour “épargner” au lecteur francophone le fait que la punition corporelle par mutilation était ordonnée et appliquée dans le Coran. Et cela, près de 1500 ans après le Pentateuque ! Et cela, plus de 500 ans après l’exégèse judaïque pharisienne (et à moindre mesure saducéenne) et chrétienne, qui l’ont abolie ! N’y a-t-il pas là une grave régression ?! Le Coran n’est-il pas un retour à une éthique primaire ? Et l’islam qui applique de tels préceptes, n’est-il point - bien qu’il s’en défende - l’obscurantisme le plus cruel et rétrograde qui soit ?

avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Lun 17 Oct - 12:48

Mahomet était-il vraiment un Arabe ?

Cette question, qui peut sembler incongrue de prime abord, fait ces derniers temps l’objet de débats sérieux entre les experts du Coran.

Est-il possible que Muhammad ne soit pas finalement tel que la tradition musulmane le décrit : un Arabe mecquois membre du clan prestigieux des Hashîm, appartenant à la puissante tribu des Qoraïsh ?

Le Coran lui-même n’apporte aucun élément biographique sur Muhammad. Et les données prétendument biographiques contenues dans la Hadith et la Sîra ne sont pas considérés comme fiables par la plupart des experts. A tel point que beaucoup se sont posés la question de l’historicité du personnage. A t-il vraiment existé ou n’était-il qu’une création théologique ? Les Historiens qui se sont penchés sur le sujet sont parvenus à la conclusion que « toute biographie de Muhammad n’a pas plus de valeur que celle d’un roman que l’on espère historique. » (selon Alfred-Louis de Prémare).
Sans rentrer dans les détails – et sans s’attacher à la question-même de l’historicité de Muhammad -, il m’a semblé intéressant de relever dans le Coran toutes les fois que le mot Arabe est mentionné.
Chose étrange, il n’apparait que 10 fois ! Et parmi ces 10 fois, 6 proviennent de la sourate 9 mais qui est en fait la sourate 113, soit l’avant-dernière du Coran dans son ordre chronologique ! (Voir les travaux de Sami El Deeb sur l’ordre chronologique des versets du Coran).

Ce nombre de fois infime, comparée à l’expression « fils d’Israël » par exemple, est d’autant plus étrange que les rares fois où les ‘Arabes’ sont évoqués dans le Coran, c’est presque toujours de manière péjorative et méprisante.
Il est à noter que par fidélité au texte coranique d’origine, les citations des versets en question seront dénuées de toute ponctuation ou de lettres majuscules. Y seront absentes également les fioritures que chaque traducteur met un point d’honneur à introduire dans sa version française, comme s’il s’agissait d’un chef d’œuvre littéraire à la Victor Hugo, alors que le Coran est d’un niveau linguistique et littéraire déplorable, un véritable ‘navet’ comparé à bien d’autres créations de la littérature arabe.

Voici donc leur traduction littérale, quasiment du mot à mot :

9. 90
وجاء المعذرون من الأعراب ليؤذن لهم وقعد الذين كذبوا الله ورسوله ۚ سيصيب الذين كفروا منهم عذاب أليم
et sont venus parmi les arabes pour demander à rester chez eux et ceux qui ont menti à allah et à son envoyé se sont planqués ceux qui sont des mécréants parmi eux une affliction sera sur eux
9. 97
الْأَعْرَابُ أَشَدُّ كُفْرًا وَنِفَاقًا وَأَجْدَرُ أَلَّا يَعْلَمُوا حُدُودَ مَا أَنْزَلَ اللَّهُ عَلَى رَسُولِهِ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
les arabes sont les plus endurcis des mécréants et dans leur hypocrisie, et les plus enclins à ne pas savoir les préceptes qu’a fait descendre allah sur son envoyé et allah est savant sage
9. 98

وَمِنَ الْأَعْرَابِ مَنْ يَتَّخِذُ مَا يُنْفِقُ مَغْرَمًا وَيَتَرَبَّصُ بِكُمُ الدَّوَائِرَ عَلَيْهِمْ دَائِرَةُ السَّوْءِ وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
et parmi les arabes certains prennent leur dépense comme coûteuse et attendent pour vous les revers que sur eux soit le revers et allah est audient savant
9. 99

وَمِنَ الْأَعْرَابِ مَنْ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَيَتَّخِذُ مَا يُنْفِقُ قُرُبَاتٍ عِنْدَ اللَّهِ وَصَلَوَاتِ الرَّسُولِ أَلَا إِنَّهَا قُرْبَةٌ لَهُمْ سَيُدْخِلُهُمُ اللَّهُ فِي رَحْمَتِهِ إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَحِيمٌ
et parmi les arabes ceux qui croient en allah et au jour dernier prennent ce qu’ils dépensent comme rapprochement à allah et aux prières de l’envoyé or si c’est un rapprochement pour eux c’est afin qu’ils soient introduits par allah dans sa clémence certes allah est pardonneur clément
9.101
وَمِمَّنْ حَوْلَكُمْ مِنَ الْأَعْرَابِ مُنَافِقُونَ وَمِنْ أَهْلِ الْمَدِينَةِ مَرَدُوا عَلَى النِّفَاقِ لَا تَعْلَمُهُمْ نَحْنُ نَعْلَمُهُمْ سَنُعَذِّبُهُمْ مَرَّتَيْنِ ثُمَّ يُرَدُّونَ إِلَى عَذَابٍ عَظِيمٍ
et à vos alentours parmi les arabes il y a des hypocrites et parmi le clan de médine il en est des obstinés dans l’hypocrisie tu ne les connais pas nous les connaissons nous les affligerons deux fois lorsqu’ils seront plongés dans une affliction immense

9. 120
مَا كَانَ لِأَهْلِ الْمَدِينَةِ وَمَنْ حَوْلَهُمْ مِنَ الْأَعْرَابِ أَنْ يَتَخَلَّفُوا عَنْ رَسُولِ اللَّهِ وَلَا يَرْغَبُوا بِأَنْفُسِهِمْ عَنْ نَفْسِهِ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ لَا يُصِيبُهُمْ ظَمَأٌ وَلَا نَصَبٌ وَلَا مَخْمَصَةٌ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلَا يَطَئُونَ مَوْطِئًا يَغِيظُ الْكُفَّارَ وَلَا يَنَالُونَ مِنْ عَدُوٍّ نَيْلًا إِلَّا كُتِبَ لَهُمْ بِهِ عَمَلٌ صَالِحٌ إِنَّ اللَّهَ لَا يُضِيعُ أَجْرَ الْمُحْسِنِينَ
il n’est pas donné au clan de médine et à vos alentours parmi les arabes de s’opposer à l’envoyé d’allah ou de préférer leur être à son être car de même qu’ils n’éprouveront ni soif ni fatigue ni faim dans le sentier d’allah ils ne fouleront aucune foulée sans irriter les mécréants et n’affligeront rien aux ennemis sans qu’il ne leur soit écrit pour cela un acte pardonnable voici allah ne soustrait pas le salaire des excellents

33. 20
يَحْسَبُونَ الْأَحْزَابَ لَمْ يَذْهَبُوا وَإِنْ يَأْتِ الْأَحْزَابُ يَوَدُّوا لَوْ أَنَّهُمْ بَادُونَ فِي الْأَعْرَابِ يَسْأَلُونَ عَنْ أَنْبَائِكُمْ وَلَوْ كَانُوا فِيكُمْ مَا قَاتَلُوا إِلَّا قَلِيلًا
ils pensent que les coalisés ne sont pas partis or si venaient les coalisés ils souhaiteraient être des bédouins chez les arabes et demanderaient de vos nouvelles et s’ils étaient chez vous ils n’auraient trucidé que faiblement

48. 11
سَيَقُولُ لَكَ الْمُخَلَّفُونَ مِنَ الْأَعْرَابِ شَغَلَتْنَا أَمْوَالُنَا وَأَهْلُونَا فَاسْتَغْفِرْ لَنَا يَقُولُونَ بِأَلْسِنَتِهِمْ مَا لَيْسَ فِي قُلُوبِهِمْ قُلْ فَمَنْ يَمْلِكُ لَكُمْ مِنَ اللَّهِ شَيْئًا إِنْ أَرَادَ بِكُمْ ضَرًّا أَوْ أَرَادَ بِكُمْ نَفْعًا بَلْ كَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا

ils te diront les planqués parmi les arabes à la traîne que nos biens et nos tentes nous préoccupent dispensent nous ils disent avec leurs langues ce qui manque à leurs cœurs dis qui donc peut vous combler auprès d´allah s´Il veut vous attribuer peine ou vous attribuer profit mais dans ce que vous oeuvrez allah est informé

48. 16
قل للمخلفين من الأعراب ستدعون إلىٰ قوم أولي بأس شديد تقاتلونهم أو يسلمون ۖ فإن تطيعوا يؤتكم الله أجرا حسنا ۖ وإن تتولوا كما توليتم من قبل يعذبكم عذابا أليما

dis aux planqués parmi les arabes vous serez appelés contre des gens de grande force vous les truciderez à moins qu´ils ne se soumettent si vous obéissez vous octroiera allah une récompense excellente et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant il vous affligera une punition violente

49. 14
قَالَتِ الْأَعْرَابُ آمَنَّا قُلْ لَمْ تُؤْمِنُوا وَلَكِنْ قُولُوا أَسْلَمْنَا وَلَمَّا يَدْخُلِ الْإِيمَانُ فِي قُلُوبِكُمْ وَإِنْ تُطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ لَا يَلِتْكُمْ مِنْ أَعْمَالِكُمْ شَيْئًا إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَحِيمٌ

ont dit les arabes nous croyons dis vous ne croyez pas mais dites nous sommes soumis et pourquoi entrera la croyance dans vos cœurs et si vous obéissez à allah et à son envoyé il ne soustraira rien à vos œuvres car allah est pardonneur clément

Il est remarquable que Muhammad ne dit jamais « nous » lorsqu’il parle des « Arabes ». Comme s’il n’en faisait pas partie !
Evidemment, tout cela peut laisser à penser que Muhammad – s’il est vraiment un personnage historique -, n’était pas un ‘Arabe’.
Mais s’il ne l’était pas, de quelle origine était-il donc alors ? Et pourquoi lui était-il si important de flatter la langue arabe ? Langue qu’il ne maniait d’ailleurs pas excellemment, vu le style abracadabrant du Coran et le nombre incroyable d’hébraïsmes et d’aramismes !

Ce paradoxe entre d’une part le mépris de Muhammad pour les ‘Arabes’ et de l’autre son admiration pour la langue arabe, demande des explications. Pour ne pas être en reste, voici tous les versets – au nombre de 11-, dans lesquelles Muhammad caresse dans le sens du poil la « sublime langue arabe » :

12.2.
voici nous l’avons descendu en coran arabe afin que vous soyez discernant
إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ
13.37.
ainsi nous l’avons descendu en loi arabe et si tu suis leurs passions après ce qui t’est venu de la connaissance il n’y aura pour toi en allah ni allié ni garant
وَكَذَلِكَ أَنْزَلْنَاهُ حُكْمًا عَرَبِيًّا وَلَئِنِ اتَّبَعْتَ أَهْوَاءَهُمْ بَعْدَمَا جَاءَكَ مِنَ الْعِلْمِ مَا لَكَ مِنَ اللَّهِ مِنْ وَلِيٍّ وَلَا وَاقٍ
16.103.
et ainsi nous savons qu’ils disent voici celui qui l’enseigne est charnel or la langue de celui auquel ils visent est étrangère et cette langue est en arabe compréhensible
وَلَقَدْ نَعْلَمُ أَنَّهُمْ يَقُولُونَ إِنَّمَا يُعَلِّمُهُ بَشَرٌ لِسَانُ الَّذِي يُلْحِدُونَ إِلَيْهِ أَعْجَمِيٌّ وَهَذَا لِسَانٌ عَرَبِيٌّ مُبِينٌ
20.113.
et de même nous l’avons descendu en coran arabe et nous y avons multiplié les menaces afin qu’ils deviennent pieux ou que surgira pour eux la mémoire
وَكَذَلِكَ أَنْزَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا وَصَرَّفْنَا فِيهِ مِنَ الْوَعِيدِ لَعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ أَوْ يُحْدِثُ لَهُمْ ذِكْرًا
26.195.
en langue arabe compréhensible
بِلِسَانٍ عَرَبِيٍّ مُبِينٍ
39.28.
un coran en arabe dénué de tortuosité afin qu’ils soient pieux
قُرْآنًا عَرَبِيًّا غَيْرَ ذِي عِوَجٍ لَعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ
41.3.
un écrit aux versets articulés un coran arabe pour une communauté de savants
كِتَابٌ فُصِّلَتْ آيَاتُهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ
41.44.
si nous en avions fait un coran en langue étrangère ils auraient dit si au moins les versets étaient bien articulés quoi un locuteur étranger pour de l’arabe dis il est pour ceux qui croient un guide et une guérison et pour ceux qui n’en croient pas leurs oreilles et que tombe sur eux une cécité comme s’ils étaient hélés d’un endroit lointain
وَلَوْ جَعَلْنَاهُ قُرْآنًا أَعْجَمِيًّا لَقَالُوا لَوْلَا فُصِّلَتْ آيَاتُهُ أَأَعْجَمِيٌّ وَعَرَبِيٌّ قُلْ هُوَ لِلَّذِينَ آمَنُوا هُدًى وَشِفَاءٌ وَالَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ فِي آذَانِهِمْ وَقْرٌ وَهُوَ عَلَيْهِمْ عَمًى أُولَئِكَ يُنَادَوْنَ مِنْ مَكَانٍ بَعِيدٍ
42.7.
et de même nous avons révélé à toi un coran arabe pour que tu avertisses la mère des cités et ses alentours et que tu avertisses du jour du rassemblement pas de doute sur lui un camp au jardin et un camp au brasier
وَكَذَلِكَ أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لِتُنْذِرَ أُمَّ الْقُرَى وَمَنْ حَوْلَهَا وَتُنْذِرَ يَوْمَ الْجَمْعِ لَا رَيْبَ فِيهِ فَرِيقٌ فِي الْجَنَّةِ وَفَرِيقٌ فِي السَّعِير

43.3.
Voici nous l’avons amené en coran arabe afin que vous soyez discernant
إِنَّا جَعَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ
46.12.
et avant lui l’écrit de Moïse guide et clémence et cet écrit est justifié en langue arabe pour avertir les obscurantistes et annoncer aux excellents
وَمِنْ قَبْلِهِ كِتَابُ مُوسَى إِمَامًا وَرَحْمَةً وَهَذَا كِتَابٌ مُصَدِّقٌ لِسَانًا عَرَبِيًّا لِيُنْذِرَ الَّذِينَ ظَلَمُوا وَبُشْرَى لِلْمُحْسِنِينَ

La clé de ce paradoxe, entre d'une part l'anti-arabité du Coran, et de l'autre son pro-arabophonisme, se trouve aux sourates 16. 103 et 41. 44 :

16.103.
Et donc nous savons qu’ils disent voici celui qui l’enseigne est charnel or la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère et cette langue est en arabe compréhensible.
41.44.
Si nous en avions fait un coran en langue étrangère ils auraient dit si au moins les versets étaient bien articulés, quoi un locuteur étranger pour de l’arabe ?

Ces deux derniers versets nous révèlent deux choses : soit Muhammad craignait d’être démasqué en dévoilant l’identité non-arabe de son maître à penser (un rabbin Juif hérétique ? Un moine Araméen défroqué ? Un Nabatéen judaïsant ? Un Ethiopien christianisant ?) ; soit il n’était pas un Arabe lui-même !

Dans les deux hypothèses, on ne peut dire qu'être "Arabe" faisait la fierté de Muhammad et qu'il se targuait de cette identité ! Seule l'arabophonie l'intéressait, et uniquement dans un objectif de prosélytisme et de propagande missionnaire !

Et dire que Muhammad est considéré par les "Arabes" comme le champion de leur arabité ?! Et cela, alors qu’il les méprisait, et qu'il a passé sa vie à trucider (entre autres) tout "Arabe" polythéiste qui renâclait à son monothéisme de pacotille !

Le summum de l’aliénation qui fait de nos jours que la grosse majorité des "Arabes" (en vérité des "arabophonisés") adhèrent à la théologie du bourreau de leurs ancêtres.

David A. Belhassen
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Ven 16 Déc - 14:07

David Belhassen
4 h ·

Qui sont les gauchos-bobos-écolos ?
1. Des "biens-pensants" qui pestent et rouspètent contre les pets gazeux des innocents bovins qui polluent leur atmosphère ouatée et font un trou dans leur ozone chéri. Mais, qui n'ont rien à redire aux vociférations du muezzin appelant à l'extermination des "mécréants".
2. Des "mal-pensants" qui s'opposent aux bombardements de Poutine contre les "rebelles" à Alep (sic ! Depuis quand on octroie le titre de "rebelles" à des jihadistes criminels ?) car la fumée des bombes ajoutent du CO2 à leur air viciée, Mais qui trouvent que décapiter à l'arme blanche jihadiste et violer des femmes avec un zob islamiste, c'est 'écolo et propre' car ça ne pollue pas,
3. Des 'dandys' décadents qui, s'ils vivaient à l'époque d'Hitler, auraient déposé une plainte contre la fumée polluante des fours crématoires, sans aucune compassion pour les victimes qui y étaient réduits en cendres !
Il est temps de démasquer ces ordures idéologiques !
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Mer 22 Fév - 15:35

Le Décalogue du Mouvement hébreu de libération

   Je suis le Mouvement hébreu de libération, qui t’a fait sortir de la diaspora, cette maison de servitude, pour te ramener au pays de tes ancêtres.

   Tu n’auras pas d’autres patries ni de double nationalité devant ma face. Tu ne te feras point de nouvelles idéologies ou théologies, taillées sur mesure selon le pragmatisme du diasporisme judaïque, ni de celui de nouvelles allégeances, au gré d’intérêts mesquins pseudo spirituels en haut dans les cieux, ou vilement mercantiles en bas sur la terre, ou souillés de délation et de trahison souterraine.

Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ! Car moi, le Mouvement hébreu de libération, je suis ton mouvement de désaliénation ; un mouvement implacable qui boutera le panarabisme palestiniste islamique hors de tes frontières ; qui combattra tout conquérant colonialiste et tout occupant impérialiste ; qui démasquera l’iniquité du monothéisme, celui des rabbins judaïques hypocrites, des prêtres pseudo chrétiens, et des cruels oulémas musulmans ; qui déclarera la guerre à tous ceux qui te haïssent ignominieusement, et qui tendra la main à tous ceux qui te respectent et respectent la vérité et la justice historiques.

   Tu n’invoqueras pas le Dieu du monothéisme et sa théologie prédatrice, car le Mouvement hébreu de libération ne laissera point impuni celui qui prône le totalitarisme et le crime.

   Souviens-toi du Jour de labeur, pour le sanctifier. Tu travailleras avec droiture et courage, pour ton bien, celui de ta descendance, et celui de ton peuple et de ton pays, et celui de l’humanité entière ; tu feras pousser le fruit de la terre avec respect pour la nature, le règne végétal, minéral, et animal. Tu n’exploiteras quiconque, et surtout pas l’étranger persécuté venu se réfugier dans tes portes ; et une fois devenu vieux, tu pourras jouir honnêtement des acquis de ton labeur, te reposer et célébrer le Jour du labeur.

   Honore ton père et ta mère, ainsi que ta terre, ton pays, ton ethnie, et ta langue, afin que tes jours se prolongent sur ta patrie.

   Tu ne tueras point qui n’a fait aucun mal, qu’il soit animiste, totémiste, polythéiste, hénothéiste, mécréant, athée, agnostique, et même monothéiste.

   Tu respecteras le sexe opposé au tien, et en particulier le sexe féminin si bafoué par le monothéisme judaïque rabbinique et catholique, et a fortiori par le monothéisme musulman prédateur. Tu ne commettras point la polygamie institutionnalisée, ni le viol, le rapt, la traite des femmes et des enfants, et la pédophilie.

   Tu ne voleras pas, mais tu partageras au contraire le peu que tu as avec les démunis ; tu exigeras des nantis de te prendre en exemple, d’abandonner leurs richesses, et de partager avec leurs prochains, pour le bien de ton peuple et de l’humanité entière.

   Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain, y compris pour sauver ta propre peau.

   Tu ne convoiteras point la terre d’un autre peuple et d’une autre personne ; ni sa maison, ni sa femme, ni son mari, et ni toute chose qui appartienne légitimement à ton prochain.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Ven 3 Mar - 16:50

Les “juifs” et les singes
Très souvent - trop souvent ! -, musulmans et anti-musulmans citent le verset suivant du Coran (Sourate VII, 166) :
فَلَمَّا عَتَوْا عَنْ مَا نُهُوا عَنْهُ قُلْنَا لَهُمْ كُونُوا قِرَدَةً خَاسِئِينَ
“et lorsqu'ils rejetèrent ce qui leur avait été prohibé nous leur dîmes soyez des singes répugnants”

Les musulmans font usage de ce verset qu’ils interprètent comme étant destiné “aux juifs”, afin de justifier leur haine et leur mépris à l’égard des Juifs. Et les anti-musulmans citent également ce verset (sans remettre en cause l’interprétation musulmane) pour dénoncer la haine ignoble du Coran (et donc des musulmans) envers les Juifs.

Or ni les uns et ni les autres ne visent juste. Ce verset ne parle nullement de manière généralisée de “juifs transformés en singes” par Allah. Il parle de ceux qui, parmi les Fils d’Israël, n’obéirent pas à Moïse (et donc à Yahweh) et dont le châtiment fut d’être transformés en singes. Ce qui n’est pas la même chose !
Selon le contexte de ce verset - ainsi que celui des versets qui le précèdent et le suivent -, le Coran rend au contraire hommage aux Fils d’Israël fidèles à Moïse, et dénonce ceux qui ne le sont pas ! En somme, le Coran critique certains “juifs” de n’être pas assez “juifs” !

Ce genre d’imprécations acerbes envers les Fils d’Israël rechignant à obéir à Yahweh, était d’ailleurs courant dans la Bible. Jusqu’au aujourd’hui, certains rabbins orthodoxes ne se privent pas de dénigrer les Israéliens athées et laïques et leur octroient le sobriquet de “bestiaux" !
Ce n’était qu’une polémique biblique entre “croyants” et “mécréants” au sein du peuple d’Israël, polémique théologique dont le Coran s’est fait l’écho par le biais du rabbin qui enseigna Muhammad. Il n’y a donc rien ici, ni de la part des rabbins et ni de la part du Coran, qui puisse avoir des relents “d’antisémitisme”.
Mais si j'affirme qu'on ne peut, à partir de ce verset, faire le procès du Coran et l’accuser de fomenter la haine contre les Juifs, certains lecteurs me suspecteront de vouloir dédouaner le Coran de sa responsabilité dans les crimes ignobles perpétrés contre les Juifs.
Ceux qui me prêtent une telle intention, se trompent lourdement ! Rare sont ceux qui ont combattu l’islam, autant que moi, ou ont dénoncé le Coran comme étant un texte incommensurablement abject et criminel !

Mais s’il l’est ainsi, c’est parce qu’il prône le monothéisme implacable du Pentateuque (La Torah) et qu’il incite à l’extermination de tous les “mécréants”, donc tous ceux qu’il considère comme non-monothéistes “purs et durs”, donc tous les non-musulmans. Il ne fait intrinsèquement aucune différence entre un “mécréant” athée, judaïque, chrétien, ou même ex-musulman.

Et ce ne sont pas les derniers attentats, perpétrés en France et dans le monde entier, par des terroristes musulmans assoiffés de sang et par des “fous d’Allah” monothéistes “radicaux”, visant à tuer aussi bien des “mécréants” athées que des “mécréants” chrétiens, juifs ou même “musulmans laxistes”, qui contrediront ce constat.

En toute logique et afin de combattre efficacement et de manière cohérente le jihadisme musulman, il faut auparavant dénoncer le totalitarisme monothéiste qui lui sert de terreau, de support, et de justification théologique.

David A. Belhassen

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Lun 6 Mar - 19:19

La Bosnie, le Bogomilisme et l’islam : le scénario modèle d’islamisation de l’Europe

Quiconque veut comprendre la stratégie d’islamisation de l’Europe, se doit de connaître l’histoire du Bogomilisme et de la Bosnie. Entre Serbes et Bosniaques, il n’y avait aucune différence d’origine ethnique. La seule chose qui les séparait était la manière de pratiquer et de croire au christianisme.
Les Serbes étaient orthodoxes et catholiques. Et les Bosniaques, étaient des bogomilistes. Du Xème siècle et jusqu’au XIVème siècle après J.-C - soit durant 400 ans ! -, ces deux frères ennemis se sont déchirés dans des guerres fratricides dues à leurs divergences en matière de foi et de croyances chrétiennes.
Mais vers la fin du XIVème et avec l’invasion ottomane musulmane de cette contrée d'Europe, on découvre tout à coup que les Bosniaques sont devenus musulmans ! Comment cela a- t-il pu se passer ? Pour le comprendre, il faut d’abord savoir ce qu’était le bogomilisme.
Pour faire bref, le bogomilisme - fondé au Xème siècle par un pope d’origine bulgare qui se faisait appeler Bogomil -, avait des accointances avec le catharisme : Un adhérent bogomile croyait au dualisme, s’opposait aux cultes des icônes, et à la papauté etc...
Ce courant chrétien fut considéré par l’Eglise catholique comme une secte néfaste et une dangereuse hérésie. Les Bogomiles subirent alors moult persécutions de la part des Serbes catholiques et orthodoxes, y compris physiques. Lorsque les Ottomans musulmans entreprirent la conquête de la Serbie et de la Bosnie, ils trouvèrent en Bosnie une population bogomile emplie d’animosité et de ressentiments envers leurs oppresseurs Serbes catholiques et orthodoxes.
C’est alors que les Ottomans musulmans leur tinrent le discours suivant : “Les Serbes catholiques et orthodoxes sont des idolâtres ! Ils ne sont pas de vrais monothéistes comme vous, nobles Bogomiles. Comme vous, nous sommes aussi de véritables monothéistes. Aidez-nous à vaincre les Serbes catholiques et orthodoxes, et alors nous vous aiderons à les convertir tous au bogomilisme.”
Abusés, les Bogomiles perçurent ces Ottomans musulmans comme une sorte de secte chrétienne intégriste, un bogomilisme déviant certes, mais très proche d’eux. Ils s’allièrent donc aux Ottomans musulmans et leur ouvrirent généreusement et naïvement leurs frontières. Les Ottomans musulmans pénétrèrent alors en Bosnie, et pour les “remercier” de leur collaboration zélée, ils les “invitèrent” à se convertir tous à l’islam s'ils ne voulaient pas avoir la gorge tranchée et la tête décapitée.
La suite est connue : En 1465, tous les nobles Bosniaques bogomiles qui “embrassèrent” l'islam formèrent un corps de plus de trente mille janissaires qui aidèrent le Sultan ottoman à islamiser l’Albanie, le Kossovo et presque toute l’Europe ! Tandis que plus de deux cent mille Bosniaques bogomiles du petit peuple qui refusèrent de se convertir à l’islam, furent trucidés ou vendus sur les marchés musulmans comme esclaves et eunuques, les autres furent convertis à l’islam. Ils devinrent parmi les plus farouches dans la diffusion de l’islam, mais restèrent – on ne sait par quel miracle - fidèles à leur langue slave d'origine.
Cette conversion ne sonna pas seulement le glas du Bogomilisme chrétien, mais également la fin du sentiment commun des Bosniaques et des Serbes d’appartenir à un même peuple ! Désormais, Bosniaques et Serbes se regardèrent en chiens de faïence. Les Bosniaques s’allièrent même à Hitler contre leurs anciens frères Serbes, et c’est parmi ces Bosniaques islamisés qu’on trouva les pires tortionnaires des camps nazis d’extermination contre les Juifs.
Tel fut le funeste “scénario” qui transforma irrémédiablement le peuple de la Bosnie bogomile chrétienne en musulman.

Ce scénario peut-il se reproduire ? Déjà, des émissaires et des propagandistes musulmans sillonnent l'Europe à la rencontre de catholiques, protestants, anglicans, orthodoxes, "Témoins de Jéhovah", évangélistes et autres courants chrétiens pour les monter les uns contre les autres, en leur tenant le même discours sournois de haine et de division qu'ils avaient tenu pour piéger les Bosniaques bogomiles. Les Ottomans musulmans avaient alors réussi dans leur entreprise de dislocation. Aujourd’hui, d'autres musulmans ont pris le relais dans l'objectif final d'islamisation de l'Europe. A qui le tour ? La France, l'Allemagne, l'Angleterre ? Ou l'Espagne, "Reconquista" oblige !

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Mer 12 Avr - 13:49

David Belhassen

Presque toute la campagne présidentielle en France, tourne autour du fric, du fric, et encore du fric !
Leurs "acquis sociaux", leurs pensions et retraites, la baisse des impôts et la hausse de leurs salaires, le "revenu universel" pour des fainéants et des pseudo-chômeurs incapables de retrousser leurs manches pour faire un travail manuel etc..., c'est tout ce qui semble intéresser les citoyens de France.

Ils sont devenus - pour la plupart - des décadents dégénérés et des hédonistes sans vergogne, qui ne se préoccupent que de leurs panses, de leurs loisirs, et de leur pouvoir d'achat consumériste.

Faisant preuve d'un égoïsme et d'un égocentrisme forcené, ils sont prêts à hypothéquer l'avenir des générations futures, pourvu qu'eux-mêmes puissent "se la couler douce".
Aucun patriotisme, aucun idéalisme, aucune pensée visionnaire, aucun amour authentique pour leur pays, aucun attachement à leur terre, aucun sacrifice et aucun effort pour assurer l'avenir des générations futures, et aucune volonté de combattre pour barrer la route à l'arabo-islamisation qui fera de leurs enfants des musulmans ou des dhimmis !
Rien que leur nombril !!!
En cela, ils me font penser à la plupart des Israéliens, devenus soit des gauchos-bobos petits-bourgeois jouisseurs, soit des judaïques pratiquants débiles qui ont deux Dieux : Le pognon et la synagogue !
==============================================


David Belhassen


Marine le Pen a totalement raison ! Les traîtres et collabos dirigeants vichyssois ne représentaient pas la France et les valeurs républicaines et humanistes de l’État français. Ils étaient des usurpateurs illégitimes ! Tout comme Rabin par exemple, le premier ministre israélien, ce traître qui a serré la main du terroriste Arafat ne représentait pas Israël, mais son parti travailliste de collabos !

Et les gendarmes collabos non plus ne représentaient pas la France ! Tout comme les gauchos-bobos israéliens de "Paix maintenant" qui collaborent avec l'ennemi panarabiste palestiniste islamique et qui dénoncent à l'ONU les Israéliens patriotes, ne peuvent se targuer de représenter l’État d'Israël, l'âme du sionisme authentique, et les valeurs du Mouvement hébreu de Libération !

La France n'était pas seulement celle des traîtres et des collabos, mais aussi et surtout celle des Français résistants qui ont lutté contre l'occupant nazi, celle de tous ceux qui ont sauvé des juifs au mépris de leur propre vie et en mettant en péril leurs familles ! Ce furent eux la vraie France !

Alors, cela suffit avec cette ignoble démagogie propagandiste pour calomnier et déformer les paroles de Marine le Pen, et qui n'est destinée qu'à une seule chose : lui faire perdre les élections présidentielles en la présentant comme une fasciste et une "antisémite" !
Or, elle n'a fait que reprendre ce que De Gaulle avait jadis asséné aux détracteurs de sa patrie : "Vichy n'était pas la France ! A cette époque, la vraie France était absente ! L'authentique France était celle de la clandestinité et de la résistance !"

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Mer 10 Mai - 14:29



David Belhassen
7 mai, 06:34 ·

La terreur règne en France !
La "Commission nationale de contrôle de la campagne présidentielle" a menacé de poursuivre en justice - y compris prison et amende de milliers d'euros -, toute personne qui oserait commenter ou relayer des informations concernant les dernières magouilles de Macron qui viennent d'être révélées sous le nom de "Macronleaks".
Et cela sous prétexte de ne "pas influencer" le vote à la présidentielle.
Alors qu'en parallèle, des prétendues "révélations" contre Marine le Pen circulent librement sur les médias, sans que cette "Commission de contrôle" ne pipe mot !
Il s'agit en fait d'un parti-pris de cette véreuse "Commission de contrôle" en faveur de Macron. Ce n'est là ni plus ni moins qu'une campagne de terreur stalinienne pour faire taire les citoyens français, les bâillonner, et les menacer de ne pas divulguer des informations en leurs possessions.
Pour déjouer la manœuvre ignoble, j'invite toute personne de citoyenneté française qui possède de telles informations de les partager et de les publier en mon nom, sur ma page FB.
J'en prends la responsabilité pénale et juridique, au nom de la liberté d'expression !


_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Mar 4 Juil - 13:00

BORDEL ou Bord EL : Le verbe 'aimer' existe-t-il dans le Coran ?

Cette question, qui fait débat entre musulmans et non-musulmans, est biaisée dans son fondement. Car ce que les musulmans définissent comme étant le verbe "aimer" dans la langue arabe, signifie en fait "désirer" une fois ce verbe traduit en langues occidentales.
Pour savoir ce qui en retourne réellement, il faut donc comparer l'arabe à une langue qui lui soit proche. Et en l'occurrence, il y a tout intérêt à faire un parallèle entre l'arabe du Coran et l'hébreu biblique puisque le Coran a beaucoup emprunté au Pentateuque ("Torah de Moïse").
Dans le Coran, il existe une racine verbale "HB" qui semble correspondre au verbe "aimer". Voici un exemple, sourate 3, verset 14 :
زُيِّنَ لِلنَّاسِ حُبُّ الشَّهَوَاتِ مِنَ النِّسَاءِ وَالْبَنِينَ وَالْقَنَاطِيرِ الْمُقَنْطَرَةِ مِنَ الذَّهَبِ وَالْفِضَّةِ وَالْخَيْلِ الْمُسَوَّمَةِ وَالْأَنْعَامِ وَالْحَرْثِ ذَلِكَ مَتَاعُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَاللَّهُ عِنْدَهُ حُسْنُ الْمَآبِ
Transcription phonétique :
zuyin lil nass hub al shahawat min al nissâ wa al baniyn wa al qanatiyr al muqantarat min al dhahab wa al fidat wa al khayl al mussawamat wa al an’am wa al harth dhalik mata’u al hayat al dunya wa allah ‘indahu husnu al maab

Traduction :
on a embelli aux gens l'amour des voluptés de femmes et de fils et de trésors thésaurisés d'or et d'argent et de montures racées et de bétails et de labours telle est la jouissance de la vie ici-bas mais auprès d'allah est le meilleur séjour


Cet "amour" des voluptés (de femmes et de descendances, mais aussi de trésors d'argent et d'or, de chevaux, de troupeaux et de terres), ressemble à s'y méprendre à "l'avertissement" mentionné dans le Pentateuque (Deutéronome 17, 15-17) :
Tu mettras sur toi un roi que choisira Yahweh, ton Dieu… Seulement qu'il ne multiplie pas le nombre de ses chevaux… Et qu'il ne multiplie pas le nombre de ses femmes, et que ne dévie pas son cœur ; et d'argent et d'or, qu'il n'en multiplie pas trop.

Le Coran utilise d'ailleurs plusieurs fois le mot "hub" pour dénoncer "l'amour des richesses". Comme par exemple dans le verset 20 de la sourate 89 :
وَتُحِبُّونَ الْمَالَ حُبًّا جَمًّا
et vous aimez les richesses d'un amour sans bornes

Le Coran l'utilise aussi pour désigner la passion amoureuse sexuelle et charnelle, comme le verset 30 de la sourate 12, dite "de Joseph" :

وَقَالَ نِسْوَةٌ فِي الْمَدِينَةِ امْرَأَةُ الْعَزِيزِ تُرَاوِدُ فَتَاهَا عَنْ نَفْسِهِ قَدْ شَغَفَهَا حُبًّا إِنَّا لَنَرَاهَا فِي ضَلَالٍ مُبِينٍ
et dirent des femmes dans la ville : la femme d'al`azîz veut séduire sa personne ; déjà il l'a rendue amoureuse ; nous la trouvons dans un égarement évident.

Il est donc clair qu'ici cette racine verbale HB, ne peut être traduit par 'aimer' pour désigner ce qu'un occidental comprend comme le sentiment sublimé de "l'amour", et particulièrement "l'amour de Dieu" ou "l'amour pour Dieu".


Dans ces versets, cet "amour" semble plutôt correspondre à de l'amour vénal, à du "désir charnel", à de la "convoitise", à de la "passion", à de "l'ardeur", à de "l'attirance", voire à de l'affection, etc…
D'ailleurs, en hébreu biblique la racine verbale HB existe mais ne signifie jamais "Amour" de Dieu ou de son prochain, mais "désirer", "vouloir", à la rigueur "affectionner" ou "chérir".
Pour parler "d'amour du prochain", ou de "l'amour sublimé" de Dieu ou pour Dieu, l'hébreu biblique fait usage de la racine verbale AHB (avec un H aspiré), et jamais de "HB" (avec un H guttural).
Faire usage de la racine verbale "HB" pour parler "d'amour de Dieu" ou "d'Amour du prochain" avec un grand A, serait donc pour un Hébreu indécent, voire scabreux. En somme, une véritable hérésie !
Et pourtant le Coran le fait dans le verset 165 de la sourate 2 :
وَمِنَ النَّاسِ مَنْ يَتَّخِذُ مِنْ دُونِ اللَّهِ أَنْدَادًا يُحِبُّونَهُمْ كَحُبِّ اللَّهِ وَالَّذِينَ آمَنُوا أَشَدُّ حُبًّا لِلَّهِ وَلَوْ يَرَى الَّذِينَ ظَلَمُوا إِذْ يَرَوْنَ الْعَذَابَ أَنَّ الْقُوَّةَ لِلَّهِ جَمِيعًا وَأَنَّ اللَّهَ شَدِيدُ الْعَذَابِ



Transcription phonétique :
wa min al nass man yatakhidhu min duwn allah andadan yuhibuwnahum ka hub allah wa aladhiyn amanuw ashad hub li lah wa law yarâ al ladhiyn thalamuw idh yarawna al ’adhab ana al quwat li lah jamiy’an wa ana allah shadiyd al ’adhab
Ce verset est communément traduit en français par :
et parmi les hommes, il en est qui prennent au lieu de allah des égaux à lui; ils les aiment comme on aime allah et ceux qui croient sont plus durs à l'amour pour dieu et s'ils avaient vu ceux qui ont idolâtré alors ils verront le châtiment, car la force est à dieu entièrement, et que allah est dur en châtiment
C'est donc que le Coran fait indifféremment usage de "HB" à la fois pour le désir charnel ou vénal que pour "l'amour sublimé". Alors que, pour être fidèle à l'étymologie du verbe "HB", il aurait été plus judicieux de traduire :
et parmi les hommes, il en est qui prennent au lieu de allah des égaux à lui, il les chérit comme on chérit allah et ceux qui croient sont les plus durs au chérissement de allah et s'ils avaient vu ceux qui ont idolâtré alors ils verront le châtiment car la force est à allah entièrement, et que allah est dur en châtiment
Mais il existe dans le Coran une autre racine verbale que HB pour 'aimer'. On la trouve dans le verset 90 de la sourate 11 :
وَاسْتَغْفِرُوا رَبَّكُمْ ثُمَّ تُوبُوا إِلَيْهِ إِنَّ رَبِّي رَحِيمٌ وَدُودٌ
Transcription phonétique :
wa estaghfiruw rabikum thama tuwbuw ilayhi ina rabiy rahim wa duwd
Traduction littérale :
et implorez votre seigneur puis revenez à lui ; certes mon seigneur est compatissant et amant".
Or cette unique occurrence coranique de la racine DWD pour "aimer" n'est pas en arabe ! Elle est calquée sur l'hébreu. Le nom du roi David (Dawid) vient de cette racine DWD. Et elle signifie non pas "aimer" dans son sens sublimé, mais "aimer" charnellement !
Dans le Cantique des Cantiques, la bergère folle de désir sexuel et de passion amoureuse pour son berger, lui avoue (en hébreu) sa flamme :
ani le duwdi et duwdi li
Ce qui signifie :
je suis à mon amant et mon amant est à moi
Or l'exégèse rabbinique-talmudique a transformé le "Cantique des Cantiques", résolument libertin, en une allégorie pieuse et bigote sur la relation d'amour entre Dieu et son peuple. Voilà encore un exemple de l'influence des rabbins sur le Coran.
Conclusion :
Par l'usage de la racine verbale HB, le Coran fait l'amalgame entre deux concepts distincts : "désir charnel" et "amour sublimé".
De même, en empruntant à l'hébreu la racine DWD, le Coran confond "ferveur sexuelle" et "ferveur spirituelle".
Par là-même, il se "calque" à l'exégèse rabbinique-talmudique et à son indigence spirituelle qui, pour s'élever, n'a d'autre recours que la métaphore d'un partage de fantasmes sexuels entre deux amants séparés.
Est-ce la véritable raison pour laquelle, le "Paradis d'Allah" est en fait un "BORDEL", ou plutôt (pour faire un calembour hébraïque) : un "Bord EL" (EL signifiant "Dieu" en hébreu) !

David A. Belhassen

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par El seductor le Mar 4 Juil - 15:47

Cette "jouissance" des bédouins, et donc retransmise dans le Coran, faisait allusion aux femmes prises comme esclaves par les vainqueurs arabes et musulmans à l'issue des combats et des conquêtes faites au nom d'Allah...
avatar
El seductor
Chef
Chef

Messages : 1166
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Sam 8 Juil - 9:34

El seductor a écrit:Cette "jouissance" des bédouins, et donc retransmise dans le Coran, faisait allusion aux femmes prises comme esclaves par les vainqueurs arabes et musulmans à l'issue des combats et des conquêtes faites au nom d'Allah...

Il ne faut pas mettre dans le même sac les arabes et les mahométans. Il ne faut pas oublier que 20% des arabes sont chrétiens
que le Liban pays arabe était à moitié chrétien avant 1975.

https://www.youtube.com/channel/UCJ26RV8dnEZT5Wkcy8Kj_Tw

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Sam 8 Juil - 9:40

Que signifie 'Tendre l'autre joue' ?

Depuis la série d'attentats perpétrés en France par des islamistes, nous assistons à une sorte d'auto-flagellation qui prend des allures pseudo-christiques du genre : "Vous n'aurez pas ma haine" !
Cet angélisme gaucho-boboïste, qui fait bien le jeu de l'islam, a eu recours à certaines sentences de Jésus, présentées comme un pacifique-collabo qui incite à ne pas se défendre contre les criminels, les envahisseurs, et les "jihadistes" de l'époque !

Qu'en est-il au juste ?

Tout d'abord, voici les versets en question sur "tendre la joue" :

LUC 6, 28-30
"Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre aussi ta tunique. Donne à qui te demande, et ne réclame pas ton bien à qui s'en empare.…

MATTHIEU 5, 39-40 :
Mais moi, je vous dis de ne pas résister au haineux. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui aussi ton manteau.


Ces paroles d’Évangiles ne sont pas des 'nouveautés' de Jésus, mais se réfèrent à une série de versets de la Bible israélite judaïque (malencontreusement nommée 'Ancien Testament'), dont se sont inspirés les Évangéliste.
Ésaïe 50:6
J'ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe ; je n'ai pas dérobé mon visage aux ignominies et aux crachats.
Lamentations 3:30
Il présentera la joue à celui qui le frappe, Il se rassasiera d'opprobre.
Michée 5:1 : Avec la verge on frappe sur la joue le juge d'Israël.
L'exégèse christique pense que l'incitation de Yeshou'a (le nom hébreu originel de Jésus) à "tendre l'autre joue", aurait un lien direct avec ces versets et qu'il est question d'une sorte d'auto-flagellation et de soumission au méchant.
Mais cette exégèse est biaisée ! Jésus ne s'adresse aucunement à un "méchant" ou à un oppresseur, de surcroît étranger et ennemi du peuple d'Israël, dénué de toute éthique. Car, en dépit des apparences, la sentence de Jésus ne se fonde pas sur les versets précités, mais sur un tout autre verset, celui du Livre des Proverbes 25, 21-22 :
Si celui qui te hait a faim, nourris-le de pain et s'il a soif, abreuve-le d'eau. Car ce sont des braises que tu répands sur sa tête.

En fait, pour Jésus il s'agissait de raviver la conscience morale de tout quidam dans le peuple d'Israël, et indirectement chez les autres peuples. Ce quidam n'est pas forcément un "méchant", ni un occupant oppresseur, mais quelqu'un qui a développé une haine gratuite envers son prochain.
D'ailleurs le même Livre des Lamentations qui parle de "présenter la joue", enjoint de punir les "méchants" et les criminels (versets 64-66) :
Tu les poursuivras de ton ire, et tu les extermineras de dessous les cieux de Yahweh !

D'autre part, Jésus lui-même a dit (Matthieu 10, 34) : "Je ne suis pas venu apporter la paix mais l'épée". De surcroît, il enjoint à ses disciples de se munir d'armes (Luc 22-36) en vue d'une éventuelle rébellion armée contre l'occupant romain : "que celui qui n'a point d'épée vende son vêtement et achète une épée".

Jésus, n'était donc pas un "doux agneau", figure légendaire relayée par l'image d’Épinal, mais un résistant et un patriote hébreu qui aspirait à la rédemption et à la libération d'Israël. Et cette libération exigeait de bouter l'occupant romain hors du pays.
Ce n'est qu'au dernier moment, lorsqu'il comprit que la cruelle répression romaine s'achèverait dans un bain de sang innocent, avec des représailles contre la population civile, femmes, enfants, vieillards, qu'il fit marche-arrière et préféra sa propre mort à celle de ses compatriotes israélites.

David A. Belhassen

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par FAB42 le Sam 8 Juil - 10:11

ganem a écrit: Que signifie 'Tendre l'autre joue' ?

Depuis la série d'attentats perpétrés en France par des islamistes, nous assistons à une sorte d'auto-flagellation qui prend des allures pseudo-christiques du genre : "Vous n'aurez pas ma haine" !
Cet angélisme gaucho-boboïste, qui fait bien le jeu de l'islam, a eu recours à certaines sentences de Jésus, présentées comme un pacifique-collabo qui incite à ne pas se défendre contre les criminels, les envahisseurs, et les "jihadistes" de l'époque !

Qu'en est-il au juste ?

Tout d'abord, voici les versets en question sur "tendre la joue" :

LUC 6, 28-30
"Bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un prend ton manteau, ne l'empêche pas de prendre aussi ta tunique. Donne à qui te demande, et ne réclame pas ton bien à qui s'en empare.…

MATTHIEU 5, 39-40 :
Mais moi, je vous dis de ne pas résister au haineux. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui aussi ton manteau.


Ces paroles d’Évangiles ne sont pas des 'nouveautés' de Jésus, mais se réfèrent à une série de versets de la Bible israélite judaïque (malencontreusement nommée 'Ancien Testament'), dont se sont inspirés les Évangéliste.
Ésaïe 50:6
J'ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe ; je n'ai pas dérobé mon visage aux ignominies et aux crachats.
Lamentations 3:30
Il présentera la joue à celui qui le frappe, Il se rassasiera d'opprobre.
Michée 5:1 : Avec la verge on frappe sur la joue le juge d'Israël.
L'exégèse christique pense que l'incitation de Yeshou'a (le nom hébreu originel de Jésus) à "tendre l'autre joue", aurait un lien direct avec ces versets et qu'il est question d'une sorte d'auto-flagellation et de soumission au méchant.
Mais cette exégèse est biaisée ! Jésus ne s'adresse aucunement à un "méchant" ou à un oppresseur, de surcroît étranger et ennemi du peuple d'Israël, dénué de toute éthique. Car, en dépit des apparences, la sentence de Jésus ne se fonde pas sur les versets précités, mais sur un tout autre verset, celui du Livre des Proverbes 25, 21-22 :
Si celui qui te hait a faim, nourris-le de pain et s'il a soif, abreuve-le d'eau. Car ce sont des braises que tu répands sur sa tête.

En fait, pour Jésus il s'agissait de raviver la conscience morale de tout quidam dans le peuple d'Israël, et indirectement chez les autres peuples. Ce quidam n'est pas forcément un "méchant", ni un occupant oppresseur, mais quelqu'un qui a développé une haine gratuite envers son prochain.
D'ailleurs le même Livre des Lamentations qui parle de "présenter la joue", enjoint de punir les "méchants" et les criminels (versets 64-66) :
Tu les poursuivras de ton ire, et tu les extermineras de dessous les cieux de Yahweh !

D'autre part, Jésus lui-même a dit (Matthieu 10, 34) : "Je ne suis pas venu apporter la paix mais l'épée". De surcroît, il enjoint à ses disciples de se munir d'armes (Luc 22-36) en vue d'une éventuelle rébellion armée contre l'occupant romain : "que celui qui n'a point d'épée vende son vêtement et achète une épée".

Jésus, n'était donc pas un "doux agneau", figure légendaire relayée par l'image d’Épinal, mais un résistant et un patriote hébreu qui aspirait à la rédemption et à la libération d'Israël. Et cette libération exigeait de bouter l'occupant romain hors du pays.
Ce n'est qu'au dernier moment, lorsqu'il comprit que la cruelle répression romaine s'achèverait dans un bain de sang innocent, avec des représailles contre la population civile, femmes, enfants, vieillards, qu'il fit marche-arrière et préféra sa propre mort à celle de ses compatriotes israélites.

David A. Belhassen
C'était pour moi ça ganem, non ?

_________________
AU SERVICE DE LA FRANCE,
AU SERVICE DU FORUM FRANCE,
france FAB42
france
avatar
FAB42
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 840
Date d'inscription : 17/08/2013
Localisation : SAINT-ETIENNE

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par El seductor le Sam 8 Juil - 16:08

Non, les Arabes, nés dans la péninsule arabique, sont musulmans à 95% puisque les autres religions y sont formellement interdites. Ce sont les Palestiniens qui conservent encore des communautés chrétiennes et israëlites. Et les Palestiniens ne sont pas des "Arabes" !
avatar
El seductor
Chef
Chef

Messages : 1166
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par ganem le Mar 11 Juil - 14:23

En dehors de l'Arabie, il n y a pas d'arabes, il y a des arabophones qui peuvent être ou non musulmans

Les Syriens, les Irakiens, les Jordaniens, les Palestiniens comptent de centaines de milliers de chrétiens arabophones.

L’Égypte a 15 millions de chrétiens mais ils ne sont pas catholiques et ont leur propre pape.

_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Re: David Belhassen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum