Forum politique France online
Le Forum France est le premier forum politique du net francophone.

C'est un lieu de débats privilégiant la diversité d'opinion et la liberté d'expression, dans un climat cordial.

Il reconstitue également une société virtuelle dirigée par un président du forum élu tous les trois mois.

Enregistrez-vous vite pour rejoindre la grande aventure du Forum France !

Histoire de la Guerre d'Algérie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par STUNENEB le Mar 30 Mai - 11:33

Histoire de la Guerre d'Algérie




1954
1 novembre
Début de l'insurrection en Algérie
Les indépendantistes algériens emmenés par le tout jeune parti indépendantiste le FLN (Front de Libération National), décident d'entamer la lutte armée contre l'occupant français. Une dizaine d'attentats sont perpétrés partout en Algérie. En France, l'événement à peu de retentissement, pourtant c'est le début d'une guerre de décolonisation qui durera huit années.
Voir aussi : Dossier histoire fête nationale - Dossier histoire de l' Empire colonial français - Insurrection - Histoire du FLN - Histoire de la Guerre d'Algérie



1958
13 mai
Alger se soulève pour rester français
La formation d'un ministère Pflimlin, favorable à l'ouverture de négociations avec le Front de libération nationale (FLN), suscite la colère des partisans de l'"Algérie française". Ceux-ci en appellent au général de Gaulle pour maintenir la souveraineté de la France sur l'Algérie. La crise s'étend à la France métropolitaine. Le président de la République, René Coty, appelle alors le général de Gaulle au gouvernement. L'insurrection aura raison de la IVème République et de Gaulle instaurera rapidement la Ve République.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Soulèvement - Histoire d'Alger - Histoire de l'Algérie française - Histoire de la Guerre d'Algérie



1961
8 janvier
Approbation de l'autodétermination en Algérie
Le référendum proposé par le Général de Gaulle visant à statuer sur l'autodétermination des populations algériennes est organisé simultanément en France et en Algérie. Dans la métropole, 75,26 % des français se déclarent en faveur de la création d'un république algérienne. Dans le département français, 70 % disent "oui" à l'autodétermination.
Voir aussi : De Gaulle - Autodétermination - Histoire de la Guerre d'Algérie



1961
21 avril
Putsch en Algérie
4 généraux à la retraite (Challe, Zeller, Jouhaud et Salan) et quelques colonels prennent le pouvoir à Alger afin de s'opposer à l'émancipation de l'Algérie. Mais les putschistes ne parviennent pas à rallier l'armée d'Algérie et le président de Gaulle interdit à tous Français d'exécuter leurs ordres. Les généraux seront arrêtés et les partisans acharnés de l'Algérie française entreront dans l'OAS (Organisation de l'armée secrète) qui cessera d'exister avant l'indépendance algérienne en 1962.
Voir aussi : De Gaulle - Putsch - Histoire d'Alger - Histoire de l'OAS - Histoire de la Guerre d'Algérie



1961
17 octobre
Manifestation de musulmans à Paris
La branche française du FLN (Front de Libération National) appelle les Algériens de France à manifester contre les mesures instaurées par le préfet de Police de Paris, Maurice Papon. Le 5 octobre il a fait interdire à tous les Algériens de la capitale de circuler la nuit. La manifestation débute à 20h30 sur les Champs-Elysées. Non-violente, elle compte de nombreuses familles, des femmes et des enfants. Elle sera sévèrement réprimée par la police à qui le Général de Gaulle, chef du gouvernement, a donné carte blanche. Les manifestants sont roués de coup dans les commissariats ou jetés dans la Seine. Les estimations font état de plus de 200 disparus. Longtemps nié par les autorités, le massacre d 17 octobre 1961 sera reconnu par le France en 1997.
Voir aussi : Histoire de Paris - De Gaulle - Manifestations - Histoire du FLN - Histoire de la Guerre d'Algérie



1962
8 février
Tragique manifestation Métro Charonne
A l'appel du PSU et du PC, une manifestation pour la paix en Algérie et contre l'OAS est organisée à Paris autour de la place de la Bastille et de la place de la République. Prévue depuis une semaine, le rassemblement est interdit par le préfet de Police, Maurice Papon. La répression policière est violente. Les CRS chargent les manifestants qui s'engouffrent dans une bouche de métro fermée, station Charonne. 8 personnes meurent écrasées contre les grilles. On dénombre une centaine de blessés.
Voir aussi : Histoire de Paris - Manifestation - Papon - Histoire de la Guerre d'Algérie



1962
18 mars
Signature des Accords d'Evian
Les négociations concernant le règlement du conflit franco-algérien aboutissent à la signature des accords d'Evian. Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement provisoire de la République algérienne, Krim Belkacem et le ministre français des Affaires algériennes Louis Joxe (assisté de Robert Buron et Jean de Broglie) reconnaissent la souveraineté de l'Etat algérien. Les accords d'Evian mettent fin à huit ans de guerre et à plus d'un siècle de présence française en Algérie. Le cessez-le-feu est programmé pour le lendemain, à midi. La France s'engage à évacuer progressivement ses troupes et à maintenir son aide économique pendant trois ans. Elle obtient des assurances sur le pétrole et bénéficie d'un "droit de préférence". Malgré la signature des accords, la guerre va continuer à faire rage jusqu'à la proclamation solennelle de l'indépendance de l’Algérie le 3 juillet 1962.
Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Histoire d'Evian - Histoire des Accords d'Evian - Histoire de la Guerre d'Algérie



1962
26 mars
Massacre de la rue d'Isly à Alger
8 jours après la signature des accords de paix à Evian, 4 000 Européens d'Algérie se sont réunis à Bab El-Oued pour protester contre le bouclage du quartier par l'armée française. La France soupçonne cette partie de la ville d'abriter un important foyer d'activistes de l'OAS. A 15 heures, alors que la manifestation pacifique atteint la rue d'Isly, les manifestants se heurtent aux artilleurs de l'armée française. Pris de panique devant une telle foule, un des soldats du 4ème RT tire. Le cordon de militaires croient à un signal et donne l'assaut pendant 12 minutes. 46 personnes sont tuées dans la fusillade. On dénombre 200 blessés. La radio présente sur les lieux du carnage enregistrera l'appel vain d'un lieutenant criant "Halte au feu !".
Voir aussi : Massacre - Histoire d'Alger - Histoire de la Guerre d'Algérie



1962
8 avril
Les Français approuvent les Accords d'Evian
Les accords de cessez-le-feu signés le 18 mars entre la France et le gouvernement provisoire algérien sont ratifiés par le peuple français à 90,7% de "oui". Organisé par le général de Gaulle, le scrutin plébiscite largement la politique menée en Algérie. Le chef de l'Etat déclare à l'annonce des résultats : "Le référendum règle le problème algérien".
Voir aussi : Référendum - Histoire d'Evian - Histoire des Accords d'Evian - Histoire de la Guerre d'Algérie



1962
22 août
L'attentat du Petit-Clamart contre de Gaulle
Le cortège présidentiel qui vient de quitter l'Elysée pour se rendre à Colombey-les-deux-Eglises, est pris à partie par trois hommes armés de pistolets-mitrailleurs, alors qu'il traverse le Petit-Clamart. Cet attentat est l'oeuvre de l'OAS (Organisation de l'Armée Secrète), qui s'oppose à l'indépendance de l'Algérie. Le général de Gaulle qui en réchappe, profitera de l'émotion causée par l'attentat pour proposer l'élection du président de la République au suffrage universel.
Voir aussi : De Gaulle - Attentat - Histoire de l'OAS - Petit-Clamart - Histoire de la Guerre d'Algérie



1962
29 septembre
Ben Bella au pouvoir en Algérie
A la suite des accords d'Evian (18 mars 1962) qui reconnaissent l'indépendance de l'Algérie, Ahmed Ben Bella, chef du Front de libération nationale (FLN), est élu par 159 voix contre 1, premier président du Conseil par la nouvelle Assemblée nationale algérienne. Il accédera à la présidence en 1963, mais sera renversé par le coup d'Etat de Houari Boumediene en 1965 et emprisonné jusqu'en 1980.
Voir aussi : Président - Histoire d'Evian - Histoire du FLN - Histoire des Accords d'Evian - Ben Bella - Histoire de la Guerre d'Algérie

avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

La guerre d’Algérie pour ceux qui n’y connaissent rien

Message par STUNENEB le Mar 30 Mai - 11:39

La guerre d’Algérie pour ceux qui n’y connaissent rien.


Entre 1830 et 1848, la conquête de l’Algérie par la France se fait dans la violence: plus du tiers de la population du pays est tuée par l’armée française… Au même titre que l’Indochine, l’Algérie est donc une colonie française depuis 1848, mais celle-ci a la particularité d’être une colonie de peuplement: là où à peine quelques dizaines de milliers de Français partent s’installer en Indochine, pas moins d’un million de « Pieds-Noirs » vivent en Algérie dans la première moitié du XXè siècle.

Même si les 8 millions d’autochtones obtiennent la nationalité française en 1944, les inégalités sociales et politiques persistent entre le peuple colonisé et les Français d’Algérie. Toute l’économie du pays est entre les mains des Français, les Algériens étant quant à eux cantonnés à des travaux à faible valeur ajoutée.

Messali Hadj est l’un des premiers indépendantistes. Il commence ses actions politiques dès les années 1930, son mouvement se radicalisant de plus en plus. A partir de la fin de la seconde Guerre Mondiale, des manifestations populaires sont réprimées dans le sang par l’armée française.
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par STUNENEB le Mar 30 Mai - 11:39


– Vous avez des exemples?


– Oui, bien sûr, Kevin. Le 8 mai 1945, une manifestation tourne à l’émeute à Sétif, ville située à l’Est du pays. Les Français sont pris pour cible: une centaine d’entre eux périront sous les coups des émeutiers.


– Et comment réagit la France?


– Violemment! L’armée française tape dans le tas et tue plus de 20.000 Algériens…

Il faudra néanmoins attendre 9 ans pour que les indépendantistes montent leurs réseaux clandestins et que la guerre explose: le FLN, ou Front de Libération Nationale, est créé en novembre 1954. Dans la foulée, le FLN organise « l’insurrection de la Toussaint », une série d’attaques surprises perpétrées contre les Français. Ces attentats marquent « officiellement » le début de la guerre d’Algérie.

Le gouvernement français ne compte pas laisser ces attentats impunis. En réaction, l’armée française mène de violentes répressions. Mais parallèlement à l’action armée, la France tente également d’établir une vraie politique d’intégration, en favorisant par exemple la scolarisation des jeunes Algériens. Des initiatives louables, il est vrai, mais qui arrivent bien tard… Le FLN s’y oppose et continue de semer la terreur.



– Encore d’autres massacres?


– Oui, notamment ceux du Constantinois en Août 1955. Le FLN ouvre le feu contre la population civile d’origine européenne. La France réagit à peu près de la même façon qu’à Sétif 10 ans plus tôt, et les deux camps tombent l’un et l’autre dans l’horreur, abandonnant à jamais tout espoir de paix.


– Quel genre d’horreurs?


– Par exemple, l’armée française fait envion 2.000 prisonniers parmi la population locale et les emmène dans le stade de la ville de Skikda pour les interroger. En fait d’interrogatoire, ils sont tous massacrés à la mitrailleuse lourde puis enterrés dans une gigantesque fosse commune…
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par STUNENEB le Mar 30 Mai - 11:40


– Ah oui… en effet…


– Ne diabolisons pas un camp ou l’autre pour autant… Le FLN rivalisait largement dans l’horreur avec l’armée française!

Après de telles atrocités, fini le rêve français de l’intégration… C’est maintenant une politique de « guerre à outrance » qui est menée par Robert Lacoste, le nouveau ministre résident. Pas moins de 400.000 soldats français sont maintenant déployés sur le sol algérien. Le point d’orgue du conflit a lieu à Alger, entre janvier et septembre 1957. Le Général Massu obtient les pleins pouvoirs. Lui et ses 6.000 parachutistes ont pour mission de déloger le FLN qui dispose de nombreuses cellules au coeur d’Alger. Massu parvindra à remplir sa mission… mais au prix de la généralisation de la torture et des exécutions sommaires, tolérées par l’ensemble des pouvoirs publics français.



– C’est vraiment ignoble!


– Oui, c’est vrai, c’est ignoble. Mais comme je te l’ai déjà dit, l’armée française fait également face à des indépendantistes du FLN qui sèment la Terreur. Difficile, dans ces conditions, de mener une guerre « propre », si tant est que cet oxymore ait un sens…

La vie politique française est également dans la tourmente. En mai 1958, un coup d’Etat à Alger aggrave encore plus l’instabilité politique de la quatrième République. Ce putsch, mené par Pierre Lagaillarde et soutenu par le général Massu, a pour but de s’opposer au gouvernement de Pierre Pfimlin qui est accusé de vouloir négocier avec les indépenantistes algériens. Le but du général Massu et de ses acolytes est donc de s’opposer à Paris et de maintenir coûte que coûte l’Algérie au sein de la République française.

On s’en doute, ce coup d’état ébranle littéralement le régime. La France a maintenant besoin d’un homme providentiel qui soit capable de sortir de cette crise majeure. Cet homme, c’est bien sûr le Général de Gaulle qui est rappelé au pouvoir en juin 1958. Le 4 juin de la même année, il lance du haut de son balcon à une foule amassée autour de lui son célébre « Je vous ai compris! ». Les Pieds-noirs pensent avoir enfin trouvé un homme politique qui les soutienne. Ce sentiment est renforcé deux jours plus tard quand de Gaulle lance: « Vive l’Algérie française! »

En avril 1961, pourtant, il trahit les Français d’Algérie et les militaires en parlant d’un état algérien indépendant et souverain… Cette trahison amène une nouvelle tentative de putsh, appelé le putsch des Généraux, le 22 avril 1961. Mais, cette fois, la tentative de coup d’Etat échoue…

Finalement, les accords d’Evian sont signés le 18 mars 1962, dont la conséquence est le cessez-le-feu immédiat sur tout le territoire algérien. A la suite d’un référendum le 3 juillet 1962, la France reconnaît finalement l’Algérie indépendante. En 4 ans, le Général de Gaulle est donc parvenu à sortir la France d’une crise inextricable au prix, il est vrai, de la trahison de sa propre parole.



– Ouais, mais bon, si ça a pu mettre fin à la guerre, c’est un détail, non?


– Peut-être pour toi, Kevin, mais certains lui en ont voulu mortellement! A tel point que de Gaulle a été la cible d’un attentat, appelé « attentat du Petit-Clamart », le 22 août 1962, organisé par l’OAS.
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par STUNENEB le Mar 30 Mai - 11:41


– L’OAS?


– L’Organisation Armée Secrète, c’est une organisation française créée en 1961 qui lutte désespérément pour maintenir l’Algérie dans le giron de la France.


– Et de Gaulle s’en sort?


– Oui, bien sûr! Il mourra bien plus tard, en 1970, dans son petit village de Colombey-Les-Deux-Eglises après s’être retiré définitivement de la vie politique.

Il ne faut pas croire que les Accords d’Evian marquent la vraie fin de la guerre d’Algérie… Près d’un million de Pieds-noirs sont mis à la porte de chez eux et s’exilent en métropole, dans des conditions très difficiles. L’OAS continue encore les affrontements avec l’armée. Les harkis, surtout, subissent la vengeance effroyable des Algériens du FLN.



– Les harkis? C’est qui eux?


– C’est, grosso-modo, les Algériens qui ont choisi de lutter du côté des Français entre 1957 et 1962… On imagine leur sort une fois que la France s’est désengagée des combats et les a laissés livrés à eux-mêmes…


– En effet, c’est pas très fair-play…


– Fair-play?

Maurice Allais considère carrément que c’est « une des plus grandes ignominies, une des plus grandes hontes de toute l’Histoire de France »…
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par El seductor le Mar 30 Mai - 15:06

Voilà une version de la "guerre d'Algérie" que je ne connaissais pas mais qui est un tissus de contre-vérités. Je ne sais pas d'où tu l'as tirée (pas de référence sourcée) mais elle reprend les poncifs de la désinformation nationale...
Je pourrai reprendre phrase par phrase et démolir tout ce laïus... N'oublie pas, tête de lard, que je suis un témoin de toute cette guerre. Un témoin. Parmi des milliers d'autres !
avatar
El seductor
Maître
Maître

Messages : 2232
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par STUNENEB le Mar 30 Mai - 18:18

El seductor a écrit:Voilà une version de la "guerre d'Algérie" que je ne connaissais pas mais qui est un tissus de contre-vérités. Je ne sais pas d'où tu l'as tirée (pas de référence sourcée) mais elle reprend les poncifs de la désinformation nationale... Je pourrai reprendre phrase par phrase et démolir tout ce laïus... N'oublie pas, tête de lard, que je suis un témoin de toute cette guerre. Un témoin. Parmi des milliers d'autres !



Tête de lard toi même, pauvre taré. Tu te crois où ? Tu te crois toujours dans ta guerre coloniale, avec ton uniforme et ton arme , en allant faire "la corvée de bois".


TU N'ES PAS LE SEUL INCORPORE POUR LA GUERRE D'ALGERIE.


D'autre part, tu n'a aucun moyen pour démolir mes arguments, car tu n'en possèdes pas.

Tes seuls aboiements sont des insultes envers ce qui ne te plait pas de lire, car ce ne sont pas tes idées.

Mais un forum c'est une confrontation d'idées, donc de débat contradictoire, ce dont tu es largement incapable, pauvre prétentieux d'un âge avancé, qui voudrait faire croire qu'il séduit encore quelque chose.


C'est donc toi "le capo" du forum, ..... j'aurais du me méfier, on m'avait prévenu.
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par STUNENEB le Mar 30 Mai - 18:24

L'armée Française durant la guerre d'Algérie .





avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par El seductor le Mar 30 Mai - 19:06

STUNENEB a écrit:Histoire de la Guerre d'Algérie




1954
 1 novembre
Début de l'insurrection en Algérie
Les indépendantistes algériens emmenés par le tout jeune parti indépendantiste le FLN (Front de Libération National), décident d'entamer la lutte armée contre l'occupant français. Une dizaine d'attentats sont perpétrés partout en Algérie. En France, l'événement à peu de retentissement, pourtant c'est le début d'une guerre de décolonisation qui durera huit années.
Voir aussi : Dossier histoire fête nationale -Dossier histoire de l' Empire colonial français - Insurrection - Histoire du FLN - Histoire de la Guerre d'Algérie

Il n'y a jamais eu d'insurrection proprement dite, mais des attentats commis par une centaine d'individus au plus, dont l'attaque du car qui amenait deux instituteurs métropolitains enseigner à Arris (Aurès-Némentcha). Lui fut abattu d'une rafale de PM, elle, grièvement blessée et laissée pour morte, tandis qu'un Hadj musulman était lui aussi assassiné pour avoir voulu s'interposer. "Il n'y eu donc pas de "lutte armée contre l'occupant français" terminologie qui à l'époque voulait montrer le caractère "résistance-occupant" des années 40


 
1958
 13 mai
Alger se soulève pour rester français
La formation d'un ministère Pflimlin, favorable à l'ouverture de négociations avec le Front de libération nationale (FLN), suscite la colère des partisans de l'Algérie française". Ceux-ci en appellent au général de Gaulle pour maintenir la souveraineté de la France sur l'Algérie...

Non ! Ce fut un complot monté par les partisans du Général De Gaulle (Michel Debré, Léon Delbecque et Jacques Soustelle) qui imposa le recours à leur chef à l'armée d'Algérie. A la suite des horreurs du terrorisme FLN de la bataille d'Alger, puis de l'exécution de 3 jeunes soldats du contingent par le FLN en Tunisie.

départementsVoir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Soulèvement - Histoire d'Alger - Histoire de l'Algérie française - Histoire de la Guerre d'Algérie (Quel en est l'auteur ?)


 
1961
 8 janvier
Approbation de l'autodétermination en Algérie
Le référendum proposé par le Général de Gaulle visant à statuer sur l'autodétermination des populations algériennes est organisé simultanément en France et en Algérie. Dans la métropole, 75,26 % des français se déclarent en faveur de la création d'un république algérienne. Dans le département français, 70 % disent "oui" à l'autodétermination.

Il y a à ce moment là 13 départements français en Algérie et leurs populations croient encore en l'option "francisation". De Gaulle va les tromper encore une fois, car pour lui, c'est l'option indépendance FLN qui prévaut.
Voir aussi : De Gaulle - Autodétermination - Histoire de la Guerre d'Algérie


 
1961
 21 avril
Putsch en Algérie
4 généraux à la retraite (Challe, Zeller, Jouhaud et Salan) et quelques colonels prennent le pouvoir à Alger afin de s'opposer à l'émancipation de l'Algérie.

C'est faux, bien entendu. Ces généraux ne veulent pas s'opposer à "l'émancipation de l'Algérie". Ils ont compris le piège dans lequel De Gaulle engageait la France et voulaient s'opposer à la sécession de ces 13 départements français.

Mais les putschistes ne parviennent pas à rallier l'armée d'Algérie et le président de Gaulle interdit à tous Français d'exécuter leurs ordres. Les généraux seront arrêtés et les partisans acharnés de l'Algérie française entreront dans l'OAS (Organisation de l'armée secrète) qui cessera d'exister avant l'indépendance algérienne en 1962.

Tous arrêtés ? Non. Sauf les généraux Salan et Jouhaud qui prennent la tête de la résistance française.

Voir aussi : De Gaulle - Putsch - Histoire d'Alger - Histoire de l'OAS  - Histoire de la Guerre d'Algérie


 
1961
 17 octobre
Manifestation de musulmans à Paris
La branche française du FLN (Front de Libération National) appelle les Algériens de France à manifester contre les mesures instaurées par le préfet de Police de Paris, Maurice Papon. Le 5 octobre il a fait interdire à tous les Algériens de la capitale de circuler la nuit....

Précaution normale. Les crimes perpétrés par le FLN ne cessent d'augmenter. De Janvier 1956 à décembre 1962, et pour le seul département de la Seine, 1433 Algériens opposés au FLN ou ne payant pas l'impôt révolutionnaire (MNA) furent assassinés et 1726 autres blessés. Le "bilan global" des crimes du FLN à l'égard des policiers, Algériens et supplétifs pour l'ensemble de la métropole s'élève à 6.000 morts et 9.000 blessés. Par ailleurs, le gouvernement dont dépendait Mr Papon était en négociation avec le GPRA. Cela montre qu'il existait de profonde divergences de vues entre FLN et le gouvernement provisoire qui était sensé le représenter.

La manifestation débute à 20h30 sur les Champs-Elysées. Non-violente, elle compte de nombreuses familles, des femmes et des enfants...

Faux. Les photos prises à ce moment montrent qu'il n'y a pas de femmes et d'enfants, ce qui aurait pu être vrai, le FLN ayant pour habitude de mettre en tête de ses cortèges des femmes et des enfants. Seulement le regroupement familial n'existant pas en 1961, il n'y avait en France métropolitaine que des hommes, travailleurs salariés pour la plupart !


Elle sera sévèrement réprimée par la police à qui le Général de Gaulle, chef du gouvernement, a donné carte blanche. Les manifestants sont roués de coup dans les commissariats ou jetés dans la Seine. Les estimations font état de plus de 200 disparus. Longtemps nié par les autorités, le massacre d 17 octobre 1961 sera reconnu par le France en 1997.

Faux ! Il n'y eu ce soir là que 3 morts du côté des "manifestants", dont un européen. Le rapport Mandelkern en fait état.

Voir aussi : Histoire de Paris - De Gaulle - Manifestations - Histoire du FLN - Histoire de la Guerre d'Algérie


 
1962
 8 février
Tragique manifestation Métro Charonne
A l'appel du PSU et du PC, une manifestation pour la paix en Algérie et contre l'OAS est organisée à Paris autour de la place de la Bastille et de la place de la République. Prévue depuis une semaine, le rassemblement est interdit par le préfet de Police, Maurice Papon. La répression policière est violente. Les CRS chargent les manifestants qui s'engouffrent dans une bouche de métro fermée, station Charonne. 8 personnes meurent écrasées contre les grilles. On dénombre une centaine de blessés.

Cette manifestation était une véritable provocation voulue par le PCF. Elle n'avait pas lieu d'être, le gouvernement ayant engagé une lutte sans merci contre l'OAS qui agonisait à Paris et en France métropolitaine.

Voir aussi : Histoire de Paris - Manifestation - Papon  - Histoire de la Guerre d'Algérie


 
1962
 18 mars
Signature des Accords d'Evian
Les négociations concernant le règlement du conflit franco-algérien aboutissent à la signature des accords d'Evian. Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement provisoire de la République algérienne, Krim Belkacem et le ministre français des Affaires algériennes Louis Joxe (assisté de Robert Buron et Jean de Broglie) reconnaissent la souveraineté de l'Etat algérien. Les accords d'Evian mettent fin à huit ans de guerre et à plus d'un siècle de présence française en Algérie. Le cessez-le-feu est programmé pour le lendemain, à midi. La France s'engage à évacuer progressivement ses troupes et à maintenir son aide économique pendant trois ans. Elle obtient des assurances sur le pétrole et bénéficie d'un "droit de préférence". Malgré la signature des accords, la guerre va continuer à faire rage jusqu'à la proclamation solennelle de l'indépendance de l’Algérie le 3 juillet 1962.

La guerre continue à faire rage parce que le FLN "de l'intèrieur" refuse de reconnaître la signature de Krim Belkacem. Mais il n'y a plus de guerre puisque l'armée française respecte le cessez le feu. Il en résultera l'assassinat de plus de 80.000 Harkis, supplétifs et de leurs familles et de plusieurs milliers d'européens.

Voir aussi : Dossier histoire de l' Empire colonial français - Histoire d'Evian - Histoire des Accords d'Evian - Histoire de la Guerre d'Algérie


 
1962
 26 mars
Massacre de la rue d'Isly à Alger
8 jours après la signature des accords de paix (?) à Evian, 4 000 Européens d'Algérie se sont réunis à Bab El-Oued pour protester contre le bouclage du quartier par l'armée française....

Bab el Oued était un quartier européen d'Alger dans lequel vivaient plus de 10.000 personnes. Un fief que appartint au PCA (Parti communiste Algérien) peuplé d'ouvriers, d'employés et de petits commerçants. D'où est sorti ce "4.000 Européens d'Algérie se sont réunis..." Absurde ! Ils y vivaient !

La France soupçonne cette partie de la ville d'abriter un important foyer d'activistes de l'OAS. A 15 heures, alors que la manifestation pacifique atteint la rue d'Isly, les manifestants se heurtent aux artilleurs...


Des artilleures ? Non, des Tirailleurs musulmans de l'armée française qu'on est allé cherché dans leur djebell 48 heures avant.


Pris de panique devant une telle foule, un des soldats du 4ème RT tire. Le cordon de militaires croient à un signal et donne l'assaut pendant 12 minutes. 46 personnes sont tuées dans la fusillade. On dénombre 200 blessés. La radio présente sur les lieux du carnage enregistrera l'appel vain d'un lieutenant criant "Halte au feu !".

Il y eut en réalité 80 morts, car les 46 personnes dénombrées furent celles qui furent emmenées directement à la morgue de l'Hôpital Civil de Mustapha d'Alger. Mais il y eut des morts transportés dans les cliniques des environs de la rue d'Isly.

Voir aussi : Massacre - Histoire d'Alger  - Histoire de la Guerre d'Algérie


 
1962
 8 avril
Les Français approuvent les Accords d'Evian
Les accords de cessez-le-feu signés le 18 mars entre la France et le gouvernement provisoire algérien sont ratifiés par le peuple français à 90,7% de "oui". Organisé par le général de Gaulle, le scrutin plébiscite largement la politique menée en Algérie. Le chef de l'Etat déclare à l'annonce des résultats : "Le référendum règle le problème algérien".

Il faut préciser que les Français des 13 départements français d'Algérie ne furent pas consultés cette fois-ci. Alors que ce référendum les concernaient directement ! C'est d'ailleurs eux seuls qui auraient du être consultés !
Voir aussi : Référendum - Histoire d'Evian - Histoire des Accords d'Evian - Histoire de la Guerre d'Algérie


 
1962
 22 août
L'attentat du Petit-Clamart contre de Gaulle
Le cortège présidentiel qui vient de quitter l'Elysée pour se rendre à Colombey-les-deux-Eglises, est pris à partie par trois hommes armés de pistolets-mitrailleurs, alors qu'il traverse le Petit-Clamart...

Ils étaient plus nombreux que çà ! Au moins huit hommes, surpris par un ordre râté !

Cet attentat est l'oeuvre de l'OAS (Organisation de l'Armée Secrète), qui s'oppose à l'indépendance de l'Algérie. Le général de Gaulle qui en réchappe, profitera de l'émotion causée par l'attentat pour proposer l'élection du président de la République au suffrage universel.
Voir aussi : De Gaulle - Attentat - Histoire de l'OAS - Petit-Clamart - Histoire de la Guerre d'Algérie


 
1962
 29 septembre
Ben Bella au pouvoir en Algérie
A la suite des accords d'Evian (18 mars 1962) qui reconnaissent l'indépendance de l'Algérie, Ahmed Ben Bella, chef du Front de libération nationale (FLN), est élu par 159 voix contre 1, premier président du Conseil par la nouvelle Assemblée nationale algérienne. Il accédera à la présidence en 1963, mais sera renversé par le coup d'Etat de Houari Boumediene en 1965 et emprisonné jusqu'en 1980.
Voir aussi : Président - Histoire d'Evian - Histoire du FLN - Histoire des Accords d'Evian - Ben Bella - Histoire de la Guerre d'Algérie

avatar
El seductor
Maître
Maître

Messages : 2232
Date d'inscription : 04/07/2013
Localisation : Avignon

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par ganem le Jeu 31 Aoû - 13:44


_________________

Signature
avatar
ganem
Chef
Chef

Messages : 1452
Date d'inscription : 13/06/2013

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

http://apostats-de-lislam.xooit.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par STUNENEB le Lun 18 Sep - 0:00

Tiens il reste encore un nostalgique de l'oas, cette saloperie militaire , qui a pillé la banque d’Alger, qui voulait prendre le pouvoir en France par les armes, qui a tué et torturé des milliers d'algérien qui voulaient leur indépendance et mettre fin à un colonialisme d'un autre âge.
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Kirov le Lun 18 Sep - 0:17

Seductor est un nazi de toute manière...
avatar
Kirov
Postulant
Postulant

Messages : 277
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Merl1 le Lun 18 Sep - 2:37


_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 11415
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.

http://www.comite-mfga.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Merl1 le Lun 18 Sep - 2:38

Kirov a écrit:Seductor est un nazi de toute manière...

lol!

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 11415
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.

http://www.comite-mfga.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Kirov le Lun 18 Sep - 3:00

Merl1 a écrit:

lol!

Nan mais je rigole pas c'est un nazi je suis sûr que s'il était née au début du XXE il aurait été un haut dignitaire Nazi voir un Hitler puissance 1000
avatar
Kirov
Postulant
Postulant

Messages : 277
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Merl1 le Lun 18 Sep - 11:24

Et vous auriez distribué des tracts de ce genre ?


Le nazisme est une idéologie totalement étrangère au nationalisme français, purement pangermanique. Utiliser ce terme est une idiotie, essayez avec fasciste vous aurez le même type de réponse.

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 11415
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.

http://www.comite-mfga.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Kirov le Lun 18 Sep - 18:24

Alors nommons cela le Pétainism
avatar
Kirov
Postulant
Postulant

Messages : 277
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par STUNENEB le Mar 19 Sep - 23:58

Kirov a écrit:Alors nommons cela le Pétainism




Tous les mouvements d'extrême droite collaboraient avec les nazi, certains endossant la tenue militaire de l'envahisseur fachistes , qu'ils se la ferment, ils n'ont que ça à faire, tous ces nazillons en puissance.
avatar
STUNENEB
Connaisseur
Connaisseur

Messages : 805
Date d'inscription : 18/05/2017

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Merl1 le Mer 20 Sep - 0:35

Kirov a écrit:Alors nommons cela le Pétainism

Pétainisme....Voilà quand vous voulez.

Alors vous lui reprochez quoi à la Révolution Nationale ? La partition de la Bretagne ? La fête des mères ?

_________________
ultima ratio regum
   
avatar
Merl1
Vénérable
Vénérable

Messages : 11415
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : La Géhenne ou presque...

Feuille de personnage
Casier judiciaire:
0/0  (0/0)
Courte présentation: Catholique romain, Royaliste, Breton, amateur de rock alternatif et de RIF.

http://www.comite-mfga.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Kirov le Mer 20 Sep - 1:50

Le fait d'être comme vous. Franchement heureusement que vous êtes pas au pouvoir. Déjà que l'on voit les résultats sur un forum aussi restreint..
avatar
Kirov
Postulant
Postulant

Messages : 277
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de la Guerre d'Algérie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum